Test HP Omen 15-dc - pensé pour les gamers, apprécié pour son prix

PC portable pour jouer avec écran 144 Hz G-Sync, GTX 1070, Core i7-8750H, 1400€



Test HP Omen 15-dc

Sur un marché des PC portables plutôt morose ces dernières années, seuls les modèles gamers semblent pouvoir tirer les ventes vers le haut. Chaque marque se doit donc d'avoir sa gamme dédiée aux joueurs. Chez HP, il s'agit de la marque Omen dont nous vous proposons aujourd'hui le test du Omen 15-dc, qui comme nous l'allons le voir mérite qu'on s'y attarde à plus d'un titre.

Caractéristiques du HP Omen 15-dc0002nf

Dalle 15.6’’ Full HD LED IPS 144 Hz G-Sync micro-bords (1920x1080, antireflet/mate)
Processeur Intel Core i7-8750H Coffee Lake (2.2 GHz, 6 cœurs)
Mémoire vive installée (max) 16 Go (1 x 16 Go) DDR4 2666 MHz (32 Go), 2 slots (1 libre)
Espace de stockage SSD M.2 de 256 Go (NVMe PCIe) + 1 To à 7200 tr/min
Carte graphique NVIDIA Pascal GeForce GTX 1070 Max-Q 8 Go GDDR5 dédiés
Lecteur optique -
Système audio 2 haut-parleurs Bang & Olufsen Audio Boost
Webcam Oui, HD TrueVision avec micro
Réseau Wi-Fi ac (2x2) + Ethernet Gigabit
Bluetooth Oui, Bluetooth 5.0
Lecteur de cartes Oui, SD/MMC
Sortie(s) vidéo HDMI, Mini-DisplayPort
Lecteur d'empreintes digitales -
Entrée(s) / Sortie(s) Combo Casque/Micro
USB 3 USB 3.1 (Gen1) + 1 USB 3.1 Type-C (Gen2, DisplayPort 1.2) Thunderbolt 3
Système d'exploitation Windows 10 64 bits
Batterie Li-Ion 4 cellules 70Whr
Autonomie annoncée 5 heures
Dimensions (mm) 360 x 263 x 25
Poids 2.52 Kg
Garantie 2 ans
Autre Clavier chiclet rétro éclairé RVB 4 zones NKRO avec pavé numérique, touchpad multi-touch
Logiciels Applications HP, Dropbox

Châssis / Design du HP Omen 15-dc

Premier coup d’œil et aucun doute possible, il s'agit bien d'un PC portable gamer. Sérigraphies et logo rouges sur l'arrière de l'écran, ports USB eux aussi parés de rouge tout comme les pictogrammes placés à côté des différents ports.

Les connaisseurs auront quant à eux remarqué le design en X du capot de la dalle, un signe distinctif de la gamme Omen. Le mélange de l'incrustation des lignes verticales et de l'imitation carbone est plaisant visuellement tout en offrant un ressenti différent au toucher.

Ordinateur ouvert, le look se fait plus discret. Seuls le logo et l'inscription Omen arbore du rouge. Et contrairement à certains modèles concurrents, HP a eu le bon goût de conserver un lettrage blanc pour le clavier.

Côté finition, l'ensemble est assez réussi visuellement. Mais en regardant plus en détail, d'aucuns pourront lui reprocher le recours massif au plastique pour le châssis, exception faite du repose poignet qui arbore une finition alu. Une concession acceptable sur un PC portable de milieu de gamme (les premiers Omen 15 étant disponibles autour de 900€), un peu moins sur la déclinaison la plus haut de gamme comme celle testée qui flirte avec les 1600€ et qui se retrouve par conséquent face à des concurrents avec des châssis plus premium. Un sentiment contrebalancé par la face inférieure du châssis, quant à elle mieux travaillée que la moyenne avec de nouveau le design en X.

L'accès aux composants internes ne pose pas de difficulté particulière avec seulement 8 vis à ôter. Il est possible d'upgrader la mémoire vive (2 emplacements au total), le SSD au format m2 voire de remplacer le disque dur par un SSD (format 2.5 pouces).

Connectique / Ports du HP Omen 15-dc

Le Omen 15 dispose de nombreux ports, répartis sur les différentes faces. A gauche, sont présents un port USB 3.1 ainsi que des prises casque et micro séparées. Un lecteur de cartes SD est aussi de la partie. A droite, la prise d'alimentation ainsi qu'un port USB supplémentaire.

L'arrière regroupe quant à lui le plus gros de la connectique avec l'attache antivol Kensington, un port Thunderbolt 3 (USB-C), des sorties mini-DisplayPort et HDMI, un troisième port USB (autorisant la recharge de périphérique ordinateur éteint) ainsi que la prise Ethernet.

Système audio du HP Omen 15-dc

Situés en dessous des reposes poignets, les deux petits haut-parleurs offrent un son typique d'un ordinateur portable. Le rendu est assez détaillé mais gagnerait à avoir des basses plus présentes. Le volume sonore maximal n'appelle pas de critique particulière et se révèle suffisant pour une écoute raisonnée. L'usage d'un casque de bonne facture reste recommandé pour profiter d'un rendu plus immersif.

Clavier / Touchpad du HP Omen 15-dc

Le clavier des Omen est un bon mix entre clavier conçu pour la saisie intensive et le jeu. Malgré une course plutôt longue (1,4 mm), la frappe reste assez douce et discrète. Les touches profitent de dimensions standards (15,4 x 15 x 1 mm espacées de 3,6 mm) pour un ordinateur de cette taille. Celles du pavé numérique sont à peine moins larges (14,7 mm). Une différence imperceptible à l'usage. In fine, il est aisé de trouver sa vitesse de frappe habituelle.

Comme tout PC portable gamer qui se respecte, le Omen 15 profite d'un clavier RGB. Le rétro-éclairage n'est pas indépendant (touche par touche) et ne peut être personnalisé que sur 4 zones. L'intensité n'est pas directement ajustable via le raccourci clavier mais peut l'être de façon détournée via le logiciel Omen Command Center (mais uniquement par zones).

Test HP Omen 15-dc

Le touchpad n'est pas primordial sur ce type de configuration destinée avant tout aux joueurs. Sa surface est agréable au toucher et rappelle celle des reposes poignets. Du fait de la présence de boutons physiques, ses dimensions se retrouvent plus étriquées (102 x 57 mm). De plus, il n'est pas cliquable, ce qui est quelque peu déroutant si vous êtes habitué(e) à utiliser un touchpad qui l'est.

Ecran du HP Omen 15-dc

Sans atteindre le ratio de certains ultrabook, l'écran du HP Omen 15 peut néanmoins être qualifié de borderless avec des bordures latérales de 6 mm contre 12 mm pour le montant supérieur, ce qui permet de conserver la webcam à son emplacement habituel. Concernant la qualité de cette dernière, c'est assez décevant, y compris en journée. Les images sont bruitées et manquent de détails. A réserver à un usage (très) ponctuel.

Côté spécifications, HP a depuis longtemps choisi de privilégier les dalles IPS, et ce dès le milieu de gamme. Sans surprise, le Omen 15 est donc équipé d'un écran Full HD IPS (de marque LG Philips référence LGD05C0). La luminosité maximale s'établit à 294 cd/m² et le taux de contraste à 874:1. L'espace sRGB est couvert à 95% (contre 66% pour l'Adobe RGB / DCI-P3) pour un DeltaE moyen de 0.23 après caractérisation.

Test HP Omen 15-dc

Les joueurs apprécieront quant à eux le taux de rafraîchissement de 144 Hz qui, associé à la technologie Nvidia G-Sync, permet de profiter d'une meilleure fluidité sur les déplacements rapides tout en évitant les effets de tearing. Hors jeu, au quotidien, les plus attentifs remarqueront une (très) légère amélioration lors des défilements (scrolls) rapides.
Revers de la médaille, cet écran G-Sync a un impact sur le bruit et l'autonomie comme nous le verrons.

Saluons enfin, la qualité des charnières qui assurent un maintien sans faille.

Performances du HP Omen 15-dc

Le HP Omen 15-dc est décliné en diverses configurations à base de Core i5 ou Core i7 accompagnées de Geforce GTX 1050 Ti, GTX 1060, GTX 1070 Max-Q voire des dernières RTX 2060 et RTX 2070 pour les modèles les plus récents.

Nous avons testé une déclinaison dotée d'une Geforce GTX 1070 (Max-Q) et d'un processeur Intel Core i7-8750H. De quoi assurer de solides performances, tant pour les créatifs que les joueurs.

Le stockage est confié à un SSD de 256 Go (Samsung 960 Evo MZVLW256HEHP) pour Windows et l'installation des logiciels. Il s'agit d'un modèle NVMe offrant de solides débits. Au quotidien, et sauf à comparer tout en chronométrant, la différence est pour ainsi dire imperceptible avec un SSD SATA. Un disque dur de 1 To (HGST HTS721010A9E630) vient l'épauler pour le stockage des données.

Haut de gamme oblige, 16 Go de mémoire vive sont présents mais par l'intermédiaire d'une seule barrette (SK Hynix HMA82GS6CJR8N-VK). Pas de dual channel donc, ce qui impactera parfois les résultats. Les écarts seront toutefois minimes et ne peuvent justifier seuls de songer à une upgrade selon nous.

En pratique, pas de mauvaises surprises, les scores de nos différents benchs montrent que le HP Omen est proche de ses concurrents. Plus en détail, le Omen est quelque peu en retrait sur les tests s'appuyant sur le CPU.

A l'inverse, en jeux et sur les mesures exploitant la carte graphique, le Omen reprend la tête. Concrètement, la Geforce GTX 1070 Max-Q permet de faire tourner les derniers titres AAA en Ultra avec une moyenne de autour de 60/70 FPS. Si vous souhaitez dépasser les 100 FPS, il faudra vous contenter de jouer en High.

Nuisances sonores / Bruit / Températures du HP Omen 15-dc

En jeu, ou lors de phases de calculs intensifs où carte graphique et processeur sont sollicités de concert, le Omen n'est pas particulièrement bruyant avec entre 49 et 51 dBA mesurés. Entendons-nous, un tel niveau est évidemment audible mais il se situe dans la moyenne et est "logique" au regard de la configuration embarquée. Ventilateurs à pleine vitesse, le bruit frôle les 55 dBA.

A l'inverse, en IDLE ou lors d'une utilisation peu soutenue, par exemple en regardant une vidéo ou en surfant sur Internet, en l'absence de solution Optimus, les ventilateurs restent actifs. Et même en tournant à basse vitesse, ils sont audibles (environ 35 dBA). Le prix à payer pour profiter du G-Sync...

Pas de souci particulier du côté des températures avec une moyenne de 74°C pour le CPU et 66°C pour le GPU après 1h de jeux (avec une température ambiante de 22°C). Il est en revanche regrettable de ne pas avoir d'utilitaire permettant d'ajuster les courbes de seuils et de vitesse des ventilateurs pour les utilisateurs qui le souhaiteraient. La seule variable étant la possibilité de choisir entre les trois modes proposés via le Omen Command Center, à savoir Confort, Par défaut ou Performances.

A l'usage, les différences sont ténues entre ces trois profils. Le mode normal tend à conserver une vitesse de rotation des ventilateurs un peu plus faible et accuse une baisse très légère des performances (perte de 2 FPS en moyenne en jeu par exemple). Le mode Performances est comme son appellation le laisse présager, le plus véloce. La différence en termes de nuisances sonores étant insignifiante, c'est le profil que nous vous conseillons. Quant au mode Confort, le bruit est identique au profil Performances tout en offrant les mêmes performances que le mode Normal. En théorie, les températures internes devraient être un peu plus basses mais malgré plusieurs tests, nous n'avons relevé aucun changement.

Autonomie / Batterie du HP Omen 15-dc

En l'absence de solution Optimus qui permet de profiter du chipset graphique intégré au processeur lorsque la carte graphique n'est pas nécessaire, le HP Omen n'est pas à son aise dès que le câble d'alimentation est débranché. Tablez sur une autonomie moyenne de 3h15, par exemple en regardant une vidéo en streaming ou en surfant (WiFi actif, luminosité à 140 cd/m²).

En activant le mode avion et avec la luminosité de l'écran au plus bas, il est possible de frôler les 5h d'autonomie. A l'inverse, sollicité à fond, l'ordinateur s'éteint après 1h05.

Test HP Omen 15-dc

A l'instar des autres PC portables de la marque, le Omen 15 profite d'un bloc d’alimentation au design soigné. Un petit détail qui fait la différence par rapport à la concurrence. Ce dernier est assez imposant avec des dimensions de 165 x 79 x 25 mm pour un poids de 710g et une longueur de câble d'environ 3,50 m.

Notre avis sur le HP Omen 15-dc

Test HP Omen 15-dc

Après quelques jours passés en compagnie du HP Omen 15-dc, le bilan est positif. Les performances sont au rendez-vous (même si une RAM en dual channel aurait été appréciée), le bruit acceptable au regard de la configuration embarquée. Le design est quant à lui assez sobre pour un PC portable gamer. Les finitions sont bonnes, mention spéciale pour le design en X en dessous et au-dessus du châssis.

L'écran borderless, en plus d'être esthétique, profite d'un taux de rafraîchissement de 144 Hz. La technologie G-Sync séduira les joueurs mais du fait de son impact sur l'autonomie pourra repousser les utilisateurs à la recherche de plus de polyvalence.

Mais si votre utilisation principale est le jeu et qu'un "PC portable fin et léger" ne fait pas partie de vos priorités, le HP Omen 15 constitue un excellent choix, surtout si vous profitez d'une belle promotion comme c'est actuellement le cas avec le Omen 15-dc0025nf proposé à 1369€ (avec en prime 70€ remboursés) !

Le HP Omen 15-dc obtient la note de 4/5

Comparez les configurations du HP Omen 15 disponibles en ligne
Points forts
Design sobre
Ecran 144 Hz G-Sync
Thunderbolt 3
Performances en jeux
Finition soignée
À revoir
Autonomie
Ventilateurs toujours actifs
Personnalisation limitée du rétro-éclairage
RAM en single channel
Besoin d'aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !

Filtrez les ordinateurs portables

Vos avis et retours d'expérience :


  1. Arnaud dit :

    Bonsoir,
    Pour avoir acheté ce portable je reste perplexe quand aux t°.

    Après un repast et l'utilisation de throttlestop j'arrive à moduler le Cpu(-0.125mv sur le Cpu-core et Cpu-cache) autour de 90° en jeu.

    Je trouve néanmoins ce portable très agréable! Malgré les plastiques, la finition et l'impression de solidité sont au rendez-vous.

    Merci pour ce test

  2. Julien dit :

    on parle de la température moyenne, pas des maximales relevées 😉

    (après cela peut aussi dépendre du jeux, des réglages sans parler de la température de la pièce)

  3. Arnaud dit :

    Oui tout à fait!

    Quand je dis "perplexe" ce n'est pas vis à vis de votre test et de vos relevés mais du Cpu Intel 8750H.

    Il fait le taf mais il chauffe le bougre 😮

    Bonne continuation

  4. Julien dit :

    C’est malheureusement le « prix payer » avec les châssis relativement compacts, on flirte vite avec leur limite, d’autant que les constructeurs préfèrent souvent laisser les températures grimper pour tenter de minimiser le bruit (autant que faire se peut).

    Après, il ne faut pas en faire une obsession, tout comme le throttle qui même visible sur les outils de monitoring n’a in fine pas de réel impact sur les performances en utilisation réelle.

    Merci 😊

    (mais oui pour les connaisseurs qui ont un peu de temps, l’undervolt donne souvent de bons résultats, ne pas hésiter à le tenter)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 + 3 =

 

Remonter en haut de la page