Computex 2009 : Microsoft veut employer un autre terme pour designer les Netbooks

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2009, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Alors que le litige qui opposait Intel et Psion Teklogix sur l’emploi du terme Netbook pour désigner des mini PC mobile à bas prix vient de se voir réglé à l’amiable, Microsoft aimerait donner un autre nom que Netbook à ce type de machine.

Pour rappel, Psion a sorti en octobre 2003 une gamme de portables baptisée Netbook. En 2008, Intel a elle indiqué que le terme Netbook serait employé pour désigner les mini PC portables low-cost d’une taille d’écran inférieure à 11 pouces et dont le but principal est de surfer sur le Net.

Depuis, l’emploi du terme de Netbook s’est largement repandu et a été assimilé parfaitement par les consommateurs. Mais en décembre 2008, Psion s’est réveillé et a demandé que le terme de Netbook ne soit plus employé par diverses sociétés, car il devait uniquement désigner ses ordinateurs portables.

S’en est suivi une bataille juridique entre Dell et Psion puis entre Intel et Psion (plus d’infos ici). Et finalement ces derniers jours, en accord à l’amiable a été trouvé, permettant aux sociétés commerciales d’employer le terme Netbook pour désigner les machines que l’on connait déjà sous ce nom.

Tout semblait donc être rentré dans l’ordre. Mais c’était sans compter Microsoft, qui entre actuellement dans la dernière phase de développement de son nouveau système phare, Windows 7.

Lors du Computex 2009, Steven Guggenheimer, vice président chez Microsoft, a ainsi déclaré qu’étant donné que les Netbooks peuvent déjà permettre de faire plus que du surf sur Internet, ce qui est l’objet principal d’un Netbook, il serait logique d’abandonner ce terme pour en trouver un nouveau. Et le terme est tout trouvé, il s’agit de « low cost small notebook PC », soit en français « petit PC portable à bas prix »…

Windows Seven pre-beta PDC08

Certains observateurs du marché s’accordent à dire que le but de Microsoft avec ce changement de nom est de réduire le nombre de machines autorisées à fonctionner sous Windows 7 Starter, une version allégée de Seven qui se trouve être moins chère que les moutures classiques et qui rapportera donc moins à la firme de Redmond. Et ce d’autant plus que Starter vient de voir son principal défaut levé : seulement 3 applications étaient auparavant autorisées à fonctionner en même temps (plus d’infos ici).

Ainsi, on se retrouverait donc avec plusieurs gammes de Netbooks : les Netbooks de base qui servent juste à surfer, à consulter ses e-mails ainsi qu’à chatter en gros et qui auraient droit de fonctionner sous Windows 7 Starter, et les Netbooks plus performants qui eux devront fonctionner sous des versions classiques de Seven.

Si cette nouvelle dénomination de « low cost small notebook PC » vient à être adoptée par les industriels, cela aura surtout le mérite de semer le doute, l’incertitude et l’incompréhension des consommateurs.

Mais le géant de Redmond n’est pas le seul à vouloir se débarrasser du terme de Netbook. Nous avons en effet vu dans cet article que Qualcomm souhaite que l’on emploi le terme Smartbook pour désigner les Netbooks qui fonctionnent avec une puce ARM et notamment avec sa solution Snapdragon.

[Source : Digitimes]

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, , ,

2 réponses à “Computex 2009 : Microsoft veut employer un autre terme pour designer les Netbooks”

  1. Ok encore du microsoft, je me demande quelle choix je vais faire entre ces deux PC
    – low cost mini small smartebook PC computer
    – hight cost supra big smartebook PC computer for gamer

    Vraiment n’importe quoi, m’enfin sa fait rigoler ^^

  2. Pfff mais de quoi ils se mêlent ?? Qu’ils s’occupent d’essayer de faire des OS potables déjà, mais ça relève de la gageure pour eux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


+ 6 = 11