OLPC : pas de dual-boot Microsoft/linux sur les XO

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2008, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Contrairement à ce qu’annonçait la semaine dernière Nicholas Negroponte, le fondateur de la fondation OLPC, Microsoft affirme qu’il n’y aura pas de dual boot Linux/Windows sur les portables XO.


Microsoft indique cependant qu’ils ont bien étudié la possibilité d’adapter un dual-boot mais que cette hypothèse a été abandonnée principalement à cause des limitations techniques des portables XO qui embarquent uniquement 1Go de Ram et pas de disque dur. Il faudrait donc installer Windows sur une carte SD, ce qui entrainerait de nombreuses modifications, notamment au niveau du BIOS.

Microsoft a cependant mis à disposition de la fondation OLPC, des instructions visant à faciliter l’implantation de Windows XP sur les XO.

Des portables embarquant un OS Microsoft devraient donc bien être disponibles courant 2008 mais il n’est plus question de cohabitation avec une distribution Linux.

Après le départ d’Intel en début d’année, c’est donc un nouveau revers pour la fondation OLPC, qui rappelons le, vise à favoriser l’accès des enfants défavorisés à l’informatique via un portable low-cost et divers initiatives comme l’opération Give One Get One qui visait à acheter deux exemplaires, l’un étant destiné à un enfant d’un pays émergeant.

[Source : BetaNews]

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !

2 réponses à “OLPC : pas de dual-boot Microsoft/linux sur les XO”

  1. « Revers pour la fondation OLPC »

    Vraiment ? N’est-ce pas plutôt un revers pour Microsoft qui a fait des pieds et des mains pour s’introduire sur un marché qui prend à contrepied la tendance de l’informatique de ces dernières années: un code de plus en plus lourd nécessitant un matériel toujours plus cher. Une bonne manière d’alimenter l’économie du secteur… et de remplir le porte-monnaie des patrons de ces firmes.

    Il ne serait pas étonnant que Microsoft fasse maintenant en sous-main tout ce qui est en son pouvoir (c’est-à-dire beaucoup) pour discréditer le projet OLPC et pousser le classmate d’intel qui permet l’utilisation de windows xp (comme il l’a fait pour virer Mandriva des classmate du Niger, finalement sans succès cette fois-ci, mais peut-être pas pour la suite).

    En ce sens, ce pourrait être un revers pour OLPC qui risque maintenant d’avoir un adversaire plus ou moins déclaré, ou au moins un concurrent qui ne fera pas de cadeau. Espérons que les décideurs politiques d’une part et les acheteurs individuels d’autre part seront assez intelligents pour comprendre l’importance du logiciel libre.

    Heureusement, les initiatives se multiplient, dont certaines avec succès: l’eee pc d’Asus, les pc de bureau et portable bon marché de walmart, la sortie de kde4 dont le potentiel est impressionnant et dans le domaine du mobile, l’arrivée d’Android, d’Openmoko etc.

    2008 sera peut-être l’année de l’augmentation significative du logiciel libre chez les utilisateurs finaux.

  2. Ce n’est qu’une excellente chose. Microsoft est alléchant mais il aurait causé du tord à ce projet très rapidement alors que Linux évolue très rapidement et offre déjà beaucoup de choses que Windows n’offre pas. L’ajout de Windows aurait été en quelque sorte désastreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + = 10