Les nouveaux MacBook Pro 2018 à base de processeur Intel Core i9 Coffee Lake étaient à peine sortis que déjà, des problèmes de throttling étaient dénoncés par les premiers utilisateurs. Alors que la puce Apple T2 est mise en cause, Apple a publié un patch améliorant significativement la fiabilité du système.

Les utilisateurs d’un MacBook Pro 2018 équipé d’un processeur dernière génération Coffee Lake Hexa Core i9 font face à divers soucis de performances : des crashs ou throttling, c’est-à-dire une baisse de fréquence du processeur (et donc de sa puissance) en raison d’une surchauffe.

La firme à la pomme a présenté ses excuses, évoquant :

une clé numérique manquante dans le firmware
[qui a un]
impact sur le système de gestion thermique pouvant faire baisser la fréquence d'horloge sous de fortes charges thermiques sur le nouveau MacBook Pro

Mais certains se demandaient si le problème ne proviendrait tout simplement pas de la puce Apple T2 qui équipe les iMac Pro de fin 2017 et aussi justement les tous derniers MacBook Pro 2018.

Car cette puce Apple T2, qui vise à sécuriser le système et fait appel à une couche logicielle Bridge OS, est selon certains à l’origine de redémarrages intempestifs sous ces iMac Pro, réglés suite à sa désactivation.

Notebookcheck lui conseillait d’empêcher le MacBook Pro 2018 de passe en veille et de limiter au maximum le nombre de périphériques qui y sont connectés.

Depuis, Apple a publié un patch firmware pour le MacBook Pro 2018, les premiers tests révélant des performances en hausse et un fonctionnement moins erratique pour MacWorld.

[Sources : Multiples]