Test Asus EeePC 1215N, le Netbook polyvalent par excellence

Introduction

Nous testons aujourd’hui le dernier né des netbooks 12″ de chez Asus, le 1215N, fers de lance de la gamme traditionnelle du constructeur. Nous avons affaire à une machine correctement équipée, avec son processeur Atom double coeur, ses 2 Go de RAM, son disque de 250 Go et un système graphique hybride NVIDIA ION.

Dans sa forme actuelle, l’Eee PC 1215N est ce qui se rapproche le plus de la maturité pour les netbooks, avec une configuration polyvalente, un écran HD et une autonomie annoncée de 7h que nous ne manqueront pas de tester.

Commençons par faire les présentations via la fiche technique.

Fiche Technique

Dalle 12.1’’ HD LED (1366×768, brillant)
Processeur Intel Atom Dual Core D525 (1.8 GHz)
Mémoire vive installée (max) 2 Go DDR3 667/800 MHz (4 Go), 2 slots
Espace de stockage 250 Go à 5400 tr/min
Carte graphique NVIDIA ION 2 (16 cores, GT 218), Intel GMA 3150 et Optimus
Lecteur optique
Système audio 2 haut-parleurs
Webcam 0.3 megapixel avec micro
Réseau Wi-Fi b/g/n + Ethernet Gigabit
Bluetooth Oui, Bluetooth 3.0+HS
Lecteur de cartes Oui, 3 en 1
Sortie(s) vidéo HDMI, VGA
Lecteur d’empreintes digitales
Entrée(s) / Sortie(s) Casque, Micro
ExpressCard
Firewire
USB 3 USB 2.0
Système d’exploitation Windows 7 Familiale Premium
Batterie Li-ion 6 cellules 5200mAh
Autonomie annoncée 7 heures
Dimensions (mm) 296 x 208 x 27.3-33.3
Poids 1.45 Kg (avec batterie)
Garantie 1 an
Autre Touchpad multi-touch
Logiciels Espace de stockage en ligne WebStorage de 500 Go

Design et aspect

Le 1215N est une machine au design classique, hérité des générations précédentes avec quelques ajustements. Sa coque à dominance grise n’est pas glossy, ce qui ne le rend pas sensible aux traces de doigts, sauf pour les contours de l’écran qui sont noir brillants.

L’écran justement est brillant et plutôt sujet aux reflets. En contrepartie, sa luminosité est plutôt forte, ce qui le rend lisible même en extérieur. De plus, afin d’économiser l’énergie, l’écran est tout a fait utilisable en mode basse luminosité, pour peu que vous n’ayez pas une fenêtre dans le dos.

Le touchpad est plutôt grand, et il faut le signaler, agréable. Le bouton unique est peut être un peu fin, mais est également agréable à utiliser au quotidien.

Le clavier est complet et de grande taille, la frappe est donc facilitée. Le clavier a une certaine tendance à s’enfoncer sous la frappe, surtout si comme moi, vous avez la main lourde. Ce n’est pas spécialement désagréable, mais fait à mon avis baisser la qualité perçue.

Les ports et leur emplacements sont traditionnels et les trois ports USB sont les bienvenus. L’air est expulsé sur la gauche de la machine. Au niveau chaleur, le 1215N est plutôt bien refroidit, et même après plusieurs heure d’utilisation en jeu, vidéo et autre, aucune gêne ne se fait sentir au niveau du clavier ou du Touchpad.

Performances

Ce Netbook profite des derniers processeur Intel Atom double coeur avec un D525, cadencé à 1.8 GHz. C’est un processeur certes d’entrée de gamme, mais qui dispose de bonnes capacités en bureautique et multi-tache. Que ce soit du surf, de la vidéo HD, du traitement de texte ou de la musique, le 1215N sera à l’aise. Nous avons pu lire sans problème des vidéos en local et en streaming, en 720p ou 1080p, y compris via la sortie HDMI, le pari est tenu de ce côté.

Nous l’avons vu précédemment, le 1215N est équipé d’une carte NVIDIA ION et de la technologie Optimus, lui permettant de passer en temps réel du chipset Intel à sa carte graphique dédiée. La carte NVIDIA permet le décodage de ces vidéos HD, et devrait normalement permettre de jouer. C’est ce que nous avons voulu tester avec quelques jeux populaires.

Disons le tout de suite, le système ION n’est pas un foudre de guerre. Avec sa résolution de 1366×768 sur un 12″, l’écran est confortable et nous avons cherché à jouer en résolution native. Le premier jeu testé à été StarCraft 2, qui tourne à environ 22 FPS, options réglées sur « Faible », c’est donc jouable, mais les ralentissements sont nombreux. Ne comptez pas trop sur Starcraft 2 donc.

Nous avons testé ensuite Napoléon : Total War, un jeu de stratégie au tour par tour qui tire profit du processeur double coeur du 1215N. Une fois encore, afin de jouer en résolution native, nous avons du baisser les performances graphiques au minimum. Au final, nous sommes à 30 FPS sur de petites batailles, pour descendre autour de 22 lors d’affrontements avec des milliers de soldats. Tout ceci reste jouable, même si l’artillerie fait réellement souffrir la carte graphique avec ses effets de fumée.

Enfin, nous avons testé un jeu de tir à la première personne, Call Of Duty : Modern Warfare. Sorti en 2007, il reste très populaire et nous a permis de tester des parties en ligne avec le 1215N. Encore une fois, les paramètres sont à mettre sur « Faible » afin de garde une expérience de jeu à peu près fluide avec environ 25 FPS.

Cependant, l’ensemble des jeux sous moteur Source, de type Counte Strike : Source, Portal, Team Fortress 2 et autres Left 4 Dead fonctionnent plutôt bien sur cette machine avec un facile 40 FPS en mode « moyen ».

Enfin, une panoplie de jeux un peu plus anciens sont également parfaitement jouables sur cette machine, principalement des jeux de stratégie comme Anno, ou Settlers, de même que les Sims 2 ou Sims 3.

Pour tous ces jeux, il est possible, en baissant la résolution, d’augmenter la qualités des paramètres graphiques, mais dans un souci de cohérence, nous nous en sommes tenu à la résolution native. Tous les jeux deviennent plus fluides et réellement jouables, vous perdez simplement en finesse d’affichage, mais n’espérez pas jouer avec une qualité graphique élevée.

Lire la suite du test : Test Asus EeePC 1215N, Autonomie, Prix et Conclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


2 + = 9