Revue de presse des tests publiés sur le Web (Apple MacBook Pro 15 Retina)

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2012, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Découvrez aujourd’hui un test du tout nouvel Apple MacBook Pro Retina 15 pouces.

Nous vous rappelons que les avis ci-après n’engagent que leurs rédacteurs. Nous nous efforçons dans la mesure du possible de retranscrire leurs sentiments et leurs propos de façon objective. Si vous êtes en désaccord avec les propos mentionnés, le plus simple est de prendre contact avec nos confrères.

Voici les spécifications technique de cet ultraportable :

Dalle 15.4″ LED IPS (2880×1800, anti-reflet)
Processeur Intel Core i7 à 2,3 GHz avec 6 Mo de cache L3 (Ivy Bridge, 45W)
Mémoire vive installée (max) 8 Go (2 x 4 Go) DDR3 1600 MHz (soudée)
Espace de stockage SSD de 256 Go
Carte graphique NVIDIA GeForce GT 650M & Intel GMA HD 4000
Lecteur optique
Système audio 2 haut-parleurs
Webcam Oui, FaceTime avec micro
Réseau Wi-Fi a/b/g/n
Bluetooth Oui, Bluetooth 4.0
Lecteur de cartes SDXC
Sortie(s) vidéo 2 ThunderBolt compatible mini-DisplayPort
Lecteur d’empreintes digitales
Entrée(s) / Sortie(s) Casque
ExpressCard
Firewire
USB et ThunderBolt 2 USB 3.0 et 2 ThunderBolt
Système d’exploitation Mac OS X 10.7 Lion
Batterie Li-Polymère 90Whr, ne peut être retirée par l’utilisateur
Autonomie annoncée 7 heures en surf via le Wi-Fi, 30 jours en veille
Dimensions (mm) 358,9 x 247,1 x 18
Poids 2.02 Kg
Garantie 1 an
Autre Clavier retro-éclairé, touchpad multi-touch, connecteur d’alimentation MagSafe 2

Le MacBook Pro avec écran Retina est un compromis entre les gammes MacBook Air et MacBook Pro. Le design s’inspire de ces derniers, en plus fin et allégé, même si la différence sera surtout perceptible par les utilisateurs des modèles classiques 15″ et 17″. Les spécifications matérielles sont du niveau d’un Pro survitaminé. Pour arriver à ce résultat, Apple a dû souder la majorité des composants et faire l’impasse sur le lecteur optique, de moins en moins utilisé. L’offre connectique est elle aussi remaniée, on perd le port Ethernet et le Firewire 800 au profit de 2 ports USB 3.0, 2 ThunderBolt et un port HDMI pleine taille. Le connecteur MagSafe 2 est plus fin que le précédent et n’attire plus les connecteurs USB à proximité.

Le clavier n’a que très peu évolué, sans différence flagrante au niveau toucher et disposition des touches. Le rétro-éclairage est toujours de la partie et le confort de frappe est bon. Aucun changement au niveau du large TrackPad MultiTouch, c’est toujours une référence dans le domaine.

L’écran Retina affiche une excellente définition et il est impossible de distinguer les pixels à l’œil nu sans vraiment s’approcher de la dalle. On règle désormais l’espace utile, et non plus la définition, dans les préférences d’affichage. Par défaut, il est identique au modèle 15 pouces classique (équivalent à 1440×900 pixels). Il est possible de monter jusqu’à un espace équivalent à 1920×1200 pixels, la définition de l’ancien MacBook Pro 17 pouces. Grâce à la technologie IPS, les angles de visions, la profondeur des noirs et le taux de contraste fond un gros bon en avant. Les reflets ont été amoindri grâce à un traitement, mais cela reste moins efficace qu’un vrai écran mat.

Au niveau logiciel, les applications doivent être mises à jour pour tirer parti de cette avancée, sous peine d’un rendu désastreux. À l’heure actuelle, une partie des applications native OS X le sont, ainsi que certains logiciels tiers tels que la suite Adobe Photoshop et AutoCAD. Les navigateurs Chrome et Firefox par exemple devraient être mis à jour sous peu pour que le texte apparaisse net. À l’heure actuelle, il faut leur préférer Safari.

Les haut-parleurs ont été revus, mais manquent encore de basses pour un son vraiment bon.

Les performances sont excellentes, largement suffisantes pour la majorité des usages. Pour les applications très gourmandes, il est possible de passer à 16 Go de mémoire vive et d’opter pour un processeur quadricœur à 2.7 GHz. Avec l’intégration d’un SSD véloce en standard, le système s’avère très réactif. La carte graphique est un bond en avant appréciable. Elle permet par exemple de faire tourner Diablo III en niveau de détails maximum, en 2880×1800 aux environs de 25 images par secondes. En revanche, lorsque les composants sont fortement sollicités, le dessous de la coque devient chaut au toucher. La ventilation passe alors à un niveau clairement audible, bien que légèrement moins strident qu’auparavant.

L’autonomie ne déçoit pas, la batterie tient 7 heures et 49 minutes en lecture vidéo continue avec WiFi allumé.

Accédez au test du Apple MacBook Pro 15 Retina sur Engadget

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
,

4 réponses à “Revue de presse des tests publiés sur le Web (Apple MacBook Pro 15 Retina)”

  1. Tout ou presque soudé… quel malheur! Et quel type de mémoire avec cette 650M? Et c est du 2Gb de VRAM?

  2. Si j’ai bien compris, c’est du 1Gb de VRAM! :p Et oui, dommage pour les composants soudes! 🙂

  3. Réellement? je pensais que cette excellente 650M n’existait qu’en 2Gb?! Par contre il reste un doute sur le type de VRAM… je crains là aussi une petit déception. Et je ne parle pas du prix.

  4. A bien relire:
    l’autonomie d’un macbook pro retina 15″ 2,3 GHz = 9h22 … Autonomie ENORME

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


2 + = 6