Toshiba accuse Western Digital de concurrence déloyale et porte plainte à cet effet, réclamant un dédommagement de 1.1 milliard de dollars.

Au centre du conflit entre Western Digital et Toshiba se trouve la branche mémoire de Toshiba que le japonais souhaite vendre mais dont Western Digital empêche la cession.

Western Digital a en effet racheté il y a quelques temps SanDisk dont Toshiba était un partenaire historique dans la production de puces mémoire. Et Western Digital a récupéré des droits dans ce domaine via SanDisk.

Directeur de Toshiba, M. Satoshi Tsunakawa déclare :

Ils interfèrent sans aucune raison réelle dans cette procédure de vente, avec leur demande d'arbitrage
[..] WD a obtenu improprement des secrets commerciaux de Toshiba et de TMC, en transférant des employés de SanDisk chez WD qui avaient accès à des informations confidentielles

Toshiba a ainsi pris la décision de réclamer à Western Digital 120 milliards de yen de dommages pour concurrence déloyale, soit environ 942 millions d’euros ou 1.1 milliard de dollars.

[Source : Toshiba]