Samsung a décidé de se séparer de sa division disque dur et de la céder à Seagate avec lequel il conclu un partenariat.

Samsung SpinPoint MT2 1 To

Le but de la firme coréenne est de faire rentrer de l’argent dans ses caisses afin de pouvoir investir dans des secteurs de croissance. Il est donc possible qu’elle souhaite se concentrer dans les secteurs des TV ou puces mémoire pour SSD par exemple, sachant que ses résultats communiqués il y a peu sont en berne avec un bénéfice d’exploitation de 2.67 milliards de dollars au premier trimestre 2011, en baisse de 34% sur un an.

Samsung officialise dont le rachat de sa division disque dur par Seagate. L’opération se monte à 1.375 milliards de dollars dont 687.5 millions de dollars en actions - ce qui représente 9.6% du capital de Seagate - et le reste en cash. En prime, Samsung obtient un siège au conseil d’administration de Seagate.

En fait, Samsung continuera d’être présent dans le secteur des disques durs puisqu’il travaillera en collaboration avec Seagate à l’élaboration de futurs produits. Il est d’ailleurs prévu que Samsung livre Seagate en mémoire Flash NAND pour de futurs SSD Seagate. D’un autre côté, Seagate fournira des disques durs à Samsung pour ses ordinateurs portables notamment.

Grâce à ce rachat, Seagate va voir sa part de marché dans le secteur des disques durs passer de 29% à 40% de parts de marché. Western Digital restera cependant leader du secteur avec 50% de parts de marché, lui qui est en train de mettre la main sur la division stockage d’Hitachi (voir cet article).

Reste aux autorités de régulation américaines et internationales à valider l’accord qui devrait être finalisé d’ici la fin 2011 : le secteur se retrouvera alors avec 2 acteurs (Seagate et Western Digital) détenant à eux seuls 90% de parts de marché, Toshiba et Fujitsu se partageant le reste. Espérons alors que le consommateur ne pâtira pas de cette concentration….

[Source : Seagate et LaptopSpirit]