Autrefois réservés aux ordinateurs portables les plus haut de gamme, les SSD se sont aujourd'hui imposés sur l'ensemble du marché. Et avec des tarifs de plus en plus abordables, les supports externes succombent eux aussi à la mémoire flash. Silence, performance, encombrement réduit, sans oublier la fiabilité, il faut dire que les atouts ne manquent pas. De quoi séduire les nomades à la recherche d'espace de stockage supplémentaire pour vider leurs cartes mémoire en déplacement ou disposer d'un disque de travail capable de passer d'un ultrabook à un ordinateur de bureau en un clin d'oeil. Petit tour d'horizon des différents SSD externes disponibles sur le marché pour PC portable et MacBook Air / MacBook Pro.

Comment choisir son SSD externe pour Mac / PC ?

Au moment d'acheter un SSD externe, la question de la connectique va nécessairement se poser. Le choix va vite apparaître complexe, mais en réalité, il est bien plus simple qu'il n'y parait. Ne vous laissez pas avoir par les différentes normes USB, c'est avant tout le type de SSD interne qui va déterminer les performances de votre futur SSD USB.

Si le SSD est de type SATA, quelque soit la connectique, les débits plafonneront à 550 Mo/s. En revanche, si le SSD interne est basé sur un modèle NVMe, il pourra offrir de meilleurs débits. Et c'est seulement dans ce cas que la connectique pourra elle aussi avoir un impact en termes de performances :

- USB 3.2 Gen1 (aussi appelée USB 5 Gbit/s ou 3.1 Gen1) : 550 Mo/s, généralement avec un port USB-A (le "classique") ;

- USB 3.2 Gen2 (parfois nommée USB 10 Gbit/s) : 1000 Mo/s ;

- USB 3.2 Gen2 2x2 (20 Gbit/s) : 2000 Mo/s (uniquement en USB-C et très rare) ;

- Thunderbolt 3 (ou Thunderbolt 4) : 40 Gbit/s (3500 Mo/s), ne concerne qu'une poignée de modèles, très onéreux.

En résumé, le plus important est (d'essayer) de trouver le débit exprimé en Gbit/s, c'est lui qui vous donnera le meilleur indice des performances maximales possibles. Gardez toutefois à l'esprit que les performances sont conditionnées par le type de port USB dont est équipé l'ordinateur hôte. Autrement dit, si l'ordinateur est ancien, ou d'entrée de gamme, il y a fort à parier qu'il se contente de port USB 5 Gb/s max. Par conséquent, peu importe la norme du SSD USB choisi, les débits ne pourront dépasser les 550 Mo/s.

Debits SSD Externe

Quant à savoir quel SSD USB choisir, tout dépendra de l'utilisation envisagée. Pour du stockage de fichiers, les débits n'auront que peu d'importance, mieux vaut privilégier la capacité et/ou le tarif. Idem pour un photographe qui souhaite déporter sa bibliothèque Lightroom.

A l'inverse, pour utiliser un SSD externe USB en guise de disque de travail pour stocker et monter des vidéos 4K, l'investissement dans un modèle haut de gamme plus performant pourra se justifier. Attention alors à un autre problème potentiel, la chauffe. En effet, lors de gros échanges, le SSD va dégager de la chaleur et si la dissipation n'est pas bien conçue, cela peut conduire à une baisse des performances. Chercher le prix le plus bas n'est pas toujours le plus judicieux dans ce cas.

NB : les débits dépendent également du type de fichier copié / chargé. Les "gros" fichiers de plusieurs Mo auront des débits proches du max théoriques là où les "petits" fichiers de quelques Ko seront synonymes de débits plus modestes.

Reclycler un SSD en SSD externe USB

Un vieux SSD SATA d'un ancien ordinateur ou un SSD NMVe upgradé pour un modèle de plus grande capacité ? Plutôt que les laisser trainer au fond d'un tiroir, autant les utiliser. Il suffit d'acheter un boitier nu, Amazon en compte des centaines. Attention à choisir le bon format en fonction de la taille / norme du SSD à installer.

A partir de 15€

Pour de meilleures performances, activez le cache en écriture

Votre SSD est plus lent que prévu ? Pas d'inquiétude, il suffit sans doute d'activer le cache en écriture pour retrouver les performances attendues.

Pour ce faire, le plus simple est d'aller dans l'Explorateur de fichiers, puis de faire un clic droit sur le SSD externe --> Propriétés puis onglet Matériel et enfin de doubler cliquer sur votre SSD USB. Une nouvelle fenêtre s'ouvre, il faut maintenant cliquer sur "Modifier les paramètres" (en bas). Et enfin, aller dans l'onglet Stratégies et activer l'option "Meilleures performances". Il ne reste plus qu'à déconnecter puis reconnecter le SSD externe.

En pratique, sur notre dossier test de 26 Go composé de 10000 fichiers divers et variés, le temps de transfert passe ainsi de 2min à 1m10 (contre 32s sur un SSD interne NVMe).

Test SSD Crucial X8 - le meilleur rapport qualité / prix du moment

Fleuron de la gamme de SSD Externe Crucial, les X8 affichent les débits les plus élevés (autour de 1000 Mo/s). Le Crucial X8 se compose d'un boitier en métal rectangulaire (110x53x12 mm) offrant une belle densité (100g). Selon Crucial, il résiste à des chutes jusqu'à 2 mètres et profite d'une garantie de 3 ans.

Le Crucial X8 est disponible en 500 Go, 1 To ou 2 To. A partir de 100€

Test SSD Crucial X6 - Le plus léger des SSD externe

Déclinaison plus abordable, le Crucial X6 délaisse le boitier en métal au profil du plastique. Léger (38g), compact (69x64x11 mm), sa forme carrée permet de le glisser facilement dans une poche, son cable d'une petite vingtaine de centimètres n'étant pas très encombrant.

Aussi garanti 3 ans et résistant aux chutes de 2m, le Crucial X6 se distingue du X8 avant tout par ses débits plus modestes. Autour de 500 Mo/s pour les versions 500 Go / 1 To et 2 To. Le modèle 4 To est quant à lui capable de flirter avec les 800 Mo/s.

A partir de 85€

Test SSD externe USB Lexar SL200 - plus compact qu'il n'y parait

Ne vous fiez pas à sa forme proche de celle d'un disque de 2,5 pouces, le SSD Lexar est en réalité bien plus compact (86x60 mm). On apprécie son joli look, avec de subtils motifs et un coloris gris légèrement cuivré à la lumière du jour.

Basé sur une connectique interne SATA, il offre donc des débits autour de 500 Mo/s en pratique. Suffisants malgré tout pour y stocker des documents et/ou des photos. Doté d'une connectique USB-C, il est néanmoins livré avec un câble USB-A afin de le brancher sur un ordinateur dépourvu de port USB-C. Petit plus, les câbles sont assez longs (environ 50 cm). Un atout avec un ordinateur de bureau.

Le Lexar SL200 est proposé avec des capacités de 512 Go, 1 To et 2 To. A partir de 90€

Test SSD Sandisk Extreme V2 - Le plus joli des SSD externe

Sandisk, marque bien connue des photographes et vidéastes pour ses cartes mémoires, propose depuis quelques mois des SSD externes. Commercialisés sous la gamme Extreme, ces SSD offrent une résistance aux projections d'eau et à la poussière (norme IP55) et aux chutes jusqu'à 2m. Ils sont compacts (100x52x10mm) et léger (60g).

Sandisk a soigné le design de ses SSD Extreme avec notamment un joli revêtement "soft touch" pour la tranche et le dessous du SSD. Très agréable au toucher, il se révèle toutefois sensible aux poussières. Pas idéal pour un périphérique dont la vocation est d'être transporté sans grand ménagement. Encore plus si l'on considère la possibilité de l'accrocher à un mousqueton grâce à la fixation prévue à cet effet.

Côté débits, Sandisk exploite les possibilités offertes par l'USB 3.2 Gen2 avec plus de 1000 Mo/s et ce, dès la version 500 Go. Aussi décliné en 1 To, 2 To ou 4 To. A partir de 95€. A noter la possibilité d'opter pour la déclinaison Extreme Pro qui offre des débits de 2000 Mo/s mais au prix de tarifs plus élevés.

Enfin, bon point, les SSD Sandisk Extreme sont garantis de 5 ans.

Attention, les SSD Extreme première génération (2018) ont des débits qui plafonnent à 550 Mo/s

Test Western Digital ARMORLOCK - Le SSD externe le plus sûr

Terminons ce comparatif par un modèle atypique, le SSD Western Digital ARMORLOCK. Un SSD certes plus encombrant avec son format proche d'un disque 2,5 pouces (82x135x20 mm), mais qui entend ringardiser les mots de passe.

Pour autant, Western Digital n'a pas délaissé l'authentification mais la confie à votre smartphone par le biais d'une application dédiée et d'une connection Bluetooth. Compatible Face ID sur les iPhone, il est ainsi possible de verrouiller / déverrouiller son SSD même quand se dernier reste branché à l'ordinateur.

Autre avantage de ce système, la possibilité de définir des autorisations utilisateurs. Pratique si le SSD est utilisé pour du travail collaboratif. L'application offre également une fonction de localisation (à condition que le dernier utilisateur l'ait autorisé sur son smartphone).

Parmi les autres atouts du SSD WD ARMORLOCK, une certification IP67 (résistance à l'eau, à la poussière, aux chutes de 3m et à une pression de 450 Kg !) et un boitier aluminium conçu pour favoriser la dissipation de la chaleur.

Une singularité qui a un prix puisque le SSD WD ARMORLOCK est commercialisé à plus de 500€ (en 2 To).