Windows 8 intègrera bien Hyper-V dans la version client

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2011, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Alors que jusqu’à présent Microsoft réservait son outil de virtualisation Hyper-V à ses Windows Server, celui-ci sera présent dans la version client de Windows 8, le futur système d’exploitation attendu pour 2012.

Windows 8 Interface officielle

Des rumeurs avaient déjà filtré sur la présence du moteur Hyper-V sous Windows 8 mais c’est désormais confirmé officiellement par Microsoft dans un billet publié par Mathew John.

Grâce à l’Hyper-V il est possible d’exécuter des machines virtuelles en 32 bits ou 64 bits depuis le système Windows hôte. Il faut ici faire le lien avec le fait que Windows 8 est capable de monter en natif des images ISO et VHD (voir cet article), qui peuvent par exemple être des images de système d’exploitation. De quoi là encore se passer d’outils tiers tel que le gratuit VirtualBox d’Oracle ou Workstation de VMware.

Sous Windows 8, chaque machine virtuelle pourra utiliser jusqu’à 32 processeurs et 512 Go de mémoire vive. En pratique avec 4 Go de mémoire vive (le minimum requis), Microsoft estime que l’utilisateur pourra faire tourner 3 à 4 machines virtuelles simultanément, en plus donc de Windows 8. En outre, il pourra s’il le souhaite allouer dynamiquement la mémoire vive et réserver par exemple 512 Mo à une machine virtuelle et 1 Go à une autre.

Particulièrement pratique donc pour les développeurs en herbe ou confirmés qui souhaitent tester leur production sous des environnements multiples. La VM Console permet d’afficher une console de machine virtuelle en 1600×900 et 32 bits avec possibilité de se connecter à distance (Remote Desktop Connection) et ainsi de bénéficier des performances graphiques de la machine cliente mais aussi d’avoir accès aux ports USB, au son, enceintes et micro. Un système de capture d’écran est aussi proposé afin de sauvegarder tout ce qu’il est possible de la machine virtuelle pour revenir à un point précis afin par exemple de mieux déterminer la cause d’un problème.

Mais pour profiter de l’Hyper-V, il sera nécessaire de posséder une version 64 bits de Windows 8 ainsi qu’un processeur intégrant le SLAT (Second Level Address Translation), une fonctionnalité présente chez les processeurs Phenom d’AMD et à architecture Nehalem, Westmere et Sandy Bridge chez Intel.

Retrouvez l’actualité liée à Windows 8 via cette page.

[Source : Building Windows 8 et LaptopSpirit]
Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
,

4 réponses à “Windows 8 intègrera bien Hyper-V dans la version client”

  1. Ca devait être plus ou moins obligé pour pouvoir lancer une machine virtuelle x86 avec du proc ARM non ?

  2. Si tu fais tourner du x86 avec de l’ARM (ou inversement), ce n’est plus de la virtualisation.

  3. Même remarque que Strimy.
    La virtualisation consiste à faire croire que le système tourne seul sur le CPU (sans OS). En fait les instructions (x86) sont exécutés par le processeur (x86 aussi), sauf quand il s’agit d’instructions concernant l’OS (MMU, instructions systèmes, niveau de protections, etc.) qui elles sont interprétées.
    L’émulation consiste à interpréter toutes les instructions et à faire croire à un CPU seul. Mais comme tout est interprété, cela peut tourner sur n’importe quel processeur (x86 sur ARM, ARM sur x86, ARM sur ARM, MIPS sur x86, etc.). Par contre, l’interprétation de TOUTES les instructions est hyper lente comparativement à l’exécution sur processeur cible. Il existe des optimisations (pré-interprétation + optim, JIT,..) mais cela reste toujours lent.
    Microsoft ne va pas surement pas faire de l’émulation de x86 sur ARM, il faut pas rêver. Par contre, à mon avis rien n’empèche de faire comme Apple, et de supporter des binaires qui sont déjà compilés pour plusieurs plateformes. Mais cela voudra dire qu’il faudra tourner avec des programmes récents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 8 = 13