Des PC portables fins, légers et performants chez AMD en 2012, Ultrabook-like ?

AMD lancera en 2012 avec Deccan puis en 2013 avec Kerala des plateformes censées concurrencer les Ultrabooks.

amd le logo Des PC portables fins, légers et performants chez AMD en 2012, Ultrabook like ?

L’Ultrabook est un concept "imaginé" par Intel. Il s’agit d’une machine offrant à la fois une belle finesse, un poids contenu, une autonomie d’au moins 5 heures et de bonnes performances globales. Il a été lancé suite au succès rencontré par les MacBook Air d’Apple. Mais alors qu’Intel souhaite que les Ultrabooks commercialisés sur le marché soient proposés à moins de 1000 dollars, les marques ont du mal à s’y tenir.

AMD dont la part de marché dans les processeurs atteint 20% mais seulement 10% en ce qui concerne les CPU mobiles ne souhaite par rater le coche et proposera à partir de l’année prochaine sa plateforme Deccan, une alternative à ceux qui souhaitent concevoir des portables dans l’esprit des Ultrabooks mais avec une solution AMD.

Deccan qui verra le jour en juin 2012 succèdera à Brazos avec les APU Krishna et Whichita. Elle cèdera la place en 2013 à la plateforme Kerala et ses APU Kabini.

Grâce à ces nouveautés, AMD compte bien sûr augmenter les performances par rapport à Brazos mais aussi réduire la consommation d’énergie afin de pouvoir rivaliser avec Ivy Bridge et Haswell prévus par Intel en 2012 et 2013.

Alors que cette année Intel table sur environ 11 modèles d’Ultrabooks, il devrait en sortir plus de 60 en 2012 avec Ivy Bridge. La sortie de Windows 8, aux dernières nouvelles prévue pour l’automne 2012, pourrait inciter les consommateurs à renouveler leur PC et à se tourner vers les Ultrabooks.

Si le prix est un critère majeur pour nombre de foyers, l’apparition d’équivalents aux Ultrabooks sous plateforme AMD pourrait lui aussi booster l’adoption de PC portables fins, légers, autonomes et relativement performants.

La firme de Sunnyvale a clairement une carte à jouer en la matière. Contrairement à Intel, on peut s’attendre à ce qu’elle n’impose pas de spécifications aux constructeurs ce qui permettra aux marques d’offrir une plus grande variété et surtout une plus grande gamme de prix, et ce d’autant plus que les solutions AMD sont généralement moins onéreuses.

De telles machines sous la barre des 600 euros rencontreraient très certainement leur public si les performances et l’autonomie suivent en plus de la finesse et de la légèreté.

Pour en savoir plus sur les nouveautés AMD prévues dans les prochains mois et années, direction notre dernier article dédié.

Retrouvez l’actualité liée aux Ultrabooks via cette page.

[Source : Digitimes]

Remonter en haut de la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 4 = 6

 

Remonter en haut de la page