Sony Vaio Z11MN – Performances

Nous allons maintenant nous intéresser aux performances. Mais avant de commencer, nous allons revenir sur les modes « Speed » et « Stamina » qui permettent de choisir entre deux profils de gestion d’énergie selon les besoins de l’utilisateur.

Le premier, le mode Speed permet comme son nom l’indique de bénéficier des performances maximales disponibles grâce à l’utilisation de la carte graphique dédiée, une GeForce 9300M GS. Ce mode est préconisé lorsque le portable se trouve sur secteur ou lorsque l’affichage a besoin de plus de puissance graphique (lecteur de vidéo HD par exemple).

Mais un portable, qui plus est un ultra-portable, a vocation à être mobile et donc par conséquent à être autonome. C’est là que le second mode intervient. Vous pouvez en effet passer en mode Stamina pour économiser de l’énergie.

Pour ce faire, rien de plus simple, il suffit de basculer le commutateur sur Stamina, le système bascule alors à chaud (pas besoin de redémarrer le système, il est toutefois conseillé d’enregistrer vos fichiers actifs) sur le chipset graphique intégré Intel X4500.

vaio-z11mn-cpuz-01

Si vous souhaitez économiser d’avantage d’énergie, vous pouvez procéder à certains réglages, comme désactiver l’alimentation du lecteur optique ainsi que tous les ports inutiles ou encore passer l’affichage en mode 16 bits.

Nous avons donc effectuer deux mesures lors de nos tests (lorsque la carte graphique jouait un rôle prépondérant), l’une en mode Speed et l’autre en mode Stamina, comme vous pouvez le constater sur les indices de performances de Windows Vista ci-dessous :

vaio-z11mn-cpuz-01

Sans surprise, en mode Stamina, les performances graphiques sont en retrait par rapport à celles de la carte graphique GeForce 9300M GS.

Continuons avec un aperçu des informations fournies par CPU-Z concernant le processeur :

Sony Vaio Z11MN

Sony Vaio Z11MN

Le Vaio Z11 est doté d’un processeur Core 2 Duo sous Centrino 2 P8400 cadencé à 2.26GHz (ou 1.6GHz au repos) accompagné de 4Go de DDR3. Une configuration milieu de gamme, suffisamment puissante pour la majorité des utilisateurs d’ultra-portables. Nous avons effectué un comparatif avec une configuration elle aussi de milieu de gamme basée sur un Dell Studio 15 doté d’un processeur T8300 appartenant à la génération précédente de Core 2 Duo.

Commençons par le test sous PCMARK05 destiné à l’évaluation des performances globales.

Sony Vaio Z11MN

Les performances des deux machines sont très comparables, le Sony domine uniquement sur la partie mémoire grâce aux 4Go présents contre 2Go pour le Dell.

Sony Vaio Z11MN

Notre configuration de test embarquait un disque dur SATA II Toshiba offrant une capacité de 200Go, une vitesse de rotation de 5400 tr/min et un cache de 8Mo .

Continuons avec le passage sous Cinebench 10 pour l’évaluation des performances du processeur en termes de rendu d’images/scènes.

Sony Vaio Z11MN

Les performances sont une nouvelle fois proches, seul le rendu sous OpenGL en mode Stamina est en retrait.

Passons maintenant au temps de calcul sous SuperPi pour mesurer les performances du processeur en calcul mathématique.

Sony Vaio Z11MN

Le Dell domine d’une courte tête grâce à la fréquence plus élevée de son processeur.

Nous avons ensuite réalisé une série de mesures à partir de nos propres tests, plus représentatifs d’une utilisation courante.

Commençons par le test Winrar qui consiste à compresser 58 fichiers (936Mo au total).

Sony Vaio Z11MN

Ici, à l’inverse, le Vaio Z11 domine légèrement.

Voyons s’il en est de même sous iTunes lors de la conversion au format AAC d’un CD audio et lors de l’encodage au format iPod d’un fichier MPEG-2 issu d’une caméra numérique.

Sony Vaio Z11MN

Le Dell revient de nouveau en tête.

Cette fois, le Sony repasse devant.

Terminons par un test sous Photoshop CS3 à l’aide d’un script destiné à appliquer sur une image au format TIFF de 57.4 Mo divers filtres (niveaux, anti-poussière, augmentation de la taille, flou gaussien, accentuation et taille de la zone de travail).

Pour conclure cette partie consacrée plus particulièrement au processeur, nous pouvons constater que les performances offertes par les deux plateformes sont globalement équivalentes, les temps d’exécution sont relativement proches et chacune d’elle occupe tour à tour la tête du classement.

Intéressons nous maintenant à la partie graphique, à travers les tests sous 3DMARK05 et 3DMARK06.

Comme pour les tests concernant le processeur, les résultats sont ici assez proches. Le passage sous le chipset intégré offre des performances moindres comme nous pouvions nous y attendre mais celles offertes par la carte graphique GeForce 9300M GS sont elles aussi limitées et ne vous permettront pas d’utiliser des programmes gourmands en ressources 3D.

Terminons cette partie performance par les tests d’autonomie, un point important pour un ultra-portable.

Autonomie en mode Speed

Attention, nous vous rappelons que le Wifi n’était pas opérationnel sur notre modèle de pré-série. Son activation devrait entrainer une légère baisse de l’autonomie.

Luminosité et performances au minimum, bureautique : 6h50 env.
Il s’agit ici de taper un texte sous un traitement de texte, ou de travailler sur un fichier tableur, afin d’obtenir l’autonomie maximale en travaillant. La luminosité ainsi réglée sur la position minimale pourrait être pour certaines personnes, un peu juste pour travailler vraiment confortablement.

Luminosité moyenne et lecture DVD : 3h45 env – De quoi regarder au moins deux films.

Jeux, luminosité maximale, : 1h35 env – Nous avons ici poussé le portable à fond grâce à OCCT, un outil de test de charge.

Le Vaio Z11 bénéficie d’une autonomie confortable à condition toutefois de ne pas trop le solliciter. L’utilisation du mode Stamina permet de gagner de précieuses minutes, essentiellement lors d’une utilisation bureautique / surf sur Internet. En désactivant l’alimentation de tous les connecteurs / périphériques inutilisés ainsi qu’en diminuant la qualité d’affichage, nous avons ainsi obtenu une autonomie supérieure à 11h ! Un résultat intéressant mais à réserver toutefois qu’en cas d’extrême nécessité, la qualité d’affichage n’étant pas très confortable.

sommaire

Sommaire de ce test

Page 1 : Introduction et sommaire
Page 2 : Design extérieur
Page 3 : Design intérieur
Page 4 : Performances
Page 5 : Conclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


1 + 2 =