Attaquons cette rentrée avec le test de l'Asus VivoBook S532FL qui renferme un ScreenPad 2.0 prometteur. L'ultrabook de 15 pouces met l'accent sur la productivité pour un tarif maitrisé et le second écran ScreenPad gomme plusieurs défauts de son prédécesseur. Par contre, l'autonomie n'en mène pas large.

Voici les caractéristiques techniques du modèle testé :

Dalle15.6" Full HD IPS LED (1920x1080, antireflet/mate)
ProcesseurIntel Core i7-8565U Whiskey Lake (1.8 GHz, 4 cœurs, TDP 15W)
Mémoire vive installée (max)8 Go (4 Go soudés + 4 Go) DDR4 2400 MHz (12 Go), 1 slot (occupé)
Espace de stockageSSD M.2 NVMe PCIe de 256 Go
Carte graphiqueNVIDIA Pascal GeForce MX250 2 Go GDDR5 dédiés, Intel UHD 620 intégrée au processeur et Optimus
Lecteur optique-
Système audio2 haut-parleurs (2W) Harman Kardon
WebcamOui HD 720p Infrarouge avec micro
RéseauWi-Fi ac (2x2)
BluetoothBluetooth 4.2
Lecteur de cartesmicroSD/SDHC
Sortie(s) vidéoHDMI
Lecteur d'empreintes digitales-
Entrée(s) / Sortie(s)Combo Casque/Micro
USB2 USB 2.0 + 1 USB 3.1 + 1 USB 3.1 Type-C (Gen1)
Système d'exploitationWindows 10 64 bits
BatterieLi-Polymère 3 cellules 42Whr
Autonomie annoncée6 heures
Dimensions (mm)357 x 230 x 18
Poids1.8 Kg (avec batterie)
Garantie2 ans
AutreClavier chiclet rétro-éclairé, touchpad multi-touch, ScreenPad 2.0 (5,65 pouces FHD+ 2160 x 1080 Super IPS)
LogicielsApplications Asus

Châssis / Esthétique

Asus a imaginé un nouveau châssis pour son VivoBook S532 bien que celui-ci ne semble pas si différent de celui de son prédécesseur (VivoBook S530). Il emploie le même matériau en plastique mat pour une première impression en accord avec son positionnement milieu de gamme. Malgré tout, la qualité de fabrication est bonne, notamment au niveau du couvercle recouvert de métal dont la flexion est minime sous la pression ou la torsion. Le testeur émet par ailleurs quelques doutes sur la durabilité des charnières qui émettent déjà quelques craquements peu rassurants.

L'encombrement de l'ultrabook est revu à la baisse grâce au cadre entourant l'écran encore plus étroit que sur le S530. Le poids et l'épaisseur n'ont pas bougé par contre.

Connectique

Pas de bouleversement non plus au niveau de la connectique et le testeur félicite Asus de prévoir toujours trois ports USB 3.1 de taille standard alors que la tendance va dans le sens inverse. On retrouve aussi un port USB Type-C (sans support Thunderbolt 3 évidemment), une sortie HDMI ainsi qu'un lecteur de carte micro-SD (lent). La majorité des interfaces est rassemblée sur le côté droit.

Maintenance

La maintenance nécessite un tournevis Philips et une outil fin pour faire levier. La coque sous la base est très serrée sur les bords et les coins, bien plus que sur la plupart des autres ordinateurs portables que le testeur ait eu entre les mains. Faites donc attention à ne pas endommager le matériel ou vos doigts pendant ce processus. Une fois cette épreuve passée, vous avez accès à 2 baies de stockage M.2 et à un slot de RAM SODIMM, l'autre étant soudé.

Clavier / Touchpad

Le clavier est identique au clavier du VivoBook S15 S530 malgré les modifications apportées au châssis. La taille, la disposition et la préhension des touches sont donc inchangées avec une frappe gênée par la résistance toute relative de la coque en dessous. Dans l'ensemble, la frappe est confortable grâce aux touches concaves mais un peu trop douce au goût du testeur. Par ailleurs, ce dernier veut souligner la difficulté de lire les lettres des touches argentées, même lorsque le rétro-éclairage blanc est activé.

Le pavé tactile renferme une particularité, un écran IPS mat de 5,65 pouces avec une définition de 2160 x 1080 px, idéal pour le multimédia et le multitâche. Le ScreenPad possède également son propre menu de paramètres. Contrairement au ScreenPad de l'année dernière, les fréquences d'images sont plus fluides avec une interface utilisateur de type Android pour rendre la navigation plus familière, même pour les utilisateurs novices. La luminosité, la résolution et les taux de rafraîchissement peuvent être ajustés. Des raccourcis personnalisables sont disponibles pour lancer des applications Windows ou ScreenPad, un peu comme sur un écran d'accueil Android. Si le ScreenPad ne vous intéresse pas et que vous ne souhaitez l'utiliser que comme un pavé tactile traditionnel, il vous suffit d'appuyer sur son icône en bas à gauche avec un doigt pour activer le mode classique. Glisser sur la surface mate légèrement rugueuse ressemble beaucoup à un touchpad ordinaire mais un peu plus collant.

Écran

Le VivoBook S532 exploite exactement le même écran IPS Full HD (1920 x 1080 px) que sur le S530. Il s'agit d'une dalle de milieu de gamme assez peu lumineuse (262.3 cd/m²) et avec un taux de contraste moyen (610:1). La colorimétrie n'est pas son fort non plus avec seulement 55.6% de l'espace sRGB couvert. Bon point, aucune variation dynamique de la visibilité n'est détectable à l’œil nu (PWM). De son côté, le ScreenPad souffre d'angles de vision très limités. Il est donc nécessaire de se tenir bien au dessus pour distinguer l'affichage en entier.

Performances

Architecturé autour d'un Quad Core i7 de 9ème génération, de 8 Go de mémoire vive et d'un stockage SSD de 256 Go, le modèle testé est une machine productive de premier ordre. Même si son processeur ne marque pas à plein régime, il déploie suffisamment de puissance pour soutenir l'usage courant et les missions de création un peu plus gourmandes en ressources, pouvant tirer partie des 4 coeurs. La quantité suffisante de RAM et le support du SSD contribuent à offrir au système une réactivité bienvenue, digne d'un PC portable moderne.

La partie graphique est confiée à la Geforce MX250 dans sa variante la plus puissante (1D13). Celle-ci s'aligne avec les performances de sa devancière, la GeForce MX150, et ne peut donc pas s'appliquer au jeu à proprement parler. Elle n'est pas assez puissante pour lancer les titres les plus exigeants en 1080p tels que Witcher 3 ou Shadow of the Tomb Raider, mais c'est idéal pour les titres populaires comme Fortnite, Overwatch ou Rocket League, dans des détails ajustés.

Températures / Nuisances sonores

La solution de refroidissement consiste en un seul ventilateur et caloduc. C'est logique sur ce type de PC compact mais cela entraine des impulsions lors de la navigation ou de la diffusion de vidéos en mode haute performance. Le testeur recommande de configurer le système sur "économie d'énergie" pour limiter les émissions génantes. En jeu, le bruit se stabilise autour de 41,5 dB. C'est dans la moyenne. Les températures ne sont pas un problème à l'intérieur du VivoBook S532 même si des points chauds sont relevés à gauche du ScreenPad et au niveau de la lettre "P" (45°C) en jeu prolongé.

Autonomie

Asus n'a pas touché non plus à la batterie qui conserve la même capacité que sur le VivoBook S530. Conséquence, l'autonomie baisse d'un cran car il y a désormais deux écran à alimenter. Comptez donc autour de 5 heures d'autonomie en usage courant.

Il obtient la note de 83%

Accédez au test de l'Asus VivoBook S532FL

Nous vous rappelons que les avis ci-contre n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.