Test du Core i7-820QM - Présentation

Une nouvelle architecture

L'arrivée des Core i7 (nom de code Clarkfield) au sein de nos portables marque l'introduction d'une nouvelle architecture nommée "Nehalem". Cette dernière succède à l'architecture "Core" apparue il y a près de trois ans avec les premiers processeurs Core 2 Duo alors gravés en 65 nm. Connus sous le nom de code "Merom", ces derniers ont laissé place aux "Penryn" durant l'été 2008 dont la principale amélioration réside dans la finesse de gravure, désormais de 45 nm.

Une caractéristique toujours présente au sein de l'architecture des Core i7. Ces derniers se distinguent cependant par la présence de quatre cores sur l'ensemble de la gamme à l'inverse des générations précédentes où cohabitaient des versions dual (2) et quad (4) cores. Des modèles dual core, actuellement connus sous le nom de code "Auburndale", devraient cependant venir compléter la gamme d'ici quelques mois.

Avec l'arrivée de la plateforme "Calpella" et des processeurs Core i7 qui l'accompagne, Intel apporte bien entendu des améliorations, à commencer par une nouvelle gestion du cache. Avant de détailler cette évolution, revenons un instant sur le rôle de la mémoire cache présente dans les processeurs.

Pour résumer simplement, le cache permet de stocker des données régulièrement utilisées et/ou qui vont ensuite être traitées par le processeur. Son rôle est donc crucial, il participe aux performances générales du processeur. Pour plus de détails sur la mémoire cache, vous pouvez consulter les ressources disponibles sur Wikipedia.

Désormais, les Core i7 sont donc dotés d'un cache L3 en plus des traditionnels cache L1 et L2 déjà présents sur les Core 2 Duo. Le cache L1 bénéficie pour chaque core d'une taille de 64 Ko dont 32 Ko dédiés au stockage des instructions et également 32 Ko pour le stockage des données.

Le cache L2 embarque 256 Ko de mémoire par core. Une gestion indépendante qui permet d'offrir des performances de tout premier ordre grâce à l'amélioration des temps de latence.

Enfin, le cache L3 bénéficie d'une taille de 8 Mo sur les Core i7-820QM et 920XM et de 6 Mo sur le Core i7-720QM, le modèle d'entrée de gamme. Le cache L3 est dédié à la gestion des communications entre les cores.

Cette nouvelle organisation permet d'améliorer l'efficacité et la réactivité, principalement lors de l'exécution de taches nécessitant une puissance de calcul importante, par exemple, l'encodage vidéo.

Autre nouveauté des Core i7, Intel a ajouté de nouvelles instructions, les SSE 4.1 et SSE 4.2. Au nombre de sept, ces dernières visent notamment à accélérer le traitement des fichiers XML.

Les Core i7 marquent également le retour de l'Hyper Threading au sein des processeurs mobiles. Cette technologie permet d'améliorer la gestion du multitâche en créant deux threads par core, soit au total huit threads sur les Core i7.

Autre nouveauté, les Core i7 disposent désormais d'un contrôleur mémoire intégré. Un système qui permet de diminuer sensiblement le temps de latence lors de l'accès à la mémoire.

Cette dernière est bien entendu à la norme DDR3 comme sur les Penryn (même si ces derniers supportent également la DDR2) mais la fréquence passe à 1333 MHz contre 1066 MHz actuellement.

Pour terminer, la dernière petite nouveauté concerne la prise en charge de la technologie XMP. L'eXtreme Memory Profile (XMP) permet de communiquer davantage d'informations concernant les caractéristiques des barrettes mémoires, par exemple la tension ou encore les temps de latence. Une technologie qui permet notamment de définir différents profils d'overclocking. Ainsi, des barrettes certifiées XMP permettront de bénéficier automatiquement des réglages offrant les meilleures performances. Certains fabricants comme OCZ ou Kingston ont déjà annoncés des kits XMP.

Un nouveau chipset

Bien entendu, l'introduction d'un nouveau processeur va généralement de pair avec un nouveau chipset. L'arrivée des processeurs Core i7 ne déroge pas à la règle, Intel introduit donc aujourd'hui, le PM55 Express. Pas de grande révolution au programme, il s'agit simplement d'une évolution dans la continuité des chipsets précédents.

Côté caractéristiques, le PM55 Express peut prendre en charge jusqu'à 6 ports SATA II (3 Gb/s), jusqu'à 14 ports USB 2. Il dispose de 8 ligne PCI Express 2.0 et supporte la technologie Intel Matrix RAID. La partie audio est toujours assurée par le chipset Intel Haute Définition.

L'introduction du mode Turbo

La plus grande nouveauté introduite par les Core i7 réside sans doute dans le mode Turbo.

Ce système permet comme son nom le laisse entendre d'améliorer les performances en augmentant la fréquence de fonctionnement. Cependant, Intel ne se contente pas d'un simple overclocking du processeur comme certains modèles le proposent déjà, par exemple l'Asus W90 ou le MSI GT725.

Non, le mode Turbo agit de façon beaucoup plus intelligente sur chacun des cores en fonction de la charge et du programme utilisé. Ainsi, lors de l'exécution d'une tâche résolument multi-threads, les quatre cores vont voir leur fréquence augmenter de façon similaire.

Si en revanche, le logiciel utilisé ne gère pas le multicore ou du moins pas de façon optimale, le processeur désactive automatiquement deux voir trois de ses cores afin de reporter sa puissance sur le core utilisé. La fréquence de fonctionnement augmente alors de façon plus importante que lorsque les quatre core sont utilisés et peut atteindre au maximum 3.06 GHz sur le Core i7-820QM par exemple.

Si le mode Turbo est géré de façon automatique par le processeur en fonction de la situation, la fréquence maximale est en revanche conditionnée par la consommation et la température maximale définie pour chaque modèle par Intel. Ainsi, toujours concernant le Core i7-820QM, la fréquence maximale sur un core est de 3.06 GHz à condition de ne pas dépasser l'enveloppe thermique prévue. Dans la cas contraire, la fréquence diminue pour rester dans la plage de valeur définie.

Avec l'introduction du mode Turbo, le système de refroidissement occupe désormais une place encore plus importante car en cas de mauvaise dissipation thermique, le processeur ne peut pleinement exploiter tout son potentiel. Par conséquent, cela signifie que certains portables dotés d'un système de refroidissement moins performant pourraient s'avérer moins véloces que d'autres modèles concurrents pourtant équipés d'un même processeur. Selon Intel, cette hypothèse est peu probable mais nous serons tout de même attentifs à ce point lors de nos futurs tests pour les portables équipés de processeurs Core i7.

Mais le mode Turbo ne permet pas seulement d'améliorer les performances en augmentant la fréquence de fonctionnement du processeur. Les Core i7 introduisent également une meilleure gestion de l'énergie lorsque le processeur est peu sollicité. Concrètement, comme nous l'avons évoqué précédemment, deux ou trois des cores peuvent être désactivés afin de réduire la consommation au strict minimum. Le core restant pouvant voir sa fréquence chuter jusqu'à 1.2 GHz.

Intel a d'ailleurs développé un widget qui permet de voir en temps réel la fréquence de fonctionnement.

Pour un monitoring plus poussé, nous vous conseillons plutôt l'application TMonitor développée par les concepteurs de CPUID.

Grâce à cette dernière, vous pourrez voir de façon précise l'occupation de chaque thread ainsi que sa fréquence.

Les processeurs disponibles

Le lancement des Core i7 marque l'arrivée de trois nouveaux processeurs au sein de la gamme Intel Mobile.

Processeur Fréquence nominale Fréq max (mode Turbo) FSB Cache L3 TDP Prix pour 1000 unités
Core i7-920XM 2 GHz 3,2 GHz 1366 MHz 8 Mo 55 W 1054 $
Core i7-820QM 1.73 GHz 3,06 GHz 1366 MHz 8 Mo 45 W 546 $
Core i7-720QM 1.6 GHz 2.8 GHz 1366 MHz 6 Mo 45 W 364 $

Deux modèles, les i7-720QM et i7-820QM sont destinés aux portables de milieu de gamme. Le Core i7-920XM représente quant à lui la déclinaison extrême et sera donc réservé aux configurations très haut de gamme, destinées aux personnes à la recherche des meilleures performances.

Le Core i7-920XM voit également son coefficient multiplicateur débloqué afin de permettre une gestion manuelle de sa fréquence de fonctionnement.

Concernant les tarifs, si de prime abord, ils peuvent paraitre élevés, ils s'avèrent en réalité équivalents à ceux pratiqués sur les modèles Quad Core actuellement commercialisés.

sommaire

Page 1 : Présentation
Page 2 : Performances (1/2)
Page 3 : Performances (1/2)
Page 4 : Conclusion
Remonter en haut de la page