AMD

La plateforme Puma d’AMD, dont nous vous avons déjà parlé, débarquera en 2008 pour contrer Montevina d'Intel.


Puma est composée d’un processeur dual-core Griffin basé sur l’architecture K8, d’un northbridge RS780 et d’un southbridge SB700.

Griffin est un processeur 65nm au format Socket AM3 doté d’un cache L2 d’1 Mo qui supporte de la mémoire vive DDR2 à 800 MHz.

Il intègre la technologie HyperTransport 3.0 qui dispose d’une bande passante de 20.8 Go/sec.
Il peut désactiver cette technologie s’il n’en a pas besoin alors même qu’il exécute des instructions, cela afin de rendre la gestion de l’énergie plus efficace.

Toujours côté gestion de l’énergie, un seul Core de Griffin peut être actif lorsque cela est possible, l’autre Core étant alors vidé de toute énergie ou presque.
Chaque Core peut fonctionner à des fréquences et voltages différents : Griffin adapte sa consommation d’énergie selon les besoins.

La mémoire est gérée différemment par AMD et Intel.

Chez AMD, la mémoire principale (mémoire vive) est directement reliée au processeur qui est lui-même relié au northbridge RS780.
Tout le trafic mémoire passe donc obligatoirement par Griffin.

Chez Intel en revanche, la mémoire vive est reliée au northbridge - qui est selon la firme un "memory controller hub" (soit un centre de contrôle de la mémoire) – qui est lui-même relié au processeur.

Puma dispose d’une architecture mémoire unifiée (UMA).
L'UMA signifie en gros que la mémoire vive est partagée entre le CPU et le GPU et que tout le trafic mémoire - même celui destiné au GPU - passe par le processeur.

Donc logiquement dès que le processeur graphique demande de la mémoire, le processeur doit également être actif afin de la lui distribuer.

Ce n’est pourtant pas le cas avec Griffin puisque le northbridge (qui contient le contrôleur mémoire) et les Cores sont séparés sur un plan électrique.

Les deux parties, disposant d’une alimentation électrique différente, n’ont pas besoin d’être actives en même temps : le GPU peut ainsi demander de la mémoire (passant via le northbridge) sans que les deux Cores du processeur ne soient activés.

Cette technologie permet de diminuer la consommation électrique, de dégager moins de chaleur et d’augmenter la durée d’autonomie de la batterie, notamment lors de la lecture d'un DVD décodé par la partie matérielle puisque le GPU est fortement sollicité et le CPU beaucoup moins.

Puma embarque des connectiques PCI-Express 2ème génération, PCI, USB 2.0 (x14), DVI, HDMI, Display Port, HD Audio, SATA (x6), PATA, HyperFlash et deux contrôleurs d’affichage indépendants.

Le northbridge RS780 est équipé d’une partie graphique intégrée (IGP) compatible DirectX 10 et supporte l’UVD – Universal Digital Decoder – qui autorise le décodage de vidéos haute définition comme l’HD-DVD, le Blu-Ray ou l’h.264 via la partie matérielle.

Puma peut exploiter la technologie PowerXpress ou Hybrid Graphics qui permet au système de basculer dynamiquement entre la carte graphique et la partie graphique intégrée sans avoir à redémarrer.

Les deux solutions utilisant les mêmes pilotes, la partie graphique est confiée à l’IGP lorsque le portable fonctionne sur batterie et dès que celui-ci est branché sur secteur, c’est la carte graphique qui prend le relais.
Et cela de façon quasi transparente puisque le système n’a pas besoin de redémarrer.

L’utilisateur pourra configurer la fonction Hybrid Graphics afin de l’adapter à ses besoins.

La nouvelle plateforme d’AMD intègre également la technologie HyperFlash, l’équivalent de l’Intel Turbo Memory chez le concurrent.

De la mémoire flash NAND tirant partie de la fonction ReadyBoost est rendue disponible entre le processeur et le disque dur.

Les données les plus couramment utilisées sont stockées dans la mémoire flash, ce qui rend ainsi l’accès à ces données plus rapide que si le processeur devait aller les chercher sur le disque dur étant donné que la mémoire flash possède des temps de transfert plus rapides que les disques durs mécaniques traditionnels.

Cependant, certaines grandes marques telles que Sony ou HP, ont décidé de ne pas intégrer ce type de mémoire dans leur configuration, du moins dans un premier temps, étant donné que selon elles, Windows Vista ne gère pas correctement à l'heure actuelle cette technologie.

Les premiers portables tournant sous la plateforme Puma devraientt débarquer sur le marché vers la mi-2008.