LPS : Test du Pavilion dv2, l’ultra-portable abordable selon HP avec plateforme AMD Neo

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2009, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Nous allons aujourd’hui consacré ce test au HP Pavilion dv2-1020ef, un ultra-portable basé sur la nouvelle plateforme AMD Neo et proposé à un peu moins de 600€.


Le modèle d’HP s’inscrit ainsi dans un nouveau segment, encore inoccupé en France, celui des ultra-portables abordables. Jusqu’ici ces machines destinées aux nomades demeuraient peu accessibles malgré des baisses de prix. Le ticket d’entrée pour un ultra-portable est ainsi proche de 1000 € alors qu’il est possible de trouver un modèle plus polyvalent pour la moitié de ce tarif. Un écart des prix que les netbooks ont indirectement combler avec de nombreux modèles commercialisés à moins de 400€. Mais, force est d’admettre, qu’excepté une autonomie confortable, ces mini pc portables low cost ne sont pas capables de rivaliser vraiment avec un ultra-portable. De plus, leur offre est aujourd’hui proche de la saturation car les modèles de plus en plus nombreux se distinguent presque uniquement sur le terrain du design.

C’est sans doute en partant de ce constat qu’HP a décidé de lancer son Pavilion dv2 . Avec un portable conçu autour d’une architecture low cost, certes peu véloce mais adaptée à une utilisation courante (bureautique, surf sur Internet ou encore lecture de contenus multimédia), le constructeur s’inspire là clairement de la recette du succès des netbooks.

HP espère donc séduire les personnes qui ne se retrouvent pas tout à fait dans un netbook, pénalisé selon eux surtout par la dalle trop restrictive et la taille du clavier / touchpad étroite.

Le Pavilion dv2 pourrait bien être une intéressante alternative grâce à sa dalle 12,1 pouces (1280×800), son large touchpad, son espace de stockage confortable, le tout dans un encombrement et un poids contenus, pour un tarif légèrement supérieur à celui d’un netbook.

Mais qu’en est-il en pratique ? L’ultra-portable HP se montre t-il à la hauteur des attentes, son autonomie arrivera t-elle à rivaliser avec celle offerte sur la plupart des netbooks… Des interrogations légitimes auxquelles nous essayerons d’apporter des réponses tout au long de ce test.

Bonne lecture 🙂

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, ,

18 réponses à “LPS : Test du Pavilion dv2, l’ultra-portable abordable selon HP avec plateforme AMD Neo”

  1. Test intéressant et complet qui confirme ce qu’on a vu par ailleurs.

    Mais quel dommage de tester cette version du DV2!!
    le 1023 a 2 inconvénients: pas de DVD externe, et encore un peu moins d’autonomie.
    En échange, une vraie carte graphique, qui épaule le CPU modeste, et qui permet de faire ce qu’aucun netbook ne fait, et ce qu’aucun ultraportable ne fait à ce prix:
    – lire des vidéos HD
    – jouer à pas mal de titres.

    Cette version a un port HDMI et rend les DV2 sans HDMI ridicules avec leur poussive ATI X1250 (1270 mentionné).
    (Quelques autres différences à noter, Vista non Basic, RAM, DD…)

  2. Tout à fait d’accord avec toi.
    En plus l’effet mirroir et brillant est d’un laid.
    C’est peut être très design mais très moche
    Je préfére encore un Samsung NC20 un peu moins perfomant (quoique avec XP ça doit bien tourner)
    Le 1020 est vendu à Auchan pour les amateurs.

  3. c’est le 1023 qu’il faut voir de plus près , et aucun rapport entre le 1023 et le nc20 a part la taille.

  4. Je voulais comparer plutôt le 1020 au NC20
    On ne peux pas dire que le 1020 est une bête de course surtout avec Vista
    Alors le choix du NC20 est peut être judicieux

  5. Vista ne pose pas de problème au dv2 sans l’interface aéro. En sortant les chronos, il sera sans doute possible de trouver une ou deux secondes de plus que sous XP pour certaines taches, mais en utilisation réelle, j’insiste, le dv2 ne semble pas moins réactif qu’un netbook sous XP.

    Le dv2 a quelques défauts qui laisse un petit goût amère (autonomie notamment), mais attendons d’avoir un NC20 entre les mains avant de nous enthousiasmer car d’après les tests déjà parus à l’étranger, ce dernier n’est pas non plus l’ultra-portable/netbook idéal…

    Quant au 1023 et sa carte graphique dédiée, pas certain que pour la majorité des utilisateurs de netbook / ultra-portable jouer et regarder des vidéos via HDMI soit la priorité, surtout avec une autonomie ridicule…

  6. sauf si on privilégie un ultra-portable pour sa taille,dans une chambre étudiant etc, et pas pour sa mobilité a proprement dite.

  7. Moi, je serais vous, j’attendrais encore un peu, pour comparer avec l’acer aspire 751 en 11,6″…

  8. Bonjour, il y a un mois j’ai lu votre test, j’ai couru m’acheter a la fnac ce pc mais dans sa version 4go de Ram, AMD athlon neo 64 et vista basic, bah faut etre franche c’est vraimentr pas terrible je regrette au point ou je cherche a la revendre deja!
    oui c’est petit oui c’est leger, mais alors pour le reste ZERO, il ralenti meme en tournant sur firefox, il ralenti en plein divx ( et plante limite qd je lis les divx depuis un DDE), non mais serieusement comment avez vous fait votre test et avez pu dire qu’il tournais bien?
    PArce que la… moi j’utilise ce pc uniquement pr le net, msn, le divx, la bureautique, et parfois je fais tournez dreamW et photoshop CS4, et jsuis decue et handicapé dans mon utilisation! j’ai ressortie mon ancien pc portable c’est pour dire!

  9. S’il ralentit avec uniquement Firefox, c’est qu’il y a un souci quelque part (virus ?), idem lors de la lecture d’un divx, ce type d’utilisation ne pose aucun problème sur n’importe quelque netbook.

    Quant à envisager faire tourner CS4 ou dreamweaver, il ne faut pas attendre de miracles, on le répète assez depuis l’arrivée des netbooks, oui il est possible de faire tourner ce type d’applications mais non, le fonctionnement ne sera pas optimal, il ne faut pas espérer avoir les mêmes performances que sur une machine à 1200€… Les netbooks sont fait pour seconder une machine principale, essentiellement lors des déplacements, tout simplement.

    Petits extraits de la page performances de ce test qui le souligne : « la plateforme AMD Neo ne parvient pas à suivre la cadence imposée par le Core 2 Duo SU9300 dès que les tâches nécessitent une puissance de calcul importante »

    « Par conséquent, si vous n’avez pas l’intention de faire tourner des applications gourmandes en ressources systèmes, un processeur Neo pourra tout à fait vous convenir.

    Un sentiment confirmé lors de notre test. Nous avons utilisé de façon intensive le Pavilion dv2 pendant plusieurs jours et nous n’avons pas constaté de ralentissements dans le cadre d’une utilisation courante, à savoir travailler sur traitement de texte ou un tableur, surfer sur Internet, dialoguer par messagerie instantanée, écouter de la musique ou encore regarder une vidéo. Toutes ces tâches se sont déroulées sans difficultés, y compris lorsque plusieurs d’entre elles fonctionnaient simultanément. Il suffit juste de garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas du dernier Core 2 Duo sorti et par conséquent, que l’utilisation du multi-taches ne peut être aussi fluide »

  10. Le cpost de Loly confirme une fois de plus que le grand public n’a pas bien saisi le concept de netbook, à savoir que les netbook ne sont pas des ultraportables pas chers !
    Mais c’est un peu souffler dans le vent que d’écrire ça ici. Et je vois mal les services marketing des constructeurs informatiques revoir totalement leur copie juste pour « mieux faire passer le message ».
    Consternation mise à part, je pense aussi que Loly a un sérieux problème de configuration de sa machine car, malgré le petit processeur que possède le dv2, y’a aucune raison que la bureautique de base ne tourne pas… A moins que tout soit lancé en même temps ?? mais bon, avec 4Go de RAM, ça devrait le faire quand même…

  11. Tu pointes du doigt, une grande partie du problème RiCeMaSTeR, une partie du grand public a effectivement du mal à saisir le concept même de netbook, il faut dire que certains affirment, notamment sur les forums, qu’ils font tourner de nombreux logiciels (même très gourmands) sans aucun souci, d’où la confusion pour certains utilisateurs peu expérimenté.

    Par contre, pour moi, les netbooks constituent bien une sorte « d’ultra-portables à pas cher », car leur perf ne sont pas si en retrait que ca par rapport aux processeurs basse consommation, par exemple un SU9300, sera aussi inadapté aux logiciels gourmands qu’un netbook. Après si tu parles d’un 13,3 équipé d’une C2D P8xxx, là effectivement l’écart est bien plus significatif.

    Une chose est sure, tous les netbooks ont une configuration low-cost au niveau des performances, il ne faut donc pas espérer avoir une formule 1, il faut simplement garder à l’esprit qu’il est possible de faire beaucoup de choses avec ces machines mais en acceptant les contraintes, notamment une surface d’affichage restreinte et un délai d’attente assez important pour exécuter des tâches gourmandes en ressources systèmes. C’est pareil avec tous les produits low cost, par exemple une logan ne sera pas aussi confortable, performante et aussi bien équipée d’une berline haut de gamme…

    Reste que même en utilisant Firefox, MSN, et Thunderbird, un petit Atom ne pose guère de problème, même en ayant lancé ces applications simultanément.

  12. @Julien : Tout à fait d’accord avec toi, j’aurais pas dit mieux.
    Et j’utilise les mêmes comparaisons avec les voitures (c’est fou tout ce qu’on peut comparer avec des voitures !)(Marine va faire un com’ assassin je sens…)

    mais oui, je suis bien d’accord qu’on peut assimiler en tant que tel un netbook à un « ultra-portable pas cher ». C’est juste – une fois de plus – dans la fonction que les plupart des utilisateurs lambda se plantent.
    ah si seulement on pouvait aller frimer sur la croisette, au festival de Cannes, au volant de sa Tata flambant neuve… ce serait plus sexy que de faire ses courses au Lidl avec sa Ferrari non ? en plus c’est nul une Ferrari, y’a pas la place d’y mettre ses courses mensuelles. Quoiqu’en mettant les packs de lait sur le siège passager ça doit rentrer… 😀

  13. Oui, je pense que la comparaison avec les voitures est assez parlante pour beaucoup de monde.

    Par contre ton pack de lait sur les sièges de ta ferrari, perso, je ne m’y risquerais pas, faudrait pas qu’ils tachent ton beau cuir beige ^^

  14. @RiCeMaSTeR : hum, je ne vois pas trop pourquoi je ferai un commentaire assassin ^^. Si c’est à cause de la comparaison avec les voitures, je ne vois pas de mal à cela du moment que cela permet aux gens de comprendre 😉

  15. comme si une explication était nécessaire (mais tant pis, j’ai besoin de raconter des trucs débiles aujourd’hui):
    « C’est fou tout ce qu’on peut comparer avec des voitures ! » : Les voitures c’est comme… plein de choses. On les aime pour leurs allures, leurs carrosseries, pour l’ego qu’elles flattent chez un macho lambda. On se retourne sur elles dans la rue, on en discute inlassablement entre potes, on en rêve en bavant dessus sur un magazine, mais finalement on se dit qu’on aime bien la titine qui dort au garage chez soi…
    😉

  16. J’espère pour toi RiCeMaSTeR que ta chère et tendre ne lit pas les commentaires que tu postes sur LPS sinon, tu risques de passer une mauvaise soirée ^^

  17. LOL… non, elle et la technologie, ça fait deux… j’arrive déjà pas à la convaincre de checker ses mails pour voir les messages que je lui laisse !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


9 + 8 =