Longtemps secret de polichinelle, ne manquant pas de faire vibrer la sphère du web en rumeurs et autres élucubrations, l'Apple MacBook Pro 16 est finalement dévoilé par Tim Cook himself ce mercredi 13 novembre par un sobre "Professionnels - vous l'avez demandé, il est là".

"Conçu pour ceux qui repoussent les limites du possible". Comme un hommage aux professionnels, le nouvel Apple MacBook Pro 16 dévoile ses secrets et une fiche technique plutôt alléchante.

Si d'apparence, le dernier né ne change presque rien à la recette de son prédécesseur (RIP MacBook Pro 15), il accueille désormais un écran de 16 pouces Retina (3072 x 1920 px) 226 ppi DCI-P3 500 nits tout en préservant un format presque similaire quoiqu'un peu plus imposant (162 x 358 x 24,59 mm / 2 kg). Cela nous permet de découvrir (enfin) un design aux bordures fines à bord du flagship professionnel d'Apple. Le boitier emprunte toujours un design en aluminium solide et on ne peut plus sobre avec deux choix de coloris : Gris sidéral et Argent.

Le format légèrement plus massif est aussi certainement à imputer à la batterie lithium‑polymère de 100 Whr qui permet à Apple d'annoncer jusqu’à 11 heures d'autonomie en navigation web sous Wi-fi et en lecture vidéo. Pour l'alimenter, un adaptateur secteur USB‑C 96 W est fourni.

Concernant la connectique, on retrouve toujours quatre ports USB-C Thunderbolt 3 polyvalents ainsi qu'une prise casque. Le regret se porte sur la norme Wi-fi cantonnée à la version 802.11 ac et qui passe donc à côté du Wifi 6 (Wifi ax) débarqué ce dernier trimestre 2019 sur une poignée d'ultrabooks récents. L'absence de lecteur de carte mémoire fait aussi des déçus.

Le clavier, maintes fois décrié, à lui aussi reçu un remaniement. Adieu le clavier papillon et rebonjour le clavier à ciseaux traditionnel qui offre une course de 1 mm. La forme des touches est plus concave avec l'ajout d'une assise en caoutchouc, débouchant sur une impression de frappe proche des Magic Keyboard de chez Apple. Le retour de la touche ESC physique est aussi à noter ainsi que le lecteur d'empreintes et les touches fléchées isolés.

Apple entend aussi soigner le rendu sonore en intégrant 6 haut-parleurs à sa machine. On ne s'attend pas à une révolution de ce côté là mais le rendu des basses et l'immersion (HP face à l'utilisateur) devraient tout de même changer un peu la donne.

La fiche technique était attendue, du moins en ce qui concerne la partie processeur confiée à un Intel Core i7 6 coeurs à 2,6 GHz ou un Intel Core i9 8 cœurs à 2,3 GHz (Turbo Boost jusqu’à 4,8 GHz). La RAM est intégrée, configurable en 16 Go, 32 Go ou 64 Go et le stockage confié à un SSD NVMe PCIe x4 qui explose jusqu'à 8 To (512 Go, 1 To, 2 To, 4 To).

La partie graphique prend un peu d'envergure également avec les AMD Radeon Pro 5300M 4 Go GDDR6 et AMD Radeon Pro 5500M 8 Go GDDR6. Toutes deux permettent le rendu 3D, l'étalonnage, la simulation et un peu de jeu occasionnel (sinon ça chauffe).

Pour soutenir le gain en performances, Apple a revu son système de ventilation qui met à profit des ventilateurs plus grands et assure un flux d'air plus important.

Dès à présent disponible sur le Store pour une livraison dès le 26 novembre, le Macbook Pro 16 débute à 2 699 euros pour une configuration avec Intel Core i7, AMD Radeon Pro 5300M, 16 Go, SSD 512 Go. Comptez 3 199 euros pour un combo Octo Core i9, AMD Radeon Pro 5500M, 16 Go RAM, SSD 1 To.