Revue de presse des tests publiés sur le Web (Acer Spin 5 SP515-51GN)

Un convertible gamer 15" convaincant avec GTX 1050 et Kaby-R

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2017, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Débutons la semaine avec un test de l’Acer Spin 5 SP515-51GN, un convertible de 15 pouces polyvalent qui profite d’une très bonne qualité perçue, d’un haut niveau de performances et d’un écran tactile confortable.

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé (SP515-51GN-80A3) :

Dalle 15.6″ Full HD LED IPS tactile multi-touch ouvrable à 360° (1920×1080, brillante)
Processeur Intel Core i7-8550U Kaby Lake Refresh (1.7 GHz, 4 cœurs, TDP 15W)
Mémoire vive installée (max) 8 Go DDR4 (soudés) 2400 MHz
Espace de stockage SSD M.2 256 Go + 1 To à 5400 tr/min
Carte graphique NVIDIA GeForce GTX 1050 4 Go GDDR5 dédiés, Intel UHD 620 intégrée au processeur et Optimus
Lecteur optique
Système audio 2 haut-parleurs Dolby Digital Plus Home Theater
Webcam 720p avec micro
Réseau Wi-Fi ac (2×2)
Bluetooth Oui, Bluetooth 4.1
Lecteur de cartes SD/SDHC/SDXC
Sortie(s) vidéo HDMI
Lecteur d’empreintes digitales Oui, compatible Windows Hello
Entrée(s) / Sortie(s) Combo Casque/Micro
ExpressCard
USB 2 USB 3.0 + 1 USB 2.0 + 1 USB 3.1 Type-C
Système d’exploitation Windows 10 64 bits
Batterie Li-Ion 4 cellules 3320mAh
Autonomie annoncée
Dimensions (mm) 381.5 x 258 x 17.9
Poids 2.2 Kg
Garantie 2 ans
Autre Clavier chiclet rétro-éclairé avec pavé numérique, touchpad multi-touch ; stylet actif fourni
Logiciels Applications Acer

Le châssis de l’Acer Spin 5 SP515-51GN est composé principalement d’aluminium, ce qui joue sur la robustesse globale de la coque mais aussi sur le design qui a tout d’un ultrabook premium. Le coloris « Steel Grey » est élégant, agrémenté d’un effet brossé au dos du couvercle et de détails argentés sur les charnières et le tour du touchpad. A savoir que les charnières appliquent la bonne dose de pression pour permettre l’ouverture de l’écran à 360 degrés d’une seule main sans faire rebondir l’écran si vous le déplacez lorsqu’il est ouvert. Par ailleurs, ses mensurations ne sont pas parmi les plus compactes de sa catégorie avec un poids de 2.3 kg qui pourra peser sur les avant-bras en mode tablette.

En terme de connectique, l’ultrabook convertible n’a rien à envier à d’autres PC multimédia. On retrouve quatre ports USB dont un USB Type-C, une sortie HDMI et un lecteur de carte SD, tous correctement positionnés.

Le clavier semble un peu trop serré au goût du testeur mais les touches de bonne taille relèvent le niveau. La frappe est agréable avec un point d’action perceptible et le bruit des touches est très léger, la barre espace mise à part. Le pavé tactile est tout aussi convaincant avec sa surface sensible même sur les bords et dans les angles et ses clics intégrés discrets et précis. Il intègre un lecteur d’empreintes digitales dans son angle haut/gauche. Par ailleurs, l’écran tactile a bluffé le testeur par sa précision et sa très bonne prise en charge du multitouch (10 doigts).

De son côté, l’écran repose sur une dalle IPS Full HD (1920 x 1080 px) qui peine question luminosité avec un relevé à 224 cd/m2. Heureusement, le taux de contraste est bon (1842:1) avec des noirs profonds et l’image ne reçoit jamais de teinte bleutée dominante ou de scintillement causé par la PWM (luminosité dynamique). D’autre part, si la précision des couleurs est respectable (Delta E 4), la couverture de l’espace sRGB est limitée à 58%, ce qui exclue l’usage professionnel (créatifs, image). Notez en outre que la faible luminosité combinée à la dalle brillante limite forcément l’usage en extérieur.

Architecturé autour d’un Quad Core i7-8550U basse consommation de dernière génération (Kaby Lake Refresh), de 8 Go de RAM (soudés) et d’un stockage hybride de 1.2 To, le modèle testé constitue un package performant et réactif pour s’atteler aux tâches du quotidien comme à d’autres plus exigeantes. Le support du stockage avec SSD dédié permet d’obtenir un environnement particulièrement réactif. Côté performances graphiques, l’alliance de la puce UHD620 et de la carte dédiée GTX 1050 tient toutes ses promesses. Le Spin 5 SP515-51GN est capable de lancer tous les titres du marché en Full HD moyennant quelques concessions sur le niveau de détails pour les titres les plus gourmands.

Le système ne s’est pas révélé particulièrement bruyant lors de la phase de test, restant même presque inaudible lors d’un usage léger. Au moment du jeu, le bruit est monté jusqu’à 44.8 dB, ce qui est plutôt audible mais raisonnable comparé au Lenovo Yoga 720. De même, la dissipation des températures est très efficace.

L’autonomie atteint les 6 heures et 13 minutes en navigation Internet avec Wifi actif. C’est inférieur à la moyenne de sa catégorie mais plutôt logique au vu de sa petite batterie.

Il obtient la note de 82%.

Accédez au test de l’Acer Spin 5 SP515-51GN

Nous vous rappelons que les avis ci-après n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, , ,

5 réponses à “Revue de presse des tests publiés sur le Web (Acer Spin 5 SP515-51GN)”

  1. Bien que la mémoire soit soudée le bête semble très intéressante !… Toutefois plutôt qu’un commentaire j’ai une question :
    L’utilisation d’une protection d’écran (mate) a-t-elle une influence néfaste sur la sensibilité de l’écran tactile ?
    Merci d’avance à celui ou celle qui me répondra

  2. vu le coût contenu d’un filtre, il faut tester mais perso, je n’ai jamais été convaincu par ceux que j’ai testé que ce soit sur un modèle tactile ou non.

  3. J’ai eu successivement 2 portables ACER (un 17 puis un 15″) que j’ai équipé de filtre mat ce qui supprime bien des reflets donc pour moi de bonne efficacité et j’ai mon fils qui lui utilise un filtre de confidentialité super efficace. Je ne choisis pas dans la gamme la moins chère mais pas non plus dans ceux qui pourrait paraître fabriqués en or massif. je ne cherche pas à améliorer la solidité mais à limiter les reflets… Mais étant super doué en bricolage, je n’ai jamais pu éviter quelques petites bulles y compris sur des écrans plus petits de smartphones !

  4. Bonjour,
    J’ai acheté ce produit le 22/05/2018:
    Je dois dire que je suis très déçu.. le PC surchauffe énormément lorsque l’on lance un jeux, même des petits jeux qui requièrent peu de performance…

    Sur wow, en confid basse, quand je parle de surchauffe ce n’est pas entendre le ventilo, c’est le pc qui souffre et qui devient tellement chaud que ça brule les doigts et que le pc se met en sécurité et s’éteint. Vue le matériel je suis quand même très étonné.

    est-ce un défaut sur mon pc ou avez vous d’autres retour dans ce sens ?

  5. J’ai moi aussi acheté ce pc et par rapport au commentaire précédent (Paul), je trouve qu’il chauffe beaucoup mais pas au point de s’éteindre.

    J’ai relevé une température maximale en jeu de 65 degré sur le processeur et 60 sur la carte graphique … En moyenne dans un jeu la température du CPU est de 55 – 60 degrés.
    J’ai effectué ces tests sur plusieurs jeux ( GTA 5, The Witcher 3, Just Cause 3, … ) et en surèlevant l’arrière du pc pour laisser de l’air aux ventilos dessous.

    J’imagine qu’avec un refroidisseur en plus et en baissant la tension du processeur (undervolt), on peut arriver à des températures très satisfaisante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 5 = 7