Test Alienware x15 – Le plus fin des PC portable gamer mais est-ce suffisant ?

Après le Alienware x17, intéressons-nous aujourd’hui à la déclinaison plus compacte, le Alienware x15. Le dernier né de la marque entend repousser encore un peu plus loin les limites de mobilité avec un PC portable gamer parmi les plus fins du moment. Mais est-ce une bonne idée d’intégrer les dernières GeForce RTX 3070 et 3080 accompagnées des processeurs Intel Octo Core de 11e génération dans un châssis aussi fin que celui du x15 ?

Caractéristiques de l’Alienware x15 r1

Écran(s) 15.6’’ Full LED IPS 165Hz 100% sRGB 300cd/m² 1000:1 (1920×1080, antireflet/mat)
Processeur Intel Core i9-11900H Tiger Lake-H (2.5 GHz, 8 cœurs)
Mémoire vive installée (max) 16 Go (2 x 8 Go) DDR4 3200 MHz (64 Go), 2 slots (occupés)
Carte graphique NVIDIA Ampere GeForce RTX 3070 8 Go GDDR6 dédiés (110W Dynamic Boost), Intel Iris Xe, Advanced Optimus
Stockage SSD M.2 de 1 To (NVMe PCIe 3.0 x4)
Connectique 1 USB 3.2 (Gen1, PowerShare) + 1 USB 3.2 Type-C (Gen2) + 1 USB-C Thunderbolt 4, HDMI 2.1, microSD
Réseau Wi-Fi ax (2×2, Wi-Fi 6 Killer AX1675), Bluetooth 5.2
Clavier rétro éclairé Oui RGB AlienFX (course 1.5mm), Anti-Ghosting N-Key Rollover
Pavé numérique
Windows Hello Oui, via webcam Infrarouge
Système audio 2 haut-parleurs (2 x 4W) Nahimic
Système d’exploitation Windows 11 64 bits
Autonomie annoncée / Batterie 4 heures / Li-Ion 6 cellules 87Whr (330 grammes)
Poids / Dimensions (mm) 2.36 Kg / 359.7 x 277.25 x 12.5-16.3

Alienware x15 – Châssis / Design

Sans surprise, l’Alienware x15 reprend les lignes du x17 au point qu’il sera difficile de les reconnaitre sauf à prêter attention à l’inscription – massive il est vrai – correspondant à la diagonale de l’écran. Le coloris gris / blanc cassé (Lunar Light) est un classique de la marque tout comme la tête d’alien rétro-éclairée.

Sans être le plus discret du marché, l’Alienware x15 reste malgré tout assez sobre pour se fondre dans la plupart des environnements, y compris professionnels. Son épaisseur réduite (2 cm seulement !) lui permet en outre de rivaliser avec les ultrabooks qu’il s’agisse des Dell XPS 15 ou XPS 17 mais aussi les derniers MacBook Pro 14 et MacBook Pro 16 M1.

La face arrière reprend le bandeau RGB (aux coloris personnalisables) et le dessous du châssis ses aérations hexagonales chers à la marque. Des motifs également présents au dessus du clavier. Ce dernier arbore quant à lui un coloris gris foncé avec un subtil effet « pailleté » au niveau des reposes poignets. Petit bémol, il se révèle très sensible aux traces de doigts à l’usage.

Comme toujours chez Alienware, la finition est impeccable et n’appelle aucun reproche. Idem pour la rigidité, parfaite en tout point grâce au châssis faisant la part belle au magnésium. L’accès aux composants ne pose pas de difficulté mais ne présente pas grand intérêt, la mémoire vive étant soudé sur le x15 (contrairement au x17). Seul le stockage pourra donc évoluer. Cela permet tout de même de découvrir l’imposant système de refroidissement avec ses 4 ventilateurs.

Alienware x15 – Connectique / Ports

Sur sa gamme X, Alienware a choisi de concentrer la connectique à l’arrière. Seule une prise jack est présente sur le flanc droit. Un choix judicieux pour dissimuler les câbles mais aussi alléger le design. Au quotidien, devoir se contorsionner pour brancher un SSD sur un port USB ou insérer une carte micro-SD n’est pas si pratique. D’autant que le bandeau LED aura tendance à vous éblouir s’il est allumé. Intégrer un Port USB-C sur le flanc gauche à la place de la prise d’alimentation serait sans doute plus opportun. On se consolera avec la multitude de ports présents à la pointe des normes actuelles (Thunderbolt 4, HDMI 2.1, USB 3.2 Gen 2). Seul regret, la disparition du port Ethernet. Le prix à payer de la finesse de cet Alienware x15.

Alienware x15 – Système audio

Si l’audio reste le point faible de la majorité des ordinateurs portables, certaines marques à l’instar d’Asus sur leur Zephyrus ont prouvé qu’il était possible de proposer un système audio correct. Malheureusement, Alienware ne s’est pas donné cette peine. Le x15 se contente de deux haut-parleurs situés sur la face inférieure du châssis au niveau des repose-poignets. Et oui, les grilles situées de part et d’autre du clavier et au-dessus ne sont là que pour le design ou le flux d’air. In fine, il en résulte un son moyen, peu détaillé, guère plus convaincant qu’un PC portable de milieu de gamme. Dommage pour un modèle qui se veut le flagship de la marque.

Alienware x15 – Clavier / Touchpad

Du côté du clavier, le constat est heureusement bien plus réjouissant. Agréable à utiliser, discret, efficace tant pour saisir du texte que jouer, ce clavier Alienware mSeries dispose des technologies Anti Ghosting et N-Key Rollover indispensables sur un PC portable gamer haut de gamme. D’aucuns lui reprocheront l’absence de pavé numérique mais cette absence permet d’offrir davantage de surface et d’espace aux touches (15,9×15,9 mm – 3,4 mm).

A l’instar des autres PC portable Alienware, le x15 dispose de nombreuses LED RGB personnalisables. Pour le rétro-éclairage du clavier bien évidemment, avec la possibilité de choisir le coloris de chaque touche sur notre modèle (ou selon 4 zones sur d’autres configurations). Mais aussi sur la tranche arrière du châssis pour l’entourage de la connectique ou encore pour le bouton de mise sous tension matérialisé sous la forme du logo de la marque. La fameuse tête d’alien aussi présente sur le couvercle de l’écran, tout aussi personnalisable.

Si le touchpad (106x60mm) conserve sa surface en verre, il fait l’impasse sur l’éclairage RGB présent sur certains x17. Une option qui ne devrait pas manquer à la plupart des utilisateurs. En revanche, l’absence de rétro-éclairage sur les touches secondaires sera bien plus remarquée.

Alienware x15 – Ecran

L’Alienware x15 est proposé avec trois écrans différents. Deux Full HD – 165Hz ou 360Hz – et un QHD 240 Hz. Ce dernier est pour nous le plus intéressant, performant pour le jeu tout en profitant d’une définition plus élevée et donc d’une meilleure finesse d’affichage au quotidien. Quant au modèle testé, il s’agit de la dalle 360 Hz. Taillée pour le jeu avec la fréquence de rafraichissement la plus élevée disponible à ce jour et son temps de réponse de moins de 4ms.

La dalle AU Optronics AUO8092 (B156HAN) Full HD offre une luminosité maximale de 320 cd/m2 pour un taux de contraste de 953:1. L’espace sRGB est couvert à 98%. Des valeurs dans la moyenne de la catégorie.

Si les Alienware de la gamme X font l’impasse sur le lecteur d’empreinte digitale, ils profitent d’une webcam infrarouge compatible avec Windows Hello. Un atout et un confort au quotidien pour déverrouiller sa session sans avoir besoin de saisir son mot de passe. Malheureusement, pour les visio-conférences et autre réunion Teams, cette dernière souffre d’un manque de définition (720P) qui se traduit par des images bruitées et peu détaillées même en journée. Certes, la plupart des gamers disposent sans doute déjà d’une webcam USB de bonne facture mais tout de même, il devient de plus en plus inconcevable de devoir se contenter d’une caméra à la qualité aussi médiocre sur un PC portable haut de gamme qui plus est.

Alienware x15 – Performances

A l’instar des autres ordinateurs Dell, l’Alienware x15 est proposé en diverses configurations afin de couvrir une large palette de besoins et budgets. Vous pourrez ainsi choisir entre écran Full HD ou QHD, Core i7-11800H ou i9-11980HK et GeForce RTX 3060, RTX 3070 ou RTX 3080.

Côté processeur, sans hésitation, le Core i7 est le plus intéressant. Le Core i9 alourdi la facture (+200€) pour des gains sans corrélation avec le surcout demandé. Pour la carte graphique, la RTX 3060 n’est pas disponible actuellement. Le choix se portera donc sur une RTX 3070 ou une RTX 3080. La RTX 3070 est selon nous le modèle à privilégier. En pratique, les deux GPU offriront des performances proches et, la RAM étant soudée sur le X15 mieux vaut mettre à profit les 300€ dans de la mémoire vive plutôt qu’opter pour la carte graphique ultime de la gamme Nvidia.

Fermons cette parenthèse « conseil d’achat », pour entrer dans le vif du sujet, à savoir comment se comporte l’Alienware x15 équipé d’un Core i9-11900H et d’une RTX 3070, notamment face au Alienware x17 configuré avec le i7-11800H et la RTX 3080 ?

Les deux modèles se tiennent dans un mouchoir de poche. Sans surprise, le x15 et son Core i9 parviennent toutefois à tirer un léger avantage de la fréquence supérieure. Rien de significatif pour autant en pratique. Sur la partie GPU, le x17 et sa GeForce RTX 3080 reprennent logiquement la première place.

Les tests ont été réalisés avec la ventilation en mode Equilibré associé au profil d’alimentation « Performances Optimales de Windows ». C’est selon nos tests le couple qui donne les meilleurs résultats. Idem pour le profil d’alimentation avec en prime l’overclocking en mode 1 actif. Ce dernier booste légèrement les fréquences de la carte graphique. Il est possible d’aller plus loin (jusqu’à +300 MHz) ou a contrario de limiter la puissance du GPU via l’utilitaire Alienware Command Center.

Alienware x15 – Nuisances sonores / Bruit / Températures

« Cryo-Tech », « silicone de gallium encapsulé », Dell ne tarit pas d’éloges sur le nouveau système de refroidissement de ses Alienware série X. A l’usage, le constat est plus mitigé, encore plus sur le x15. Si les performances ne sont pas impactées, côté températures, le processeur est rarement en dessous de 95°C en pleine charge, et ce alors même que la température ambiante n’a jamais dépassée les 22°C durant notre test. Une moyenne élevée donc qui peut poser question sur la longévité à moyen terme. La carte graphique s’en sort bien et se stabilise autour de 75°C en jeu. Forcer la ventilation à pleine vitesse n’a que peu d’impact si ce n’est augmenter les nuisances sonores (53 dBA). Mieux vaut donc se contenter du profil équilibré. Les ventilateurs sont alors plus souvent inactifs et ne dépassent pas les 50 dBA.

Au chapitre des reproches, si l’utilitaire Alienware Command Center est complet, une simplification de son interface serait bienvenue car il n’est pas toujours aisé de s’y retrouver.

Alienware x15 – Autonomie / Batterie

Ne vous fiez pas à sa finesse relative et malgré sa batterie imposante (87 Wh), l’Alienware x15 n’est pas le meilleur allié des nomades. Du moins avec cette dalle 360 Hz, plus gourmande en énergie. En pratique, il convient donc de tabler sur une autonomie moyenne de 4h30 en navigation Web (luminosité à 140 cd/m2). Un peu juste pour un usage nomade régulier.

Le bloc d’alimentation de 330W est compact (15x8x2,5 cm) mais dense (500g). Il est possible d’utiliser un chargeur USB-C en déplacement. Ce dernier ne pourra pas fournir toute la puissance nécessaire mais cela reste une solution pratique et appréciable en appoint.

Notre avis sur l’Alienware x15 r1

Avec son x15, Alienware propose l’un des PC portable gamer les plus fins du moment. Grâce aux progrès des processeurs Intel de 11e génération et un système de refroidissement efficace, le x15 parvient malgré tout à conserver des performances de premier ordre. Mais si le dernier né de la gamme Alienware brille par sa finesse, il reste malgré tout plus encombrant que de nombreux modèles concurrents. La faute à cette appendice arrière où est notamment placée la connectique. Un emplacement intéressant pour le cable management mais pas toujours pratique pour y brancher un périphérique à l’usage. La question de l’intérêt de la course à la finesse se pose alors, d’autant quand elle s’accompagne de contraintes comme la mémoire vive soudée…

4 out of 5 stars

L’Alienware x15 obtient la note de 4/5
Points forts
Qualité perçue, finesse
Ecran 360 Hz
Connectique
Charge via USB-C possible
Performances
À revoir
Aucun port USB(C) sur le côté
Fin mais largeur imposante
RAM soudée

Voir les configurations de l’Alienware x15 r1 disponibles en ligne
Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, ,

Une réponse à “Test Alienware x15 – Le plus fin des PC portable gamer mais est-ce suffisant ?”

  1. Mémoire soudée ?
    Autant se suicider (je parle du PC).
    Tu prends 16Go par exemple aujourd’hui, bah ton PC est obsolète dans 1 an (un PC obsolète ets un PC mort).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


6 + = 9