Les fabricants d’Ultrabooks misent sur le prochain salon du CES qui se tiendra en janvier prochain à Las Vegas pour mettre en avant leurs nouveaux modèles et susciter l’intérêt du consommateur. Des versions dotées d'un écran tactile sous Windows 8 sont aussi prévues.

Acer Aspire S3-951-2464G24iss

Malgré l’accueil plus que mitigé réservé jusqu’à présent aux Ultrabooks par les consommateurs, les marques ne baissent pas les bras pour autant. Une nouvelle vague est ainsi attendue pour le salon du CES 2012 du 10 au 13 janvier prochain à Las Vegas.

En tout, ce ne sont pas loin de 30 à 50 nouveaux Ultrabooks qui devraient être dévoilés. Pour Acer, Asus, Lenovo et Toshiba, il s’agira de la deuxième vague alors que d’autres en profiteront pour entrer sur ce marché tels Dell, HP et Samsung.

Certains parient sur la pénurie de disques durs, causée par les inondations en Thaïlande (voir cet article) pour une adoption plus massive de SSD dans les Ultrabooks afin notamment de séduire le consommateur.

Pour renforcer l’attractivité des Ultrabooks, le président d’Intel Paul Otellini prédit le lancement de modèles à écrans tactiles avec l’arrivée de Windows 8. Ce nouveau système attendu aux dernières nouvelles pour le second semestre 2012 fait la part belle au tactile avec son interface Metro. Pour Otellini, dès que les consommateurs verront le nouveau Windows, ils voudront profiter de ses capacités tactiles. Les Ultrabooks devront donc s’adapter et intégrer, au moins pour certains d'entre eux, une dalle tactile multi-touch.

Cependant, pour séduire les consommateurs, le prix d’appel des Ultrabooks tactiles doit se situer entre 699 et 799 dollars pour Otellini. Or pour l’instant c’est impossible au vu des coûts notamment liés à la technologie tactile. C’est pourquoi Intel a décidé d’investir dans ce secteur via son fonds Ultrabook fund doté de 300 millions de dollars.

Asus UX21E-KX001V

Asus compte en tous les cas lancer des Ultrabooks moins onéreux en 2012 équipés de processeurs Intel Ivy Bridge gravés en 22nm, à des tarifs compris entre 600 et 900 dollars (voir cet article). Reste à savoir si la réalité suivra les intentions…

Alors qu’Intel table sur une part de marché de 40% pour les Ultrabooks (concept qu’il a "inventé") en 2012, Acer mise lui sur 25% à 30% tandis que la majorité des acteurs prévoit plutôt qu’ils représenteront 20% à 30% des ventes sur le marché des ordinateurs portables l’année prochaine.

Retrouvez l’actualité liée aux Ultrabooks via cette page

[Sources : Digitimes, CNet et LaptopSpirit]