Ce soir, nous allons passer en revue un nouveau test de l'Acer Swift 7 SF713-51, cet ultrabook doré qui fait passer le MacBook pour gros.

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé :

Dalle 13.3’’ Full HD LED IPS CrystalBrite Corning Gorilla Glass 200nits (1920x1080, brillante)
Processeur Intel Core i5-7Y54 Kaby Lake (1.2 GHz, 2 cœurs, TDP 4.5W)
Mémoire vive installée (max) 8 Go (soudés) LPDDR3 MHz (8 Go)
Espace de stockage SSD de 256 Go (2.5 pouces)
Carte graphique Intel HD 615 intégrée au processeur
Lecteur optique -
Système audio 2 haut-parleurs Dolby Home Theater v4
Webcam Oui, HD avec micro
Réseau Wi-Fi ac
Bluetooth Oui, Bluetooth 4.0
Lecteur de cartes SD/MMC
Sortie(s) vidéo -
Lecteur d'empreintes digitales -
Entrée(s) / Sortie(s) Combo Casque/Micro
ExpressCard -
USB 2 USB 3.1 Type-C dont 1 supportant DisplayPort
Système d'exploitation Windows 10 64 bits
Batterie 4 cellules 2770mAh 42.66Whr
Autonomie annoncée 9 heures
Dimensions (mm) 324.6 x 229.6 x 9.98
Poids 1.12 Kg
Garantie 2 ans
Autre Clavier chiclet, touchpad multi-touch, adaptateur USB Type-C vers USB 3.0 fourni
Logiciels Applications Acer

Nombreux sont les atouts de cet Acer Swift 7 SF713-51 mais le plus remarquable reste son design. Non seulement ses mensurations battent de records mais Acer réussit malgré tout à l'installer dans un châssis en aluminium parfaitement stable et résistant avec une apparence premium très réussie. Le couvercle hérite d'un revêtement anodisé noir à la finition mate qui retient les traces de doigts et les tâches. Il présente une belle robustesse grâce notamment au verre protecteur Gorilla Glass 4 appliqué sur l'écran. D'après le testeur, les charnières qui le maintiennent sont légèrement trop serrées et requièrent l'usage des deux mains pour l'ouvrir. A l'intérieur, on découvre une base de couleur or aux bords ultra-fins qui n'abritent que le minimum en terme de connectique.

Seuls deux ports USB Type-C et une prise casque sont au menu. L'un peut être utilisé comme sortie vidéo (support HDMI 1.4b), pour le transfert de données (jusqu'à 5Gbps) et pour l'alimentation tandis que le second (le plus éloigné de la prise casque) ne peut être utilisé que pour la charge de périphériques et le transfert de données. C'est regrettable qu'Acer n'aie pas opté pour le dernier protocole USB-C Gen2 plus rapide et compatible Thunderbolt.

Le clavier de l'Acer Swift 7 SF713-51 est légèrement concave pour apporter du confort et surplombe un pavé tactile étroit et long, entouré d'un fin liseré chromé. Ce dernier est de qualité avec une belle stabilité et des clics précis même si le testeur aurait préféré une meilleure sensibilité lors des petits mouvements. Le clavier, en revanche, ne réserve pas la même satisfaction avec une course inévitablement course qui limite la rétro-action et le confort de frappe. En outre, il ploie légèrement sous la pression mais n'affecte pas vraiment l'expérience de frappe.

Le Swift 7 utilise le même écran découvert sur le HP Spectre 13, une dalle Full HD IPS Chi Mei à la densité de pixels de 167 ppi. Le taux de luminosité est dans la bonne moyenne (260 cd/m2) mais reste trop faible pour un usage en extérieur, d'autant que l'écran brillant aura tendance à refléter l'environnement ambiant si le temps est clair. En face, le taux de contraste est excellent avec des noirs bien profonds et la colorimétrie très précise avec un Delta E inférieur à 3 et un espace sRGB couvert quasi entièrement. Autre bon point, aucun scintillement désagréable causé par la luminosité dynamique (PWN) n'a été constaté au dessus de 95 cd/m2 (17 % du niveau de luminosité total de la dalle). Pour ne rien gâcher, la technologie IPS assure des angles de vision bien stables.

L'Acer Swift 7 SF713-51 hérite du tout nouveau processeur très basse consommation Kaby Lake-Y, le Core i5-7Y54. Il succède directement au Core m5-6Y54 avec un léger gain en terme de performances et d'efficacité énergétique. La fréquence a aussi été revue à la hausse pour lui donner davantage d'amplitude sous les usages plus exigeants. En pratique, ce processeur sera parfait pour l'usage courant composé de surf sur le Web, de lecture de vidéo ou de travail sur Office. Vous pourrez aussi faire un toute petit peu de retouche photo mais n'espérez pas aller plus loin. Bon point, les 8 Go de mémoire vive (soudés) qui le secondent lui apportent ce qu'il faut de fluidité pour le multitâche. En outre, le SSD de 256 Go permet d'accéder à un environnement des plus réactifs même si Acer opte pour un SSD M.2 SATA alors que la plupart de ses concurrents intègre un SSD PCIe NVMe bien plus rapide. Pour ce qui est du traitement graphique, la puce HD 615 intégrée au processeur se charge des tâches liées à l'usage basique mais ne permet pas de jouer à autre chose que du "casual game".

Les températures ne grimpent pas énormément à l'intérieur du châssis en raison du petit processeur qui ne semble pas être exploité à son maximum qui plus est. De même, le châssis reste relativement frais et ne cause pas d'inconfort.

Compte tenu de la finesse de l'ultrabook, l'autonomie est satisfaisante avec un peu plus de 7 heures atteintes en navigation Web via Wifi.

Accédez au test du Acer Swift 7 SF713-51 (Laptopmedia)

Nous vous rappelons que les avis ci-dessus n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.