Les futurs processeurs Gemini Lake pourraient être lancés par Intel en fin d’année.

Successeurs des Apollo Lake actuels, les futurs processeurs Gemini Lake gravés en 14nm disposent d’un TDP de 4W/6W et profiteront d’un cache L2 passant à 4 Mo (contre 2 Mo pour les Apollo Lake).

Destinés à intégrer les ordinateurs portables d’entrée de gamme, les Gemini Lake très basse consommation offrent par ailleurs quelques améliorations en matière de mémoire vive avec un contrôleur prenant en charge la DDR4 (single-channel) et une capacité maximale supportée qui passe de 8 Go à 16 Go.

Leur solution graphique elle évolue avec la Gen9 (18 Execution Units) et prend en charge l’HDMI 2.0.

Les premiers processeurs Gemini Lake seraient prévus pour décembre 2017, mais il est difficile de savoir si les fabricants auront le temps de les intégrer à leurs PC portables de fin d’année…