Test Razer Blade 16 : la quintessence des PC portables Windows pour les gamers ET les créatifs ?

Autrefois connu uniquement des joueurs, Razer entend désormais sortir de l’univers des gamers pour faire de l’œil aux créateurs de contenus ou plus largement, aux personnes à la recherche d’un PC portable puissant doté des dernières technologies. Pour cela, il y a le Razer Blade 16, le dernier né de la gamme qui peut embarquer une dalle mini-LED dual-mode. Autrement dit, dotée de deux définitions natives, une première mondiale. Mais cette prouesse technologique n’est pas le seul atout du Razer Blade 16 (2023).

Un châssis qui frise la perfection

A l’instar d’autres icônes, le design des ordinateurs portables Razer se veut intemporel. Le nouveau Blade 16 semblera ainsi familier à toute personne ayant eu l’occasion de posséder ou simplement croiser un jour un modèle affublé du serpent. C’est là son seul signe distinctif. Et sans doute le seul frein potentiel pour les professionnels pour qui la discrétion prime. Sur ce point, la finition « Mercury » avec son coloris aluminium et son logo noir tire son épingle du jeu. Seul regret, il est impossible de personnaliser la configuration du Razer Blade 16 Mercury… Un privilège manifestement réservé au coloris noir en France.

Dommage car outre sa discrétion, le gris est aussi et surtout bien moins sensible aux traces de doigts. Le Blade noir se retrouve ainsi maculé à la moindre prise en main. En dehors de ce détail esthétique, et dont l’importance varie en fonction des utilisateurs, c’est un sans faute pour le châssis en aluminium moulé en une seule pièce. De quoi assurer robustesse et durabilité. Une caractéristique que Razer partage avec Microsoft et ses Surface Book / Laptop, mais aussi avec Apple. Difficile en effet de ne pas faire le parallèle entre les MacBook Pro et les Blade. Razer se démarque toutefois par une connectique plus fournie avec notamment trois ports USB-A auxquels s’ajoutent deux ports USB-C / Thunderbolt 4 compatibles avec la charge. Limitée à 100W, cette dernière ne peut toutefois qu’être considérée en appoint. Lecteur de cartes SD UHS-II (la norme la plus rapide), port HDMI 2.1, prise casque WiFi 6E et attache antivol Kensington complètent la fiche technique.

A ce sujet, upgrader le Blade 16 reste possible, un second emplacement m2 étant libre. Les barrettes de mémoire vive peuvent elles aussi être remplacées le cas échéant. L’accès aux composants ne pose guère de difficulté. Une fois les huit vis ôtées, il suffit de faire levier (par exemple avec les outils présents dans ce kit iFixit) afin de déclipser le fond du châssis. L’occasion d’apercevoir le système de refroidissement basé sur une chambre à vapeur pour plus d’efficacité et deux des quatres haut-parleurs.

Compatible DTS et son surround 7.1, le système audio du Blade 16 fait partie des bons élèves. La spatialisation est au rendez-vous, tout comme la puissance. Le rendu est satisfaisant pour un ordinateur portable même si pour écouter de la musique, un peu plus de rondeur dans le rendu serait bienvenu.

Ouvrir l’écran demande une certaine poigne, le mécanisme de charnière assurant la fermeté attendue sur un ordinateur portable haut de gamme. A l’intérieur, la sobriété est aussi de mise (une fois éliminés les autocollants inutiles dont les constructeurs ne semblent toujours pas décidés à se passer en 2023…). Du moins, en optant pour un rétro-éclairage du clavier uni. Que les adeptes des « sapins de Noël » se rassurent, effets et personnalisation à l’extrême sont possibles via Synapse, l’utilitaire maison. Avec ses coloris et/ou macros personnalisées pour chaque touche, Razer est sans conteste le constructeur le plus souple en termes de possibilités de personnalisation.

Ses larges touches (16,7×16 mm) offrent un confort appréciable, tant pour saisir du texte que pour jouer grâce à une course très courte (0,8 mm). Réactif mais bien amorti, le clavier du Razer Blade 16 se positionne parmi les plus agréables du moment.

Seul bémol, les rangées des caractères spéciaux et chiffres ne sont toujours pas rétro-éclairées. C’est déroutant, voire rageant le soir venu. Mais il se murmure que Razer, conscient des reproches, pourrait revoir (enfin) sa copie en 2024… Côté touchpad, là encore, le Blade 16 s’érige en référence avec ses dimensions généreuses (17×9,5 cm) et sa surface en verre.

Ecran Mini-LED Dual Mode : une vitrine technologique

Jusqu’à présent, le Blade 16 s’inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs tant en termes de look que de finitions. Outre les composants Intel et Nvidia de dernière génération, LA nouveauté vient donc de l’écran qui peut bénéficier d’un « dual mode » en option ou par défaut selon la configuration. Autrement dit, la dalle 16:10 dispose de deux définitions natives, l’une UHD+ 120 Hz (3840×2400 px) et l’autre Full HD+ 240 Hz (1920×1200 px). Quel est l’intérêt ?

Apprécier à la fois de la finesse d’un écran 4K tout en ayant la possibilité de profiter de la réactivité d’une dalle 240 Hz pour jouer. La définition de l’écran étant plus contenue, il est ainsi possible de profiter d’un taux moyen de FPS plus élevé et donc de pousser davantage le niveau de détails. A l’usage, un simple reboot suffit à basculer d’une définition à l’autre (après sélection via l’utilitaire Synapse). Est-ce pour autant une « killer feature » ? Pas sûr…

Saluons néanmoins la prouesse technologique et d’autant plus qu’elle n’impacte pas les qualités intrinsèques de la dalle. Mini-LED (1024 zones), luminosité parmi les meilleures du marché (655 nits, compatible HDR 1000), espaces RGB et DCI-P3 couverts en totalité, taux de contraste de 1260:1, point blanc natif à 6300K et DeltaE inférieur à 2. En somme, un écran capable de répondre aux attendes des photographes, vidéastes, créateurs de contenus et autres professionnels de l’image.

Un PC portable équipé du CPU et GPU les plus puissants disponibles

Ces derniers apprécieront également les performances de haut-vol du Blade 16. Il est équipé de l’un des plus puissants processeurs mobiles Intel destinés aux ordinateurs portables, le Core i9-13950HX (24 cœurs, 32 threads et une fréquence pouvant atteindre 5,5 GHZ en mode Turbo !). Ce dernier peut en prime être overclocké en un clic via le logiciel Razer Synapse, de quoi grappiller encore quelques secondes sur les temps d’exécution mais au prix d’une ventilation qui devra se faire plus présente pour tenter de contenir la hausse des températures alors inévitable. Libre à chacun d’arbitrer entre bruit et chaleur contenus (44 dBA – 75°C moyenne CPU) et des performances accrues mais au prix de nuisances sonores elles aussi en hausse (51 dBA – 95°C moyenne CPU). En pratique, sur notre test de référence sous Davinci Resolve, cela permet de gagner près d’une minute (4m19 à 3m18) !

Côté carte graphique, Razer offre la possibilité de choisir entre les dernières GeForce série 40, à savoir la RTX 4060, RTX 4070, RTX 4080 et RTX 4090. Les deux premières sont largement suffisantes pour les créateurs de contenus qui n’ont que peu d’attrait pour le jeu. Les hardcore gamers au budget confortable à la recherche de la meilleure qualité d’image (Ray-Tracing) et/ou des FPS les plus hauts pourront eux opter pour les GPU les plus puissants du moment.

En pratique, cela se traduit par des résultats situés dans le haut du classement des PC portables testés ces derniers mois. Certains modèles (plus imposants) se montrent (parfois) encore un peu plus véloce mais sans pour être avoir un impact perceptible au quotidien dans le cadre d’un usage réel.

Notre avis sur le Blade 16 : pourquoi acheter un PC portable Razer ?

Souvent qualifié de « MacBook Pro sous Windows », le Razer Blade 16 constitue sans nul doute, le meilleur choix pour qui recherche un ordinateur portable puissant doté des composants les plus véloces du moment intégrés dans un châssis sobre et de très belle facture. Sur ces points, pas de débat, le Blade 16 n’a pas à rougir de son homologue de la firme à la Pomme.

Chargeur 280W (165x75x25 mm) avec son câble tressé, un détail qui fait la différence

Toutefois, un PC portable est un ensemble plus complexe et ne peut se résumer à ces seuls points pour beaucoup d’utilisateurs. L’autonomie est aussi une donnée importante et là, le Blade avec ses quatre heures (au mieux) peine à convaincre. Les nomades resteront donc sur leur faim.

Razer n’est pas responsable, les autres alternatives sous Windows ne proposent guère mieux sur ce point. Apple a simplement établit un nouveau maitre étalon et impossible de ne pas l’évoquer dès lors qu’il s’agit d’un ordinateur portable destiné aux créateurs.

Mais c’est là aussi que Razer dispose d’une carte à jouer supplémentaire. Répondre aux besoins des gamers les plus exigeants en proposant des cartes graphiques puissantes implantées dans un châssis (relativement) compact.

L’intégration de cette dalle Dual Mode fait également écho à ce besoin de s’adresser aux joueurs qui ne souhaitent pas faire l’impasse sur un écran doté d’un taux de rafraichissement élevé. Reste qu’en dehors de la démonstration technologique, l’intérêt ne saute pas aux yeux…

Proposer d’un côté l’écran QHD 240 Hz et de l’autre un écran Mini-LED 4K 120 Hz serait sans doute suffisant tout en permettant de contenir davantage les tarifs. Le talon d’Achille de Razer, le ticket d’entrée frôlant les 3400€ pour le Blade 16 équipé d’une « simple » RTX 4060…

Le premium a un coût, Razer en est l’exemple concret. Mais une marque de luxe se doit aussi de faire rêver et d’innover. Chercher à être rationnel n’est pas le but premier des acheteurs de ce type de biens et Razer l’a (trop) bien compris. Le sentiment d’appartenance à une communauté, l’expérience utilisateur répondent aussi à un besoin.

4 out of 5 stars

Le Razer Blade 16 (2023) obtient la note de 4/5

Points forts
Design et finition au top
Clavier confortable et personnalisable
Performances
Ecran Mini-Led 16:10 UHD+
À revoir
Webcam 1080P tout juste passable vu le prix !
Autonomie moyenne
Sensible aux traces de doigts en noir
Rétro-éclairage incomplet
Tarifs incessibles

Configurer et acheter le Razer Blade 16 2023

Fiche technique Razer Blade 16

Écran(s)16’’ UHD+ Mini-LED IPS 120 Hz 100% DCI-P3 bords fins (3840×1200, antireflet/mat) + switch Full HD+ 240 Hz
ProcesseurIntel Core i9-13950HX Raptor Lake-H (24 cœurs : 8P 2.2 GHz / 16E 1.6 GHz, 55W)
Mémoire vive installée (max)32 Go DDR5-5600MHz
Carte graphiqueNVIDIA Ada Lovelace GeForce RTX 4070 8 Go GDDR6 dédiés (TGP 140W), Intel Iris Xe intégrée au processeur et Optimus
StockageSSD M.2 de 1 To Go (NVMe PCIe 4.0 x4)
Connectique3 USB 3.2 (Gen2) + 2 USB 4 Type-C (Gen2), HDMI 2.1
RéseauWi-Fi 6E ax (2×2, Qualcomm WCN6856), Bluetooth 5.3
Clavier rétro éclairéOui, RGB par touche Razer Chroma, N-Key Rollover, anti-ghosting
Pavé numérique
Windows HelloOui, via webcam Infrarouge 1080p
Système audio4 haut-parleurs THX Spatial Audio
Système d’exploitationWindows 11 64 bits
Autonomie annoncée / Batterie4 heures / Li-Polymère 95Whr
Poids / Dimensions (mm)2,5 Kg / 355 x 244 x 22 mm
Quel PC portable est fait pour vous ?
5 questions, moins d’une minute ! LaptopSpirit s’occupe du reste !
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + = 12