Windows 7, le nouveau système d’exploitation qui succèdera à Vista l’année prochaine, fait de nouveau parler de lui avec de nouvelles fonctionnalités multimédia sympathiques dévoilées lors du WinHEC (Windows Hardware Engineering Conference) 2008.

Windows Seven decode encode

On apprend ainsi que Windows Seven supportera nativement, c'est-à-dire sans codec supplémentaire à installer, de nombreux formats et notamment les vidéos divx, xvid, 3GPP ou encore H.264, un format Haute Définition de plus en plus utilisé. Autre nouveauté, l’AAC, format audio propriétaire d’Apple, sera lui aussi pris en charge nativement.

Du côté de l’encodage, Windows 7 pourra compresser des vidéos en H.264 et 3GPP et de l’audio en AAC. Toutefois, il se pourrait que certaines limitations soient présentes et que seuls les logiciels Windows Media Player et Windows Movie Maker puisse encoder dans ces formats.

Windows Seven decode encode

Toujours est-il que c’est une bonne nouvelle pour l’utilisateur qui n’aura plus à aller chercher des codecs sur le net afin de pouvoir lire des vidéos ou des fichiers audio dans ces nouveaux formats pris en charge par Seven. Bien entendu, les formats actuellement pris en charge par XP ou Vista, comme le mp3 ou le wmv, le seront toujours sous Windows 7.

De plus, Microsoft serait également en train de travailler à un outil permettant d’encoder un fichier vidéo ou audio à la volée, une technologie qui serait bien utile à l’utilisateur pour transférer des fichiers dans un format A depuis le PC à un appareil mobile qui les recevrait dans un format B, toujours dans une optique de passer par le moins de logiciels possibles. Par exemple, si l’utilisateur effectue un simple cliquer déposer d’une vidéo sur le bureau vers un baladeur numérique, la conversion d’un format à un autre se fera automatiquement. Cependant, l’opération prend du temps et Windows Seven pourrait de ce fait prendre en charge des puces vidéo spécialisées dans l’encodage afin d’accélérer le processus. Le plus simple serait que cette puce soit intégrée dans le chipset de la carte mère mais le système pourrait également utiliser la puissance de la carte graphique ou d’un processeur dédié.

[Source : ISS]