HP dv5 1010ef – Design intérieur

HP dv5 1010ef

Comme le laissaient présager les vues de la page précédente, l’intérieur du dv5 est de couleur gris métallisé. Esthétiquement, l’ensemble est agréable et se marie assez bien avec le noir du montant de l’écran. Cette couleur permet également de se démarquer de la concurrence qui a tendance à proposer uniquement des claviers de couleurs sombres depuis quelques mois.

L’écran

HP dv5 1010ef

Le dv5 est équipé d’une dalle de 15.4 pouces (1280×800), une résolution courante pour un modèle de cette taille même si certains concurrents proposent parfois une résolution plus élevée en 1440×900. La lisibilité est donc bonne et conviendra parfaitement aux personnes qui ne souhaitent pas avoir une surface d’affichage trop grande.

HP dv5 1010ef

Les angles de visions sont peu ouverts, conséquence la luminosité varie en cas de changement de position. Point positif, cela oblige à se tenir bien droit sur son siège 😉 Néanmoins, la luminosité est bonne, la position minimale pourra cependant paraitre un peu faible pour certains utilisateurs.

Dans une pièce lumineuse, les reflets sont assez présents, d’autant plus que les couleurs manquent un peu de contraste.

Dernier point concernant la protection de la dalle, le châssis extérieur manque de rigidité.

La webcam

HP dv5 1010ef

Une webcam fixe est présente dans le montant supérieur de la dalle. Elle délivre une qualité tout à fait satisfaisante pour une utilisation de type messagerie instantanée.

Les images sont assez bien détaillées, seules les zones peu contrastées manquent quelque peu de piqué.

Le clavier

HP dv5 1010ef

Outre son aspect esthétique réussi, le clavier se montre également confortable à utiliser.

HP dv5 1010ef

Les touches sont larges (14×16 mm) et bien espacées (5mm). Le toucher très lisse délivre une sensation agréable lors de la frappe. Il est néanmoins possible que le ressenti soit moins agréable lors de fortes chaleurs avec une peau plus moite.

HP dv5 1010ef.

Le clavier ne souffre pas d’un manque de rigidité mais notre modèle d’essai avait un petit défaut d’ajustement sur la droite du clavier comme vous pouvez le constater sur l’image ci-dessus. Encore une fois, rien de bien gênant, mais cela nuit à la perception générale du portable.

HP dv5 1010ef

Heureusement, les touches tactiles présentes au dessus du clavier nous font vite oublier ses petits défauts.

HP dv5 1010ef

En effet, contrairement à certains modèles très haut de gamme que nous avons eu l’occasion de tester, le système tactile du dv5 se montre parfaitement fonctionnel et réactif. Un véritable plaisir, dommage que les traces de doigts soient rapidement visibles.

HP dv5 1010ef

Un petit chiffon micro-fibres est heureusement fourni, il faut juste penser à ne pas effleurer la touche de volume sonore lorsque vous écoutez de la musique, sinon vous risquez d’avoir une petite frayeur quand le niveau sonore passera brusquement à son maximum 😉

HP dv5 1010ef

Grâce aux touches tactiles, vous pouvez accéder aux réglages multimédia de base (lecture/pause, stop, avance, retour) mais aussi lancer le logiciel QuickPlay, le MediaCenter conçu par HP mais nous reviendront sur son utilisation un peu plus bas. Vous pouvez également activer/désactiver le wifi. Pour ce point, les réseaux éloignés n’émettant qu’un faible signal sont détectés sans aucune difficulté et donc on peut conclure que la sensibilité du module wifi s’avère très bonne.

Située entre le clavier et les touches tactiles, la partie en nid d’abeille intègre deux haut-parleurs de chez Altec Lansing comme souvent c’est le cas sur les modèles HP. La qualité sonore est plutôt bonne pour un portable, le son ne manque pas de puissance tout en conservant une bonne limpidité et avec des basses assez présentes.

Le touchpad

HP dv5 1010ef

La surface du touchpad est extrêmement lisse, ce qui favorise des mouvements rapides mais néanmoins précis.

Il bénéficie d’une bonne largeur (85 mm, 75 mm sans la zone de défilement) mais la hauteur est plus étroite (42 mm). Seul reproche, encore une fois, la présence permanente de traces de doigts dès la première utilisation.

Alors certes, ces surfaces glossy sont très réussies d’un point de vue esthétique mais elles laissent de côté l’aspect pratique. Autant sur l’extérieur du portable, cela peut encore se justifier, les manipulations étant moins fréquentes mais sur un touchpad, impossible de ne pas y poser ses doigts plusieurs centaines de fois par jour, non ?

Les logiciels

Comme nous l’avons évoqué un peu plus tôt au cours de ce test, le dv5 embarque un certain nombre de logiciels dont QuickPlay, le MediaCenter made in HP.

HP dv5ef

Celui-ci permet d’accéder à cinq thématiques, à savoir, la lecture d’un CD/DVD contenu dans le lecteur optique, l’accès aux médias présents sur le disque dur (films, photos, …), la possibilité de regarder la télévision, de jouer et enfin de pousser la chansonnette au Karaoké.

Si votre modèle n’est pas équipé d’un Tuner TV/TNT intégré, le logiciel permet cependant d’accéder à une liste de Web TV diffusant sur Internet. La qualité des programmes accessibles est assez médiocre pour la plupart, de plus aucune chaine française n’est présente, ce qui réserve son utilisation aux anglophones.

L’onglet jeux permet d’accéder quant à lui à une liste de jeux en démonstration, certains sont assez « funs » mais il faut malheureusement passer à la caisse pour acquérir les versions complètes.

HP a également installé d’autres logiciels comme l’intégré bureautique Works avec son traitement de texte et son tableur, entre autres. La suite Office est également présente en version d’essai 60 jours, tout comme le logiciel de protection Norton lui aussi valable sur une durée limitée.

Si l’intention est louable de sensibiliser le grand public à l’importance d’un logiciel de protection (firewall, anti-virus, anti-spam, …), il est regrettable de voir que les constructeurs continuent de se limiter à des versions d’essais ! L’intégration d’une licence valable deux ans ne coute que quelques dizaines d’euros et apporterait cette fois une véritable plus value par rapport à la concurrence. Ici, l’effet est plus pervers pour les néophytes qui se croient en sécurité et se retrouvent finalement au bout de deux mois démunis et harcelés par les messages d’avertissements de fin de protection.

Malheureusement, sur le dv5, les logiciels peu utiles sont en nombre et pour couronner le tout, leur désinstallation est loin d’être évidente dans certains cas… La solution pourrait être simplement de laisser l’utilisateur choisir les programmes à installer lors du premier démarrage par exemple.

Températures – Nuisances sonores

Extérieurement, seul le repose poignet gauche se montre légèrement tiède au toucher, tout comme le dessous du portable mais rien d’alarmant.

Les températures internes des composants sont néanmoins assez élevées (surtout pour une température ambiante de 20°C) avec des maximas de 49, 77 et 85°C pour respectivement le disque dur, le processeur et la carte graphique. A noter que le disque dur dispose d’un accéléromètre destiné à prévenir les dommages en cas de chute accidentelle.

Côté nuisances sonores par contre, le dv5 se montre très discret, seul le ventilateur se fait légèrement entendre dans un environnement calme après quelques minutes de sollicitation intense.

sommaire

Sommaire de ce test

Page 1 : Introduction et sommaire
Page 2 : Design extérieur
Page 3 : Design intérieur
Page 4 : Performances
Page 5 : Conclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 9 = 16