Microsoft reconnaît qu'il peut arriver que des conversations Skype et Cortana soient écoutées par des humains…

Après Google et des e-mails Gmail lus par des prestataires humains (voir voir cet article) ou des conversations écoutées par l'assistant Alexa d'Amazon (voir voir cet article), Microsoft reconnaît s'adonner lui aussi à de telles pratiques.

Cet aveu fait suite aux révélations du site Moderboard (issue du média Vice)

Plus précisément, le géant de Redmond déclare qu'il peut lui arriver d'envoyer certaines de vos conversations Skype ou Cortana à des prestataires pour analyse, effectuée par des humains.

Pour Microsoft de toute façon, les utilisateurs de ses services sont jugés consentants pour l'analyse de leur conversations en vue d'amélioration des services de recherche, analyse vocale et diction. Sauf que la firme « oublie » de préciser que l'analyse peut être effectuée par une IA (intelligence artificielle) mais aussi… des humains, qui peuvent donc accéder à des conversations d'ordre (très) privées.

Suite à ces révélations et aveux, on verra si Microsoft modifie le fonctionnement de ses « analyses ».
Amazon a en mai dernier ajouté des options pour effacer des enregistrements d'Alexa (ou aveugler la caméra) tandis que Google a suspendu quelques mois ses écoutes dans l'ensemble de l'Union Européenne et qu'Apple a interrompu l'analyse par des humains des conversations enregistrées par son assistant Siri.

[Source : Motherboard]