AMD pourrait lancer sa nouvelle génération d’APU Trinity le 15 mai prochain et évoque déjà les gains de performances que l’on peut escompter avec.

AMD Trinity

Successeurs des Llano, les APU (Accelerated Processing Unit) AMD Trinity, gravés en 32nm, pourraient être lancés le 15 mai prochain, soit quelques jours seulement après la sortie officielle des premiers processeurs Ivy Bridge d’Intel en 22nm.

Nos confrères de Sweclockers publient un document en provenance d’AMD qui indique que la plateforme mobile Comal pour APU Trinity permet d’obtenir des performances en hausse de 29% par rapport à la plateforme Sabine avec APU Llano. Une hausse de 56% de la puissance graphique est même attendue.

AMD précise aussi que ses APU Trinity sont optimisés pour le nouveau système d’exploitation Windows 8 de Microsoft et que l’on peut espérer une autonomie de 5 heures avec une plateforme Comal. La présence des technologies AVX, AES-NI, SSE4.2 et DirectX 11.1 est aussi évoquée.

Un APU Trinity se compose d’une partie processeur Piledriver qui est un dérivé de Bulldozer et d’une partie graphique DirectX 11 Radeon HD7000M. Il est associé à un chipset A60M et A70M, seul ce dernier supportant nativement l’USB 3.0 alors que tous deux prennent en charge 6 lignes SATA 6 Gb/s (SATA 3.0), 4 PCI-Express et le RAID.

Des APU Trinity destinés aux "Ultrabooks" - autrement dit à des PC portables fins, légers et puissants - à base de plateforme AMD Comal seraient aussi prévus. Ils intègreraient une partie graphique, une partie processeur Dual Core et bénéficieraient d’un TDP de 17W.

AMD pourrait bien séduire un certain public s’il parvient à lancer sur le marché des ordinateurs portables fins, légers, performants et autonomes à base d’APU Trinity pour concurrencer les Ultrabooks Ivy Bridge d’Intel, surtout s’ils sont bien positionnés en matière de tarif. Lors du CES 2012 était d’ailleurs mentionné des prix aux environs de 500 dollars.

Retrouvez l’actualité liée aux APU Trinity via cette page.

[Sources : Multiples]