Trois inconvénients des VPN et comment y échapper

L’usage des VPN en France et dans le monde ne cesse de croître, et au-delà de leurs méthodes de marketing, il y a plusieurs raisons légitimes à cela. L’augmentation des cyber attaques crée un besoin croissant de sécurité, la surveillance accrue de nos données nous pousse à protéger notre anonymat, et l’offre de programmes en streaming explose mais il est parfois difficile d’accéder.

Mais il faut bien se dire que les VPN ne sont pas la recette miracle à tous les problèmes d’internet. Certes, ils sont en mesure de vous protéger, de vous faciliter la vie et même de vous faire économiser de l’argent dans certains cas. Mais ils ont aussi des inconvénients dont il faut être bien conscient avant de se lancer.

Heureusement, ces inconvénients ne sont pas irrémédiables. La première chose que vous pouvez faire si vous hésitez à prendre un abonnement, c’est d’essayer un VPN sans engagement. En effet, la plupart des fournisseurs proposent soit un essai gratuit de quelques jours, soit une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours ou plus. Cela vous permet de vous lancer dans le bain sans prendre de risque ni perdre d’argent. Le site spécialisé VPNpro a dressé la liste des meilleurs offres VPN avec un essai gratuit.

Pour le reste, voici la liste des 3 inconvénients majeurs des VPN et comment apprendre à les minimiser pour profiter d’internet en toute sécurité.

#1 : Les VPN ralentissent votre connexion internet

C’est l’inconvénient majeur pour beaucoup d’utilisateurs. Même si l’avancée des technologies et l’apparition de nouveaux protocoles de tunneling, comme WireGuard, améliorent leurs performances chaque année, il n’en reste pas moins qu’une connexion avec un VPN sera plus lente que votre connexion internet sans.

En effet, parce qu’un VPN vous connecte à un serveur distant, vos données ont plus de distance à parcourir avant d’arriver à leur destination. Plus le serveur que vous choisissez est éloigné de votre localisation et plus les effets peuvent s’en faire ressentir. De même, le chiffrement sécurisé appliqué à vos données lorsqu’elles transitent via votre application VPN ralentit légèrement le processus de transfert.

La qualité de votre fournisseur VPN entre aussi en ligne de compte. S’il utilise un protocole dernière génération, des serveurs bien entretenus et en grand nombre pour éviter leur engorgement, vous aurez plus de chance de conserver une connexion performante. Les meilleurs VPN du marché parviennent à limiter la perte de vitesse sur votre connexion de base autour de 20%, ce qui bien souvent permet de continuer à streamer en 4K par exemple.

Mais la vérité est que la grande majorité des VPN ralentit votre connexion de 50% voire plus, ce qui peut sérieusement jouer sur vos nerfs. Et c’est encore pire avec les VPN gratuits : leurs serveurs sont constamment surchargés, et ils n’utilisent jamais les protocoles les plus rapides. Oubliez le streaming avec un VPN gratuit, d’autant qu’ils ne parviennent pas à débloquer les catalogues étrangers.

Comme votre vitesse de connexion dépend de nombreux facteurs (votre vitesse de base, la qualité de votre machine, votre éloignement du serveur, etc.), la seule manière de savoir si un VPN particulier va ralentir votre connexion ou pas est de l’essayer avant de l’acheter comme nous le proposions plus haut.

#2 : Vous confiez vos données à un prestataire inconnu

C’est un point extrêmement important. Avec un VPN, vous empêchez votre FAI ou les hackers de voir ce que vous faites sur internet. Mais qui empêche l’opérateur de votre VPN de vous espionner ? Comment savoir si cet opérateur ne revend pas ensuite vos données ?

C’est malheureusement le cas d’une partie des VPN, parfois très populaires, présents sur le marché. Et dans le cas des VPN gratuits, c’est encore pire. Vous pouvez compter sur les doigts d’une main le nombre de VPN gratuits qui ne se servent pas de vos données pour se faire de l’argent.

La solution est pourtant simple. Il est essentiel de choisir un fournisseur VPN qui a pignon sur rue. Il doit afficher clairement le nom de sa société, avoir une politique de confidentialité claire qui détaille, entre autres, le traitement de vos données, et il doit de préférence opérer depuis un pays qui respecte votre droit à la confidentialité. Mais surtout, il doit avoir une politique de non-journalisation, souvent appelée politique no-logs.

Gmail options collecte données personnelles

En clair, cela signifie que le fournisseur s’engage à ne collecter aucune de vos données personnellement identifiables. Certains opérateurs VPN construisent leur réseau preuve à divulgation nulle de connaissance, ce qui veut dire qu’eux même ne peuvent voir quelles données sortent de votre appareil.

Les meilleurs fournisseurs VPN ont pris l’habitude de faire vérifier leur politique de non-journalisation par des audits indépendants, vous n’avez donc pas à les croire sur parole. Si votre confidentialité est essentielle pour vous, choisissez un VPN avec une politique de non-journalisation auditée indépendamment.

#3 : Les VPN sont payants

Malheureusement, oui. Les VPN sont payants. S’il est vrai qu’il y a pléthore de VPN gratuits sur le marché, ils sont rarement performants, voire parfois dangereux pour vous et vos données. A de rares exceptions, il est difficile de leur faire confiance.

Le prix d’un VPN se situe généralement autour de 3 euros par mois pour leurs abonnements les plus longs. Certains fournisseurs sont plus chers, mais la différence de prix ne se justifie pas vraiment : les différents tests qu’on trouve sur internet montrent que les principales marques du marché sont très proches technologiquement. Le prix et leurs vitesses restent les facteurs qui les différencient le mieux.

3 euros par mois, pour beaucoup de gens c’est une dépense qu’il est difficile de justifier. Pour se faire une idée, il faut profiter des périodes d’essai gratuit de quelques jours que les fournisseurs VPN proposent. Dans certains cas ils ont même une version freemium, gratuite mais limitée, qui vous permet de décider si vous voulez passer à leur version payante ensuite.

Enfin, beaucoup de prestataires de services VPN offrent une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours ou plus, qu’il ne faut pas hésiter à utiliser. Dans certains cas, c’est la méthode idéale pour utiliser un VPN pendant quelques semaines puis se faire rembourser. Cela vous donne le temps de suivre un tournoi de tennis, binger une série complète ou vous protéger le temps de vos vacances à l’étranger.

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


8 + = 11