Place ce soir au test de l'Asus ROG Strix G531 dans sa version de base (G531GT - GTX 1650). Ce PC portable de 15 pouces présente un écran 120 Hz de qualité, un processeur puissant et un design multicolore fun mais son autonomie laisse à désirer et sa connectique a quelques oublis.

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé (G531GT - GTX 1650) :

Dalle15.6’’ Full HD LED IPS 120 Hz (1920x1080, mat/antireflet)
ProcesseurIntel Core i7-9750H Coffee Lake Refresh (2.6 GHz, 6 cœurs)
Mémoire vive installée (max)8 Go (1 x 8 Go) DDR4 2666 MHz (32 Go max), 2 slots (1 libre)
Espace de stockageSSD M.2 de 512 Go (NVMe PCIe 3.0) + SSHD 1 To à 5400 tr/min
Carte graphiqueNVIDIA Turing GeForce GTX 1650 4 Go GDDR5 dédiés, Intel UHD 630 intégrée au processeur et Optimus
Lecteur optique-
Système audio2 haut-parleurs (2 x 4W)
Webcam-
RéseauWi-Fi ac (2x2) + Ethernet Gigabit
BluetoothOui, Bluetooth 5.0
Lecteur de cartesSD/MMC
Sortie(s) vidéoHDMI 2.0b
Lecteur d'empreintes digitales-
Entrée(s) / Sortie(s)Combo Casque/Micro
USB3 USB 3.1 + 1 USB 3.1 Type-C (Gen2, DisplayPort)
Système d'exploitationWindows 10 64 bits
BatterieLi-Ion 4 cellules 66Whr
Autonomie annoncée4 heures
Dimensions (mm)360 x 275 x 26 mm
Poids2.395 Kg
Garantie2 ans
AutreClavier chiclet (course 1.8mm) rétro-éclairé RGB Aura Sync N-Key Rollover, touchpad multi-touch, (numpad ?)
LogicielsApplications Asus

Châssis / Esthétique

L'ADN ROG est bien là même si Asus cherche à gagner en sobriété à travers un design (portable éteint) assez neutre dans l'ensemble. Ici, la marque collabore avec BMW Designworks (argument marketing ou non, on vous laisse le soin de décider) et présente un châssis en plastique qui s'annonce suffisamment solide. Côté mensurations, il n'est ni le plus fin ni le plus léger avec son profil de 26 mm et son poids de 2,4 kg. Les charnières sont positionnées sur l'extérieur de chaque côté du couvercle et permettent de le soulever d'une seule main sans flexions apparentes. Petite particularité, l'Asus ROG Strix G531 a supprimé la webcam comme c'est aussi le cas VivoBook S13 S330. Le testeur espère que ce n'est pas une nouvelle tendance pour Asus car le choix est regrettable.

Connectique

En plus de l'absence de webcam, la connectique ne force pas l'admiration. Son positionnement n'est pas conventionnel puisque les interfaces sont réparties entre le côté gauche et l'arrière. On retrouve un port RJ-45, une sortie HDMI et l'alimentation à l'arrière. C’est aussi à cet endroit que devrait reposer le port USB Type-C 3.1 (Gen. 2) mais celui-ci est vraisemblablement proposé en option. Sur le côté gauche, les ports USB ne manquent pas avec trois ports de type A 3.1 (Gen. 1) et une prise audio de 3,5 mm. On note aussi l'absence de lecteur de carte.

Maintenance

La plaque sous la base de l’Asus ROG STRIX G531 est maintenue par 11 vis cruciformes. Une fois celles-ci dévissées et la plaque libérée de ses quelques clips, vous accédez à l’intérieur de l’ordinateur portable. Vous pouvez faire évoluer la RAM (2 x DIMM jusqu'à 32 Go DDR4 2666 MHz) et le stockage composé d'un port M.2 PCIe x4 et d'une baie 2,5" SATA.

Clavier / Touchpad

Le clavier sans pavé numérique propose une disposition correcte avec de petites touches fléchées et quelques boutons dédiés dessus. Les touches elles-mêmes sont un peu trop molles au goût du testeur même si la course assez longue rectifie un peu le tir. De plus, Asus a implémenté le système de rétro-éclairage AURA RGB sous la base et sous les touches, tandis que les touches ZQSD sont laissées transparentes pour faire apparaitre la couleur. Pour ce qui est du pavé tactile, Asus a pris le Number Pad des ZenBook et l’a placé sur le ROG Strix G531. Ce pavé numérique tactile s'active facilement au doigt directement sur le pavé. Le testeur est satisfait du touchpad lui-même, car il est précis et rapide et dispose de boutons de souris dédiés.

Écran

L'Asus ROG Strix G531G est équipé d'un écran Full HD (1920 x 1080 px) IPS mat de 60 Hz ou 120 Hz. Le modèle en test profite de la seconde option qui offre une belle fluidité en jeu. Par ailleurs, ses angles de vision sont confortables et son taux de contraste élevé (1370:1) mais il n'est pas des plus lumineux (282 nits) et ne couvre que 57% de l'espace sRGB. Bon point, il n’utilise pas la PWM pour ajuster ses niveaux de luminosité, ce qui le rend confortable pour de longues sessions de jeu.

Performances

Architecturé autour d'un Hexa Core i7-9750H de dernière génération, de 8 Go de mémoire vive et d'un stockage hybride de 1,5 To (SSD NVMe de 512 Go + SSHD), le modèle en test est parfaitement convaicant quand les travaux se durcissent et que le CPU doit libérer son Turbo et développer ses 6 coeurs. Par contre, le bilan n'est pas aussi bon dès lors que le GPU (carte graphique) est exploité. Pour éviter aux températures de trop grimper, les fréquences GPU sont bridées et la GeForce GTX 1650 ne peut donc pas être exploitée pleinement, perdant quelques FPS par rapport à ses concurrents directs. En pratique, rien de vraiment visible cela dit puisque le système peut tout à fait tirer parti de l'ensemble des titres du marché en Full HD Medium/High.

Températures / Nuisances sonores

Le système de refroidissement repose sur deux caloducs qui conduisent la chaleur vers deux dissipateurs de taille moyenne. Ce n’est généralement pas la meilleure des conceptions et cela se vérifie lors des tests. Afin de maintenir les composants à l'abri de la surchauffe, la ventilation souffle fort en jeu. Les températures sont plutôt bien dissipées et même si les surfaces chauffent, elles ne dépassent jamais le palier de confort avec un point chaud mesuré à 44°C près de la lettre L.

Autonomie

La capacité de la batterie de 48 Whr est insuffisante pour permettre à l'Asus ROG Strix G531 de rêver à un peu de mobilité. Du coup, il n'atteint même pas les 5 heures d'autonomie en navigation Web avec Wifi actif.

Accédez au test de l'Asus ROG Strix G531

Nous vous rappelons que les avis ci-contre n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.