Internet fixe illimité, bientôt la fin ? Pas pour Free, Numéricable et Eric Besson

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2011, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Ce week-end la Fédération Française des Télécoms (FFT) a lancé une bombe : elle envisage de plafonner la consommation en matière d’Internet fixe, ce qui signerait la fin de l’Internet fixe illimité dans l’hexagone.

Orange, SFR et Bouygues sont membres de la FFT et dans un document déniché par Owni intitulé « Transparence de l’information consommateur, Propositions de la Fédération Française des Télécoms », il est question de pratiquer une politique de seuil de consommation, notamment du côté d’Orange qui précise que cela concernerait une minorité de personnes (1%) téléchargeant des films 24h/24 car au-delà, cela impacterait trop de clients.

En fin de document un tableau est particulièrement informatif sur les options envisagées par les membres de la FFT. Un plafond de consommation pourrait être appliqué et entrainer ou non une baisse du débit, une limitation des téléchargements (P2P et Newsgroups sont évoqués), mais aussi avoir un impact sur d’autres services comme la VoIP.

FFT fin Internet fixe illimité

Le but serait donc de limiter la consommation de certains « vilains internautes », ceux qui téléchargent le plus et encombrent les réseaux. Une façon de justifier un tel document tout en essayant de rassurer la majeure partie des abonnés. Difficile toutefois de prendre pour argent comptant ce qui est dit/écrit, notamment le fait que seul un petit nombre d’Internautes seraient concernés si un plafond venait à être appliqué à l’Internet fixe. Nul doute que nombre de consommateurs vont se montrer inquiets pour leurs débit, consommation et plus généralement forfait Internet.

Pour se justifier, les FAI pointent du doigt l’engorgement des réseaux, la consommation augmentant de façon exponentielle. Il est d’ailleurs question depuis quelques temps de faire payer des acteurs comme Google ou Youtube qui font consommer énormément de données. Mais dans son analyse sur le rapport de la Neutralité du Net, Benjamin Bayart démontrait que les forfaits à une trentaine d’euros suffisent à assurer les investissements nécessaires à l’augmentation des débits et du trafic.

Free s’interroge toutefois sur la pertinence d’un plafonnement de la consommation de l’Internet fixe alors que Numéricâble a envoyé ce week-end un communiqué indiquant :

Numericable souhaite porter à la connaissance des rédactions que la société n’est plus membre de la FFT depuis plusieurs mois. Numéricâble n’est en rien associé aux réflexions en cours concernant la limitation des usages de l’internet fixe.

Pour sa part, l’association de consommateurs UFC Que Choisir dénonce ce document de la FFT qualifié d’inacceptable.

On peut donc espérer que si tous les FAI ne suivent pas le mouvement, et notamment Free, les autres auront du mal à imposer à leurs clients une limitation de la consommation sous peine de les voir résilier leur forfait pour partir vers la concurrence.

Eric Besson, ministre en charge de l’économie numérique, a déclaré hier à ce propos dans un communiqué :

Le gouvernement n’envisage aucune restriction de l’accès à Internet et travaille bien au contraire au développement du très haut débit fixe et mobile sur l’ensemble du territoire et pour l’ensemble des Français.
Le gouvernement travaille à encadrer l’utilisation du terme « illimité » par les opérateurs afin de protéger les consommateurs contre certains abus.
Certains consommateurs ayant souscrit des offres prétendument « illimitées » ont en effet pu constater des débits qui n’avaient rien d’illimité.

Interrogé par l’AFP, Yves Le Mouël le directeur général de la FFT a lui déclaré :

Il n’est pas question de la fin de l’Internet illimité sur [les lignes] fixes. Cette affaire n’est pas à l’ordre du jour.

Il a toutefois ajouté au journal Le Parisien :

on verra sans doute des offres avec des tarifs plus élevés [pour] l’infime partie de consommateurs qui monopolisent une grande partie de la bande passante.

Si on imagine mal les FAI mettre en place des mesures entrainant la fin de l’Internet fixe illimité à quelques mois des présidentielles, l’inquiétude sur ce sujet est tout de même là et nul doute que des mesures en ce sens reviendront prochainement sur le devant de la scène….

[Source : Owni et LaptopSpirit]

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !

8 réponses à “Internet fixe illimité, bientôt la fin ? Pas pour Free, Numéricable et Eric Besson”

  1. Les c***… et je reste polie, ils veulent quoi? Car là, je sens vraiment une régression de leur part dans l’évolution de leur offre… déjà que brider la connexion des téléphone, c’est plus que honteux( le mode modem je parle)… Alors s’il font ça avec le fixe …

  2. au lieu de faire evoluer leur offres ils les font regresser, j’espere que tous le monde ira chez free qui refuse de supprimer l’illimité

  3. @greg, Apparement tu n’a pas lue mon commentaire juste au dessus ^^
    Orange se retrouve seul a proposer ce genre d’offre du coup !

  4. Comme Hadopi ne fait pas peur, ils ont cogité, et là y’en a un qui a eu une idée « eurêka ! » : limitons l’internet fixe comme ça fini le téléchargement à tout va sur les sites de téléchargement direct !
    Mais là, je ne sais pas comment ils vont dissocier le téléchargement direct de la télévision sur box et de la TV en streaming.
    Pour moi, ce n’est pas une histoire de fric, mais une solution de lutter contre le téléchargement direct.

  5. En meme temps Orange n’avais rien non plus proposé, ils sont tous pareils, free y compris (je dirais meme free le premier quand on voit le debit pourri sur youtube depuis une ligne free…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


5 + 3 =