Chez Intel on souhaite promouvoir les Ultrabooks. Pour ce faire, des modèles dotés d’une meilleure qualité d’écran et d’une définition bien supérieure à la moyenne pourraient être lancés en 2012.

Toshiba Portégé Z830 IFA 2011

A ce jour, quelques marques ont réellement communiqué sur leurs Ultrabooks. Acer et son Aspire S3, Asus et ses UX21 et UX31, Lenovo et son IdeaPad U300s ou encore Toshiba et son Portégé Z830 (photo).

Cependant, la plupart ont prévu une quantité de production limitée à 50 000 exemplaires dans un premier temps, dans l’attente de la réaction des consommateurs face à ces produits. Il faut dire que les marques ont été échaudées par le semi-flop des portables CULV et que les tarifs des Ultrabooks sont plutôt élevés alors que la crise économique fait rage, surtout dans les pays matures.

Toujours est-il que pour accroitre l’attractivité des Ultrabooks auprès des consommateurs, Intel envisage de pousser l’adoption de dalles de meilleure qualité, et notamment d’écrans Retina. L’idée est d’offrir une qualité d’image et une finesse proche de celle que l’on peut retrouver sur certains Smartphones.

Ultrabooks ecran retina

Sur le graphique ci-dessus, on peut voir un point rouge qui montre la résolution la plus adaptée par rapport à la distance. Ici c’est du 330 dpi, ce qui correspond à celle de l’iPhone. Pour obtenir la même qualité et netteté sur un Ultrabook, il faudrait parvenir à une définition de 2560x1440.

La plupart des Ultrabooks prévus sur le marché sont annoncés avec une définition bien inférieure, du classique 1366x768, à l’exception de l’Asus UX31 de 13.3 pouces avec sa définition de 1600x900.

Le plus intéressant serait cependant de passer à un espace d’affichage de 2560x1600 pour les Ultrabooks en adoptant à nouveau du 16/10ème au lieu du 16/9ème.

Revers de la médaille, employer une dalle Retina sur les Ultrabooks impactera les coûts de production et donc le prix final de ces machines qui sera à la hausse. Or Intel souhaite qu’elles soient commercialisées à moins de 1000 euros, un tarif pour l’instant assez difficile à tenir.

Ultrabooks ecran retina

En outre, du 2560x1440 ou 2560x1600 implique plus de calculs pour la partie graphique qu’une définition classique de 1366x768, surtout dans certains domaines comme les jeux. Or les Ultrabooks se contentent actuellement de la partie graphique Intel GMA HD 3000 intégrée aux processeurs Sandy Bridge. Même si celle annoncée sous les processeurs Ivy Bridge sera plus performante, difficile pour l’instant de savoir l’impact qu’une définition aussi élevée aurait réellement sur la puissance graphique d’un Ultrabook et sur l'affichage.

En tous les cas, le retour du 16/10ème sur une bonne portion de portables, Ultrabooks ou non, ne serait pas pour déplaire à nombre d’utilisateurs qui apprécient que les constructeurs proposent déjà un peu plus de modèles offrant une dalle mate et non brillante.

Reste donc à savoir si les marques seront prêtes à lancer l’année prochaine des Ultrabooks avec processeur Ivy Bridge dotés d’une dalle à définition élevée, et si oui à quel prix.

Retrouvez l’actualité liée aux Ultrabooks via cette page.

[Source : VR-Zone]