Windows 10 October 2018, la nouvelle mise à jour majeure du système d'exploitation de Microsoft a dès hier soir 2 octobre commencé à être déployée via Windows Update.

Comme supposé (voir cet article) Microsoft a profité de la conférence dédiée à ses nouveaux produits Surface pour commencé à déployer sa nouvelle mise à jour majeure pour Windows 10 au nom de code Redstone 5, à savoir Windows 10 October 2018 (version 1809).

Mise à jour vers Windows 10 October 2018

Windows Update privilégie en priorité la mise à jour sur les appareils jugés les plus compatibles avec Windows 10 October 2018 en utilisant en temps réel la télémétrie associée à la technologie de machine learning. L'objectif étant bien sûr de limiter les bugs sur un maximum de machines.

Pour savoir si votre ordinateur est dès maintenant jugé apte à recevoir cette nouvelle mise à jour majeure, allez faire un tour dans Paramètres > Mise à jour et sécurité > Windows Update puis cliquez sur le bouton Rechercher des mises à jour.

Si Windows 10 October 2018 ne se télécharge pas et que vous souhaitez malgré tout l'installer (es-ce un risque que vous êtes prêt à prendre ?), vous pouvez cliquer sur le bouton bleu « Mettre à jour maintenant » ou télécharger l'outil MediaCreationTool pour créer des supports d'installation (clé USB, DVD ou fichier iso), et ce via cette page (cliquez sur le bouton bleu « Télécharger maintenant l'outil »)

Nouveautés apportées par Windows 10 October 2018

Parmi les nouveautés apportées par la mise à jour majeure Windows 10 October 2018, commençons par Windows Update justement qui profite d'une optimisation de son fonctionnement.

Il devrait être en meilleure capacité de déterminer les moments les plus propices au redémarrage après mises à jour. Le processus de mise à jour devrait lui prendre jusqu'à 31% de temps en moins qu'auparavant. Les mises à jour en elles-mêmes se veulent moins lourdes (jusqu'à 40%).

Côté sécurité, mentionnons aussi le changement nom de Windows Defender Security Center qui devient Windows Security et inclus de nouveaux éléments Fluent Design. Il profite d'optimisations, notamment en matière de protection contre les virus et autres menaces informatiques.

Côté apparence, on retrouve un peu plus de Fluent Design ainsi qu'un thème sombre pour l'explorateur (voir cet article) qui prend désormais en charge le format d'image HEIF tout comme Photos.

On peut aussi désormais donner un nom aux tuiles de type dossiers et nombreux sont ceux qui apprécieront de pouvoir mettre à l'échelle le texte à l'écran indépendamment du reste du système (Paramètres > Options d'ergonomie > Afficher).

Le gestionnaire des tâches lui profite de 2 nouvelles colonnes affichant la consommation d'énergie tandis que le navigateur Edge bénéficie de plusieurs améliorations tant en terme d'ergonomie que de fonctionnalités avec des améliorations du lecteur PDF et l'apparition de l'option autoplay (voir cet article).

Storage Sense est amélioré pour libérer de l'espace disque (voir cet article) et un nouvel outil de capture d'écran apparaît : Spin & Sketch que l'on peut actionner via la combinaison de touches Alt + Tabulation.
La combinaison de touches Windows + Shift + S affiche une barre d'outil pour la capture. C'est aussi le cas si on presse la touche Imprim. Écran (Print Screen) du moment que l'on a activé cette options dans les paramètres du clavier (Paramètres > Périphériques > Saisie).

Autre nouvel outil, l'application To-Do pour aider à gérer les listes de tâches dans différents domaines, avec possibilité de définir un ordre de priorité. Mentionnons aussi l'intégration du clavier virtuel SwiftKey (voir cet article) et de nouveaux emoji.

Sont aussi améliorés Skype et la prise en charge des technologies de réalité virtuelle et réalité mixte.

[Source : Microsoft]