Test Asus Zenbook 14 OLED UX3405 : Notre avis sur l’un des premiers ultrabook équipés des processeurs Intel Core Ultra 7 155H (Meteor Lake)

A quelques jours du début du CES, les nouveautés 2024 commencent déjà à rejoindre les stocks des marchands. Une fois n’est pas coutume, cette année, Intel n’a pas attendu le rendez-vous annuel de l’électronique grand-public pour dévoiler ses nouveaux CPU. Place donc aux processeurs Intel Meteor Lake. Au programme, une meilleure efficience et l’arrivée de l’IA, l’intelligence artificielle, pour coller à la tendance actuelle. Mais est-ce suffisant pour pousser les utilisateurs à renouveler leur configuration ? Éléments de réponse à travers le test de l’Asus Zenbook UX3405, l’un des premiers ordinateurs portables équipés du Core Ultra 7 155H. Mais ce n’est pas le seul atout de cet ultrabook haut de gamme, capable de faire de l’ombre à Apple et son MacBook Air M2, souvent cité en référence chez les créatifs et nomades.

Test Asus Zenbook 14 OLED UX3405 : Que vaut le processeur Intel Core Ultra 7 155H Meteor Lake ?

Numpad : le détail capable de faire la différence

Désormais estampillé UX3405, notre Zenbook OLED n’est pas totalement inconnu. Et pour cause, il reprend en grande partie le châssis des Zenbook UX3402 commercialisés depuis plusieurs mois. Quelques évolutions permettent néanmoins de différencier les deux châssis.

La plus visible se situe sans doute au niveau de la charnière. Exit le cylindre travaillé, place à un design central plus commun. La charnière Ergolift cède également sa place à des tampons anti-glisse présents sous le châssis. A l’usage, peu d’impact cependant. Certes, le clavier ne s’incline plus de quelques degrés mais le Zenbook conserve une frappe très confortable et efficace grâce à des touches larges (16,3×15,8 mm), suffisamment espacées (2,8 mm), à la course généreuse (1,4 mm), le tout avec un bruit feutré. De quoi convenir au plus grand nombre même si d’aucuns déploreront une touche Entrée à l’anglo-saxonne, scindée en deux, avec en partie haute la touche « * ». Le système de rétro-éclairage offre trois intensités, un plus pour utiliser son ordinateur portable dans la pénombre.

Le touchpad profite d’une vaste surface (130×75 mm). De quoi exécuter sans difficulté les gestes multitouch reconnus sous Windows 11 mais aussi et surtout profiter du Numpad. Une exclusivité implantée sur certains ordinateurs portables Asus offrant ainsi un pavé numérique virtuel à des ultrabooks de 13 / 14 pouces qui par nature en sont dépourvus.

L’art de se démarquer avec discrétion

Mais ce n’est pas le seul atout de ce Zenbook UX3405. Il peut aussi compter sur son look soigné pour séduire les étudiants comme les cadres à la recherche d’un compagnon capable de les suivre aussi bien en réunions que sur un coin de table entre deux déplacements. Sa finition Ponder Blue (bleu nuit) apporte un peu de couleur dans un univers où le gris reste la norme. La teinte varie en fonction de la luminosité ambiante, allant parfois vers des nuances de bleu plus ou moins foncées. De quoi masquer ou révéler les traces de doigts qui ne manquent pas de maculer le châssis après quelques heures d’utilisation. Les plus sensibles à ce désagrément pourront toujours opter pour le coloris Froggy Silver (Argent), bien moins sujet à cette problématique.

Écran fermé, le châssis aluminium offre une belle rigidité, et ce malgré un poids (1,3 Kg) et une épaisseur (1,5 cm) contenus. A l’usage, la perception est plus mitigée. En cause, une certaine sensibilité à la pression, plus particulièrement au niveau du centre du clavier. Rien d’alarmant pour autant mais sur ce point, certains concurrents sont mieux lotis. Même constat du côté de la connectique. Asus a opté pour le consensus en conservant un port USB-A. Certes ce dernier est encore plébiscité par certains utilisateurs mais avec seulement un port Thunderbolt 4 réellement utilisable – le second étant condamné par l’alimentation de 65W – ceux qui ont déjà pris le train du tout USB-C pourront vite se sentir à l’étroit. Signalons également la présence d’un port HDMI et d’une prise casque / micro.

Si l’accès aux composants ne pose guère de difficulté, l’intérêt reste limité. La mémoire est intégrée à la carte mère, seul le SSD peut donc évoluer. Retourner l’ordinateur reste l’occasion d’apercevoir le ventilateur qui compose le système de refroidissement mais aussi les deux haut-parleurs. Ces derniers délivrent un son qui ne manque pas de coffre pour un ultrabook. La spatialisation est bonne tout comme le rendu de façon générale. L’effet métallique n’est pas présent alors que c’est souvent la norme sur les PC portables de cette taille. In fine, seul un léger manque de basse pourrait lui être reproché.

Miroir, mon beau miroir

Côté écran, Asus conserve une dalle 14 pouces au format 16:10. Un plus à l’usage avec une centaine de pixels supplémentaires en hauteur, toujours bienvenus.

Test Asus Zenbook 14 OLED UX3405 : Que vaut le processeur Intel Core Ultra 7 155H Meteor Lake ?

La dalle reçoit un verre Corning Gorilla Glass et affiche donc une surface brillante particulièrement sensible aux reflets. Si en intérieur, la luminosité maximale (375 nits SDR / 420 HDR) permet de s’en affranchir dans la plupart des environnements, en extérieur, difficile d’en dire autant. On se consolera avec la possibilité d’utiliser l’interface tactile pour valider une boite de dialogue ou lancer un programme. Sans égaler l’efficacité d’un ordinateur portable convertible, une dalle tactile se révèle néanmoins un plus une fois l’habitude prise.

Associée à la technologie OLED, cette dalle brillante permet de profiter de couleurs éclatantes (espaces sRGB, RGB et DCI P3 couverts en totalité, point blanc natif 6700K, DeltaE 1,6) et d’une finesse d’affichage parfaite (2880×1800 px). Elle profite en outre d’un taux de rafraichissement variable pouvant atteindre 120 Hz. De quoi assurer une excellente fluidité lors des scrolls rapides ou pour jouer.

Malgré son écran borderless, le Zenbook UX3405 intègre une webcam au centre du montant supérieur. Son objectif peut être masqué par un cache pour une confidentialité optimale. Des capteurs infra-rouge assurent quant à eux une compatibilité avec Windows Hello. C’est d’ailleurs le seul moyen d’identification biométrique en l’absence de capteur d’empreinte digitale. En termes de qualité, pas de surprise, la caméra 1080P est typique des ordinateurs portables avec une image tout juste correcte pour un modèle qui se veut premium. Dominante rouge des tons chairs, manque de détails et bruit marqué dès lors que la luminosité décline. Un phénomène amplifié dès lors que les effets de suivi de visage et cadre automatique proposés par Windows Studio sont actifs.

Test Asus Zenbook 14 OLED UX3405 : Que vaut le processeur Intel Core Ultra 7 155H Meteor Lake ?

Une nouvelle ère pour les PC portables équipés des puces Intel Core Ultra ?

Transition toute trouvée pour enchainer avec LA vraie nouveauté de ce Zenbook UX3405, à savoir sa puce Intel Core Ultra 7. Pourquoi ? Car les effets du Windows Studio sont désormais dévolus au NPU, autrement dit des unités de traitement neuronal, plus connues sous le terme d’intelligence artificielle (pour simplifier). Concrètement, cela signifie que le processeur et/ou la puce graphique peuvent se décharger en partie ou en totalité de ces calculs liés à l’IA. A la clé, une consommation moindre et donc une autonomie préservée sur batterie tout en limitant les nuisances sonores.

Voilà pour la théorie. En pratique, l’apport reste difficile à mesurer à l’heure actuelle (décembre 2023) même si un test sous Stable Diffusion via Gimp laisse présager un beau potentiel avec un temps de rendu divisé par deux comparé à une configuration équipée d’un Core i7-1255U. Reste qu’il s’agit là d’un usage de niche et donc, comme souvent avec une nouvelle technologie, il est nécessaire d’attendre que les éditeurs de logiciels l’adoptent et l’intègrent à de futures mises à jour de leurs titres phares pour un usage plus « généraliste ». Les premiers à en tirer partie devraient être les logiciels liés à l’image et à la vidéo.

On peut ainsi espérer une amélioration significative dans un avenir proche des temps de calculs / rendus / exports sous Première Pro, After Effects voire Lightroom et/ou Photoshop. Mais Adobe n’est pas le seul éditeur en lice, BlackMagic (Davinci Resolve), Cisco (Weber), Cyberlink, Magix, Skylum, Topaz ou encore XSplit ont déjà annoncé travailler de concert avec Intel pour tirer partie du NPU des Core Ultra.

Outre un changement de nomenclature (qui au passage, risque encore un peu plus de complexifier la compréhension auprès du grand-public), les Core Ultra voient leur architecture repensée. Ainsi, le Core Ultra 7 155H qui équipe notre Zenbook 14 OLED dispose de 16 cœurs (22 threads) répartis de la façon suivante : 6 cœurs Performants, 8 cœurs Efficients et 2 cœurs très basse consommation. Pour plus de détails, nous vous invitions à consulter notre article pour tout savoir sur les nouveaux processeurs PC portable Intel Meteor Lake.

La question que tout le monde se pose est donc de savoir quels gains espérer en pratique. Nos tests habituels montrent une hausse de performances contenue. Le Core Ultra 155H est certes souvent le plus véloce mais sans pour autant creuser l’écart par rapport à ses prédécesseurs (Core i7-1360P / Core i7-13700H) et concurrents directs (AMD Ryzen 7 7735U).

Les tests ont été réalisés avant la sortie officielle des processeurs Intel Core Ultra. Il convient donc d’attendre les prochaines mises à jour logiciels pour avoir des mesures réellement représentatives des CPU Meteor Lake.

Du moins pour les benchs faisant la part belle au processeur car pour le GPU, la donne est bien différente. En effet, et c’est là l’une des avancées notables de la gamme Meteor, la puce graphique intégrée affiche un très joli gain de performances. Pour simplifier, l’iGPU Intel ARC se montre deux fois plus puissant que les Iris Xe présents sur les processeurs Intel de 13e génération (Raptor Lake). De quoi grappiller de précieuses secondes avec les logiciels capables qui s’appuient sur l’accélération GPU (comme Davinci Resolve) mais surtout, ouvrir de nouvelles perspectives aux casual gamer.

Intel rattrape ainsi son retard sur son homologue AMD et semble même reprendre l’avantage d’une courte tête (+/- 10%) sur les puces AMD 680M / 780M. En pratique, il devient possible de jouer à des jeux AAA récents en Full HD Medium (voire High pour les moins exigeants) à plus de 45 FPS mini avec un ultrabook équipé d’un Core Ultra et de sa puce ARC. Et ce sans compter sur la possibilité d’activer le XeSS (équivalent du DLSS Nvidia) pour gagner encore une petite dizaine de FPS supplémentaires.

Les tests ci-dessous ont été réalisés via le profil Performance proposé par l’utilitaire MyAsus.

Une autonomie enfin en mesure de rivaliser avec Apple et ses MacBook ?

Gagner en performances reste la première des attentes des utilisateurs. Mais une nouvelle plateforme s’accompagne aussi d’une amélioration de l’efficience. Autrement dit de la consommation. Un élément primordial sur un ordinateur portable, encore plus lorsqu’il est utilisé sur batterie. Intel annonce une baisse de la consommation de l’ordre de 25% lors de la lecture d’une vidéo Netflix. De notre côté, nous avons mesuré une autonomie moyenne de l’ordre de 13h30 en navigation Web (contre 12h sur le UX3402). Un gain toujours appréciable. Mais c’est surtout en usage intensif que les progrès semblent les plus visibles. Deux heures sous Lightroom n’ont ainsi consommé « que » 30% d’autonomie contre plutôt 50% habituellement sur les ultrabooks équipés de processeurs Intel de 12/13e génération.

Statut quo côté température avec environ 80°C lors des fortes sollicitations continues. Au toucher, les surfaces restent tièdes. Quant aux nuisances sonores, elles demeures contenues, oscillant autour de 40 dBA ou jusqu’à 48 dBA en mode Performance. Ce dernier permet de porter le TDP du processeur à 28W (contre 20W en mode Normal) et donc de grappiller quelques secondes sur les calculs. A titre d’exemple, notre export sous Davinci passe ainsi de de 99 à 77 secondes.

Test Asus Zenbook 14 OLED UX3405 : Que vaut le processeur Intel Core Ultra 7 155H Meteor Lake ?

Notre avis sur l’Asus Zenbook 14 OLED (UX3405 / UX3450) : le meilleur ultrabook Windows du moment ?

Tester un ultrabook équipé d’une nouvelle plateforme de composants est toujours un exercice délicat. La tentation d’aller scruter le moindre détail est grande au point d’occulter ce qui fait l’essence même d’un ordinateur portable, à savoir un tout, où composants et châssis ne font qu’un.

Sur ce point, aucun doute, le Zenbook 14 OLED UX3504 coche la plupart pour ne pas dire toutes les cases du PC portable idéal. Un joli look avec une touche d’originalité, un poids contenu, une autonomie confortable, un clavier qui l’est également, sans oublier un superbe écran 3K OLED 120 Hz. La nouvelle puce Intel Core Ultra affiche de solides performances et apportent en prime de jolis gains pour la partie graphique.

Alors certes, des détails assombrissent parfois l’horizon. Chaque acheteur potentiel leur accordera l’importance qu’il convient en fonction de ses besoins. Gardez néanmoins à l’esprit que le PC portable parfait n’existe pas. Et comme nous l’évoquions un peu plus haut, il faut savoir composer avec l’offre disponible en fonction de son cahier des charges et surtout de son budget. Et en étant l’un des premiers modèles commercialisés à adopter les nouveaux processeurs Intel Core Ultra, Asus prend une longueur d’avance pour qui souhaite s’équiper d’un ultrabook paré pour affronter sereinement les prochaines années.

4 out of 5 stars
Points forts
Design et finition impeccables
Clavier / Touchpad+Numpad
Ecran OLED Tactile 120 Hz 3K
Autonomie confortable
Performances graphiques
À revoir
Ecran très brillant
Quelques zones de flexion
Webcam moyenne

Les ultrabook Asus Zenbook 14 OLED UX3405 au meilleur prix disponibles :

14″ OLED 2880 * 1800 (Retina), Core Ultra 7 155H, Intel ARC, SSD 1 To, 1,2 Kg

Nomade avec son autonomie de 13 heures et original avec son design bleu facile à transporter le PC portable multimédia Asus Zenbook 14 OLED UX3450MA-PP016W (UX3405MA-PP016W) Haute Définition Haute Fidélité muni d’un écran 14 pouces 16/10ème 2.8K OLED dont la fréquence de 120Hz améliore la fluidité bénéficie d’un processeur Meteor La…

14″ OLED 2880 * 1800 (Retina), Core Ultra 7 155H, Intel ARC, SSD 1 To, 1,2 Kg

Muni d’un pavé numérique NumPad, l’Asus ZenBook 14 OLED UX3405MA-PZ076W est un PC portable polyvalent multimédia facile à transporter nomade à l’autonomie de 13 heures qui profite d’un écran 14 pouces 16/10ème Haute D…

14″ OLED 2880 * 1800 (Retina), Core Ultra 7 155H, Intel ARC, SSD 1 To, 1,2 Kg

Grosse quantité de RAM de 32 Go pour le PC portable multimédia nomade Asus ZenBook 14 OLED UX3405MA-PZ117W Haute Définition Haute Fidélité Bleu facile à transporter à l’autonomie de 13 heures équipé d’un processeur …

Caractéristiques de l’Asus Zenbook 14 UX3405MA-PZ117W

Écran(s)14.5 » 2.8K OLED Tactile 16/10ème 120Hz 0.2ms Display HDR True Black 600 100% DCI-P3 Pantone 0.2ms Delta E<2 Gorilla Glass à faible émission de lumière bleue (2880×1800, brillant)
ProcesseurIntel Core Ultra 7 155H Meteor Lake (16 cœurs : 6P 4.8 GHz / 8E 3.8 GHz / 2LP-E)
Mémoire vive installée (max)32 Go (soudés) LPDDR5x 7467 MHz
Carte graphiqueIntel Arc intégrée au processeur
StockageSSD M.2 de 1 To (NVMe PCIe 4.0 x4)
Connectique1 USB 3.2 (Gen2) + 2 USB-C Thunderbolt 4, HDMI 2.1
RéseauWi-Fi 6E ax (2×2), Bluetooth 5.3
Clavier rétro éclairéOui (course 1.4mm)
Pavé numériqueOui, via NumPad (NumberPad)
Windows HelloOui, via webcam Full HD Infrarouge avec obturateur
Système audio2 haut-parleurs (2 x 2W) Harman Kardon Smart Amp
Système d’exploitationWindows 11 64 bits
Autonomie annoncée / Batterie8 heures / Li-Ion 4 cellules 75Whr
Poids / Dimensions (mm)1.2 Kg / 321.4 x 220.1 x 14.9
Test Asus Zenbook 14 OLED UX3405 : Que vaut le processeur Intel Core Ultra 7 155H Meteor Lake ?
Quel PC portable est fait pour vous ?
5 questions, moins d’une minute ! LaptopSpirit s’occupe du reste !
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 + = 9