Acer renouvelle son Swift en 13 pouces et lui offre un tout nouveau format, passant de 13,3 pouces à 13,5 pouces et à un ratio d'écran 3:2. Cette taille d'écran plus en hauteur que la normale est un juste milieu entre le caractère productif du 4:3 – plus d’informations verticales – et l’aspect plus « cinéma » du 16:9.

Outre l'écran prometteur, ses arguments en matière de design et de performances sont tout aussi engageants avec l'arrivée des processeurs de 10ème génération Ice Lake et l'appui d'une batterie conséquente, le tout pour un prix annoncé comme abordable. S'impose-t-il comme l'un des meilleurs 13 pouces pour la productivité ? C'est ce que nous allons découvrir à travers le ressenti combiné de quelques confrères du web.

Points forts
Ecran QHD au format 3:2
Design moderne et fin
Bonnes performances et SSD rapide
Autonomie de 10 heures
À revoir
Lettrage presque illisible
Scintillement de l'écran un peu gênant

Caractéristiques techniques de l'Acer Swift 3 SF313-52

Ecran13.5" QHD 3:2 LED IPS CineCrystal bords fins (2256x1504, brillante)
ProcesseurIntel Core i5-1035G4 Ice Lake (1.1 GHz, 4 cœurs), Intel Core i7-1065G7 Ice Lake (1.3 GHz, 4 cœurs)
Mémoire vive8 Go, 16 Go LPDDR4X 2133 MHz (soudés)
Espace de stockageSSD M.2 NVMe PCIe 512 Go, SSD M.2 NVMe PCIe 1 To
Carte graphiqueIntel Iris Plus Graphics G4, Intel Iris Plus Graphics G7
RéseauWi-Fi ax (Intel Wi-Fi 6 AX201), Bluetooth 5.0
Connectique1 x USB 2.0 + 1 USB 3.1 + 1 USB 3.1 Type-C (Gen2) Thunderbolt 3, HDMI
Poids / Dimensions1.2 Kg / 302.5 x 233.9 x 15.95

Design de l'Acer Swift 3 SF313-52 : compact et moderne

C'est un look sans fioritures qu'Acer réserve à son Swift 3 en 13 pouces, fidèle aux codes de la gamme depuis plusieurs générations. Le boiter présente "une allure moderne avec des bordures fines" et se compose d'un "alliage de magnésium mêlant aussi par endroits le plastique et l'aluminium" décrit Notebookcheck. "Il s'agit des mêmes matériaux retrouvés sur le Swift 3 en 14 pouces" explique Ultrabookreview qui les juge "pas aussi premium que les matériaux que vous obtiendrez sur les appareils plus haut de gamme" mais tout de même "robuste et agréable au toucher". Notebookcheck fait le même constat en décrivant une "base et un couvercle assez rigides et "une qualité de construction impeccable". La teinte argent clair est par ailleurs plutôt "efficace pour cacher les traces de doigts et les rayures" constate Ultrabookreview qui met tout de même en garde face à la sensibilité des surfaces aux éraflures et aux rayures, conseillant donc "d'utiliser une pochette de protection lorsque vous la portez dans votre sac à dos".

Outre l'aspect esthétique, c'est surtout le format de ce 13 pouces qui a suscité de l'enthousiasme chez les testeurs. En effet, Acer a choisi d'offrir à son 13 pouces un écran sensiblement plus grand (13,5" contre 13,3 pouces sur l'ancien modèle) et d'opter ainsi pour un ratio d'écran 3:2 dont on reparlera dans la partie concernée. Ceci dit - et grâce à la finesse des bordures autour de l'écran - Acer préserve une taille réduite (302 x 233 mm) et un petit poids fixé à 1,2 kg, le positionnant comme "l'un des PC les plus légers de sa catégorie" selon Ultrabookreview.

Dernier point concernant le boitier, les charnières "permettent un angle d'ouverture de 180 degrés" et "malgré leur facilité d'utilisation, vous aurez du mal à ouvrir l'écran d'une seule main en raison du faible poids de la base" constate Notebookcheck qui juge tout de même le "vacillement réduit au minimum".

Connectique : tout est là ou presque

Alors que Notebookcheck trouve la sélection d'interfaces à bord du Swift 3 SF313 limitée, Ultrabookreview s'en accommode à l'inverse plutôt bien. En plus de deux ports USB Type-A (format standard), dont un USB 3.1 et un USB 2.0 plus lent, l'ultrabook prévoit un port USB Type-C Thunderbolt 3 pour connecter des appareils tiers externes ainsi qu'une sortie HDMI pour connecter un écran externe. Son seul grief à ce niveau est le manque de lecteur de carte, déjà absent sur son prédécesseur. Un lecteur d'empreintes digitales permet l'authentification via Windows Hello et fonctionne parfaitement selon les testeurs.

A l'intérieur du Swift 3 SF313, peu d'évolution possible

Les testeurs se contredisent également en ce qui concerne la manœuvre d'ouverture du PC. Pour Notebookcheck, la plaque sous le PC ne se désolidarise pas facilement et "reste très fermement en place" après avoir extrait toutes les vis, ce qui demande "l'utilisation d'outils spéciaux pour faire levier". Pour Ultrabookreview en revanche, "entrer à l'intérieur est assez facile". C'est selon. Quoi qu'il en soit, sachez qu'ouvrir le PC ne vous emmènera pas bien loin si ce n'est de "nettoyer le ventilateur ou de remplacer le stockage intégré (M.2 2280)", la RAM étant soudée et non évolutive.

Clavier et touchpad : une saisie agréable mais un lettrage invisible

En matière de saisie, "le clavier est très similaire à celui de son prédécesseur" d'après Notebookcheck. "Les touches principales mesurent toujours 16 x 15 mm et les touches de fonction de la rangée supérieure ont légèrement grandi". Pour le confort de frappe, "les touches sont lisses et sans aucune texture, ce qui a exigé un certain temps d'adaptation au début. Le retour est très bien défini et la rétro-action est atténuée". En bref, le testeur n'a eu aucun mal à s'adapter à la sensation de frappe du Swift 3 SF313-52, ce qui est moins le cas pour Ultrabookreview qui trouve que "l'expérience de frappe n'est pas l'un de ses atouts les plus forts". Pour le testeur, le clavier est "impitoyable et ne laisse aucune place aux erreurs, en raison notamment de son actionnement très rapide".

Autre grief imputé au clavier, la couleur des touches qui hérite de la même peinture argentée que la base. Si cela sert le design, la lisibilité du lettrage en devient presque impossible, d'autant plus en journée avec le rétro-éclairage blanc allumé. Réglable sur deux niveaux d'intensité, le rétro-éclairage est donc uniquement utile dans la pénombre et mieux vaut le laisser éteint en journée.

En ce qui concerne le pavé tactile, la surface en plastique est spacieuse (10,5 x 7,8 cm) et lisse, permettant une manipulation confortable. Par contre, tous les testeurs ont remarqué "des inexactitudes de saisie surtout dans les angles" et une "surface qui vibre".

Un nouveau ratio et une définition plus dense pour l'écran de l'Acer Swift 3 SF313

Considéré comme une "avancée majeure" par Ultrabookreview, l'écran du SF313 marque des points dans tous les domaines : taille, luminosité, contraste, richesse des couleurs et définition.

La dalle présente un ratio 3:2 et une définition native QHD (2256 x 1504 pixels), ce qui donne une densité de pixels de 201 dpi. Concernant le format, "le 3:2 est un vrai plaisir dans les applications liées au texte ou à l’image puisqu'il offre plus d'espace pour le contenu" explique Ultrabookreview.

La combinaison d'une luminosité élevée (400 nits environ) et d'un faible niveau de noir permet un taux de contraste décent : 1634:1 pour NBC et 1006:1 pour UBR. De même, la couverture colorimétrique est importante avec 100% de l'espace sRGB pris en charge et près de 70% pour le AdobeRGB permettant à Notebookcheck d'affirmer que "l'Acer Swift 3 est bien adapté pour la retouche photo amateur ainsi que semi-professionnelle".

En revanche, le Swift 3 utilise la luminosité dynamique (PWM) pour réguler automatiquement la luminosité, à une fréquence qui pourrait potentiellement déranger les utilisateurs à la forte sensibilité oculaire. Les deux testeurs constatent cette fréquence basse mais n'ont personnellement pas ressenti de gêne.

Des performances de haut vol pour la productivité, moins pour le jeu ou la polyvalence

L'Acer Swift 3 SF313-52 peut être alimenté selon les modèles par un Quad Core i5-1035G4 Ice Lake (1.1 Ghz) avec Iris Plus G4 intégrée ou par un Quad Core i7-1065G7 Ice Lake (1.3 Ghz) avec Iris Plus G7 intégrée. Une option avec carte graphique dédiée NVIDIA GeForce MX350 est annoncée mais pas encore commercialisée.

Notebookcheck a eu entre les mains la version Core i7 : "L'appareil est très bien adapté au travail de bureau. Son processeur Intel Core i7-1065G7 convient parfaitement à ce type d'ultrabook compact et offre de nombreuses possibilités de performance, par exemple pour l'édition de photos. Ses 16 Go de RAM et 1 To SSD sont un bonus supplémentaire". Globalement, le Swift 3 a très bien fonctionné lors des tests et des différents benchs réalisés par le testeur, d'autant que les débits du SSD se sont révélés très rapides. En ce qui concerne le GPU intégré Intel Iris Plus Graphics G7, les tests l'ont positionné un peu au dessus d'une GeForce MX250 avec "l’exécution en douceur de jeu peu exigeants".

De son côté, Ultrabookreview est tout aussi convaincu de son modèle avec Core i5 qu'il juge parfait "pour la navigation, l'édition de texte et les films, gèrés sans à-coups".

Ultrabookreview rappelle que "le Swift 3 SF313-52 offre un écran haute résolution, avec environ 60% de pixels de plus que du FHD standard. Cela signifie que le jeu en définition native est à peu près impossible avec ce type de solution graphique intégrée, G4 ou G7, et même avec une NVIDIA MX". Vous pouvez dans ce cas réduire la définition de l'écran mais "gardez à l'esprit que les titres anciens pourront rencontrer des difficultés d'affichage sur ce format 3:2". Notons tout de même que le testeur a remarqué une différence de fluidité en repassant à une définition équivalente au FHD en jeu.

Discrétion et fraicheur de rigueur

Un petit ventilateur est chargé de s'assurer que tous les composants internes sont correctement refroidis. Toujours actif pour Ultrabookreview et silencieux au repos pour Notebookcheck, mais les deux testeurs s'entendent sur le fait que l'ultrabook s'est révélé l'un des plus silencieux de leurs comparatif avec 35 dB max lors d'un usage exigeant. Toutefois, une tonalité aigue un peu agaçante est arrivée aux oreilles de UBR dans ce profil.

Malgré sa discrétion, la ventilation ne manque pas d'efficacité. Dans sa configuration avec Core i5, le Swift 3 ne dépasse jamais les 40°C en surface lors d'une session de jeu tandis que NBC n'a relevé que 35°C sur son modèle avec Core i7.

Une autonomie en hausse pour le Swift 3 SF313-52

Comparé à son prédécesseur, le nouveau Swift 3 en 13 pouces n'est pas seulement plus efficace, mais dispose aussi d'une batterie plus grande (56 Whr), ce qui assure une longue autonomie. Les deux testeurs ont trouvé les même résultats, soit 10 heures 30 minutes d'autonomie en utilisation mixte avec la luminosité à 150 nits. "C'est particulièrement satisfaisant pour une machine nomade et notamment à son niveau de performances et de définition d'écran".