Le Microsoft Surface Laptop 3 15 pouces est disponible en France depuis ce mardi 22 octobre 2019, mais nos confrères outre-Atlantique ont déjà eu l'occasion de le tester en profondeur. Voilà ce qu'ils en pensent.

Points forts
Châssis aluminium fin et léger
Finition soignée (Alcantara en option)
Écran 3:2 magnifique
Silencieux
À revoir
Toujours pas de TB3
Autonomie limitée
Performances en deçà des attentes

Caractéristiques techniques du Surface Laptop 3 15

Ecran15.6" IPS Haute Définition 3:2 (2496x1664)
ProcesseurAMD Ryzen 5 3580U ou AMD Ryzen 7 3780U
Mémoire vive8/16/32 Go Dual-Channel DDR4-2400 (non évolutif)
Espace de stockage128 Go, 256 Go, 512 Go SSD M.2 PCIe NVMe
Carte graphiqueAMD Vega 9 Graphics ou Vega 11 Graphics
Réseau802.11ac 2x2, Bluetooth 5.0
Connectique1 port USB-C, 1 port USB-A, Prise de casque 3,5 mm, 1 port Surface Connect
Dimensions / Poids339,5 x 244 x 14,69 mm / 1,54 kg

Le design du Surface Laptop 3

Le moins que l'on puisse dire au sujet du design du Surface Laptop 3, c'est qu'il est familier. Il s'agit toujours du Surface Laptop que l'on connait depuis trois générations maintenant. Il est seulement agrandit pour loger un écran de 15 pouces.

Tous les testeurs s'accordent à dire que le résultat est très réussi, digne du niveau des SL précédents. "Magnifique à regarder et à manipuler" pour PCWorld, "trop épuré" pour LaptopMag, le design joue définitivement la carte de la sobriété même si de nouveaux coloris font leur apparition. A ce sujet, les fans de la première heure verront le revêtement Alcantara disparaitre sur certains coloris, un choix applaudi par la majorité.

Pour ce qui est du rendu, les testeurs sont partagés. Certains sont fans du "tout aluminium" même si la variante noire a tendance à marquer très visiblement les traces de doigts, tandis que d'autres ont un penchant pour le Cobalt Blue Alcantara et la douceur chaude de son repose poignet. "J'ai finalement apprécié la finition métal plus que je ne le pensais", conclu LaptopMag au sujet du boitier.

La prise en main du Surface Laptop est assez impressionnante tant sa finesse est marquée pour un 15 pouces (14 mm) et malgré cela, sa robustesse est frappante. Le poids est surprenant également avec seulement 1,5 kg sur la balance.

Un point que regrette les testeurs cela dit, que le SL3 en 15 pouces n'exploite pas mieux toute la surface offerte pas son châssis. Il n'y a pas de lecteur d'empreintes et les bordures autour de l'écran ne sont pas aussi fines que certains de ses concurrents.

Connectique : un pas après l'autre

Le constat est sans appel. Les testeurs saluent l'arrivée (très attendue) du port USB Type-C mais regrettent vivement l'absence de support Thunderbolt 3 et sa polyvalence. Le port USB Type-A standard est préservé et l'on retrouve aussi une prise casque 3,5 mm et un port Surface Connect de Microsoft. Le port USB-C remplace le MiniDisplay-Port des anciens Surface Laptop et peut être utilisé pour charger le PC, connecter un écran externe ou transférer des données (10 Gbps). Globalement, la connectique est jugée trop réduite, d'autant que le 15 pouces n'intègre pas de Wifi ax (Wifi 6) contrairement à la version 13 pouces, puisque le chipset AMD ne le supporte pas.

Évolutif ? Oui mais non

Microsoft a insisté sur le côté réparable de son Surface Laptop 3 avec sa plaque autour du clavier facilement ouvrable. "Mais ça ne signifie pas que vous pouvez simplement ouvrir le PC et passer à la mise à niveau" regrette The Verge. Seul le SSD est évolutif et vous devez passer par un centre agréé pour ne pas mettre en péril la garantie. Soulignons également que son format n'est pas standard et semble difficile à se procurer (M.2 norme 2230).

Le pavé tactile à l'honneur, le clavier en retrait

Si la majorité des testeurs s’exclament sur l'efficacité, la grande surface et le confort du pavé tactile, l'engouement est plus mesuré en ce qui concerne le clavier. Microsoft a entièrement repensé son périphérique de saisie avec des touches plus larges, idéales pour les gros doigts et un toucher encore plus superficiel qu'avant. Heureusement, la course courte (1,3 mm) est sauvée par une rétro-action franche. Le clavier est rétro-éclairé sur 3 niveaux d'intensité.

Écran du Surface Laptop 3 : Magnifique pour la productivité

C'est l'élément le plus attractif à l'intérieur du Surface Laptop 3. LaptopMag s'exclame même : "l'écran du Surface Laptop 3 est si net que je pouvais voir les taches de rousseur sur le nez de Rey sur un plan large d'elle se tenant au milieu du désert dans Star Wars : L'ascension de Skywalker". En effet, l'écran Pixel Sense brille de mille feux avec une luminosité maximum mesurée entre 380 nits et 400 nits selon les testeurs. Avec une définition de 2 496 x 1 664 pixels, il n'est pas 4K mais sa définition est supérieure à du Full HD. Elle correspond presque à la définition connue sous le nom de Quad HD, soit 2 560 pixels sur 1 440 pixels sur un écran 16:9. D'ailleurs, le format carré du Surface Laptop plait dans l'ensemble, même s'il se dédie davantage à la productivité (navigation web, édition de documents) qu'au visionnage de vidéos. L'ajout du tactile est déterminant pour certains et anecdotique pour d'autres.

Performances : pas aussi prometteur qu'annoncé

En annonçant son partenariat avec AMD pour le développement de processeurs avec puce graphique intégrée optimisés pour Le Surface Laptop 3, Microsoft en avait fait saliver plus d'un. Les testeurs étaient tous très impatients de voir ce que donnaient ces processeurs dans les benchs. Le PC est livré au choix avec un AMD Ryzen 5 3580U avec Vega 9 ou avec un AMD Ryzen 7 3780U avec Vega 11 mais tous les tests ont été réalisés sur le Ryzen 5.

Ce qu'il en ressort, c'est que le processeur AMD s'en sort correctement mais sans réussir à bousculer son rival de toujours chez Intel. En termes de performances, on est dans la moyenne pour un Quad Core basse consommation, à un niveau équivalent d'un Core i5-8265U. Entendez par là que le SL3 est apte pour la bureautique et le multimédia mais qu'il n'est pas fait pour jouer ni pour travailler la vidéo (à moins que vous soyez prêt à patienter des heures pour exporter une vidéo 4K de 5 min). Pour ceux qui recherchent des retours poussés sur les performances et sur le Surface Laptop 3 en général (et qui comprennent l'anglais), rendez-vous sur le test d'Anandtech.

Par ailleurs, tout le monde fait le même constat regrettable, le fait que le Laptop 3 peine face à la lecture de vidéos 4K 60FPS de YouTube. C’est particulièrement décevant pour un PC récent, premium qui plus est. Le SSD n'est pas des plus vivaces non plus.

Pour ce qui est de la partie graphique, la Vega 9 dépasse sans surprise les capacités d'une Intel UHD Graphics 620 mais ne fait pas aussi bien qu'attendu. Certains comme PCWorld la mettent au niveau d'une GeForce MX150 (version 10W) alors que d'autres n'y trouvent pas tant de valeur ajoutée. Quoi qu'il en soit, son efficacité est remise en question tant la gestion de la vidéo 4K est compliquée en définition native. Dans ce paysage, le jeu est envisageable en 1080p maximum et dans de petites proportions.

Températures et bruit : discrétion assurée

C'est un domaine dans lequel notre Microsoft Surface Laptop 3 excelle : l'efficience énergétique et la gestion des températures. Tous les testeurs sont formels. La ventilation est discrète aussi bien sur batterie que branché au secteur et quelque soit l'usage que vous en faites. Il n'y a aucun problème de chauffe non plus, le boitier en aluminium ne chauffe que très légèrement au toucher.

Autonomie décevante

Terminons avec un point faible qu'est l'autonomie du Surface Laptop 3. Chez PCWorld, la petite batterie de 45 Whr n'a offert que 8 heures et 20 minutes en lecture vidéo (écran 250 nits) tandis que LaptopMag juge le résultat médiocre avec 8 heures en navigation Web (150 nits). PCMag a réussi à atteindre 11 heures, mais en mode Avion... et The Verge annonce un petit 6 heures en productivité. Tous s'accordent à dire qu'il s'agit d'un résultat décevant pour un PC prémium mais soulignent le plus du Fast Charging qui permet de récupérer 80% de batterie après une petite heure.