HP pourrait finalement conserver sa division PC !

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2011, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

L’ex PDG de Hewlett-Packard Léo Apotheker avait annoncé fin août vouloir se séparer de sa division PC, mais la firme pourrait finalement y renoncer.

HP

Alors que Meg Whitman, la nouvelle patronne d’HP, avait déclaré poursuivre la stratégie de Léo Apotheker, la firme américaine pourrait finalement décider de ne pas céder sa division PC.

C’est en effet ce que rapporte le très sérieux Wall Street Journal. Des analystes ont effet étudié la question et rapportent que le coût de la séparation de la division PC pourrait être supérieur aux avantages.

L’activité PC (PSG : Personal Systems Group) de Hewlett-Packard représente tout de même 30% du chiffre d’affaires de l’américain et a généré 40 milliards de dollars de revenus en 2010 pour 2 milliards de bénéfice. C’est loin d’être négligeable d’autant que dans le secteur, HP se positionne en leader.

En outre, certains pointent le fait que si HP se sépare de sa division PSG afin de créer une entité indépendante pour les PC, la marque aura plus de difficultés à négocier auprès de ses fournisseurs mais aussi à placer ses produits auprès des distributeurs qui pourraient préférer des partenariats avec d’autres marques telles qu’Acer, Dell ou Lenovo.

Nommée PDG de Hewlett-Packard le 22 septembre dernier, Meg Whitman a assuré qu’elle ferait connaitre sa décision concernant la branche PC d’ici la fin du mois d’octobre.

[Source : The Wall Street Journal]

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
,

3 réponses à “HP pourrait finalement conserver sa division PC !”

  1. Quelle bande de clowns dans la direction d’HP. Les efforts de la branche R&D mis à mal par des décisions farfelues. Maintenant, le mal est fait, leur crédibilité est fortement entachée et remonter la pente devrait etre fastidieux. Reserver WebOS à de simples imprimantes, faut-il etre … à ce point! Mais bon, grace à léo (pas de majuscule pour des branq’ responsables de pertes d’emploi…) on a pu bénéficier d’une bonne tablette à pas cher. Mais bon sang, quel gachis!

  2. BREAKING NEWS!
    HP aurait perdu sa boussole !

    Un coup dans le zig, un autre dans le zag…
    Je n’aime personnellement pas et n’ai jamais aimé leurs produits et je ne suis pas prêt d’en acheter un dans le futur, encore moins quand je lis ce genre de méli-mélo technico-écono-dramatique. Quand un « pilote » ne sait pas où diriger son véhicule, c’est danger assuré… ça ne donne pas envie de participer à la virée.

    En tous les cas, le coup de la tablette à 99 € a bien fonctionné. Vive les effets d’annonce…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 1 = 8