CES 2011 : L’heure du bilan !

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2011, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Après plusieurs jours d’annonces effrénées, le CES vient de fermer ses portes. L’occasion pour nous de revenir sur les principales annonces qui dessinent les tendances attendues dans l’univers High-Tech pour cette année 2011.

PC Portables : Petites évolutions hardware

Commençons par notre domaine de prédilection, les PC Portables où 2011 devrait être une année assez calme.

Les principaux acteurs ont toutefois profité de ce début d’année pour dévoiler leurs futurs modèles. Généralement, il s’agit d’un simple « refresh » des gammes actuelles avec quelques changements mineurs au niveau du design et l’adoption des derniers derniers composants.

A ce niveau, la principale nouveauté provient incontestablement des processeurs Intel Sandy Bridge. Une architecture légèrement remaniée par rapport aux modèles actuels. Pour plus de détails sur la plateforme Huron River, nous vous invitons à consulter notre dossier. Nous espérons également être en mesure de vous proposer prochainement un aperçu plus complet des performances, une fois nos soucis de transports réglés…

AMD de son côté semble enfin remonter la pente et être en mesure de proposer des alternatives plus crédibles face à l’omniprésence des modèles Intel. Plusieurs constructeurs ont ainsi annoncé la sortie d’ultra-portables équipés de processeurs Zacate et Ontario. Rendez-vous dans les prochaines semaines pour les tests pratiques.

Quant aux cartes graphiques, elles ont également droit à une mise à jour en ce début d’année. Là encore, pas de grosses révolutions au programme, aussi bien chez NVIDIA que chez ATI, simplement quelques modifications subtiles dans le meilleur des cas, afin de proposer de légers gains au niveau des performances.

L’arrivée de ces nouveautés se fera progressivement au cours des prochaines semaines. Nous reviendrons bien entendu en détails sur les configurations de ces futurs portables dès que nous aurons plus d’informations.

La 3D à toutes les sauces

Déjà sur le devant de la scène en 2010, la 3D est sans grande surprise, de nouveau au cœur des annonces de cette édition du CES.

Les PC Portables n’y échappent pas et le nombre de modèles équipés de dalles 3D se multiplie. Bonne nouvelle, du moins en théorie, des avancées technologiques devraient permettre de se passer de lunettes. Les premiers retours de nos confrères ayant pu tester ces prototypes semblent toutefois assez mitigés. Tout comme l’accueil du public d’ailleurs, qui n’est pas très enthousiaste (à juste titre sans doute) jusqu’à présent pour la 3D.

La faute très certainement à un coût d’équipement élevé, mais aussi et surtout à un manque flagrant de contenus appropriés (même si la disponibilité des premiers appareils numériques et caméscopes 3D devraient améliorer sensiblement la situation). Sans compter les éventuels problèmes de maux de tête rencontrés par certains utilisateurs.

Difficile dans ces conditions de voir en l’année 2011, celle de la 3D. Rendez-vous donc très certainement en 2012 pour une nouvelle tentative de la part des constructeurs.

2011 : L’année des tablettes… Ou pas

Autre phénomène incontournable cette année, les tablettes. Le nombre d’annonces lié à l’arrivée de nouveaux modèles fut assez impressionnant. Tous les principaux acteurs de l’électronique grand public ont présenté au moins un modèle, ou à défaut, ont évoqué son arrivée au cours des prochains mois.

Une situation qui n’est pas sans rappeler celle vécue l’année dernière où le nombre d’annonces fut déjà très important. Pourtant, un an après, seuls deux modèles se sont réellement imposés. L’iPad, disponible depuis le milieu d’année et la Galaxy Tab lancée a l’automne.

Aujourd’hui, le contexte semble toutefois différent. La plupart des constructeurs ont pris conscience que le couple, plateforme Atom et Windows 7, très en vogue en 2010, n’était sans doute pas la bonne solution pour percer sur le marché. Bon nombre d’entre eux ont donc revu leur copie et reviennent avec des propositions bien plus pertinentes. Ces dernières sont pour la plupart basées sur Android 3.0 associé à une puce NVIDIA Tegra 2. Encore au stade de développement, Honeycomb, la future version version d’Android optimisée pour les tablettes, semble pour le moins prometteuse d’après les premières vidéos publiées la semaine dernière. De même, la puce Tegra 2 est parfaitement apte à répondre aux besoins des utilisateurs de tablettes, tant en terme de navigation Web que de contenus multimédia (vidéos Haute Définition, jeux vidéos). Sur le papier, les tablettes sous Android 3.0 et Tegra 2 ont donc tout pour plaire. Reste l’épineuse question du tarif, souvent absent des annonces faites la semaine dernière… Est-ce un (mauvais) signe ?

D’autres semblent au contraire miser sur la différence pour se démarquer et séduire les futurs utilisateurs. Parmi les tablettes les plus prometteuses, la BlackBerry PlayBook de RIM devrait figurer en bonne place avec son système d’exploitation propre et son interface pour le moins réussie au regard des différentes vidéos de prises en main réalisées par nos confrères. HP pourrait également créer la surprise le 9 février prochain, en dévoilant une tablette basée sur WebOS. Là encore, il ne s’agit pas de l’OS le plus connu mais plusieurs signes laissent penser qu’il pourrait tirer son épingle du jeu. Enfin, il faudra sans doute compter sur Apple qui devrait dévoiler dans les prochaines semaines la seconde génération d’iPad.

Reste les modèles hybrides avec clavier physique intégré, à mi-chemin entre les tablettes et les smartbooks, dévoilés par Asus, Samsung ou encore Motorola avec son smartphone Atrix convertible en PC Portable. Certains utilisateurs seront sans doute séduits et rassurés par la présence d’un clavier physique. Reste à savoir si le mélange des genres permettra réellement de délivrer le confort et l’ergonomie à la hauteur des attentes des plus exigeants. Ces modèles rappellent d’ailleurs les MID et autres Tablet PC qui n’ont jamais décollés…

Au final, si l’édition 2011 du CES a démontré une réelle avancée des tablettes au niveau du hardware, les annonces liées au contenu sont restées bien minces, pour ne pas dire inexistantes. Tous les constructeurs semblent accorder de l’importance aux composants internes de leurs futurs modèles, sans vraiment se préoccuper de l’environnement software (quid notamment de l’accès à l’Android Market pour les modèles sous Android ?), ni des contenus. Or, il s’agit sans doute à l’heure actuelle du principal frein pour de nombreux utilisateurs, l’absence de contenu dédié, capable d’exploiter et d’apporter une valeur ajoutée à l’interface tactile des tablettes. Chaque constructeur cherche à écouler sa tablette, si possible en tentant de reproduire le modèle économique d’Apple et de son App Store, sans se soucier de l’expérience utilisateur. Pas sur que la stratégie se révèle payante à moyen terme…

Apple grand absent du CES ?

Depuis plusieurs années la firme a la Pomme ne fréquente plus les salons généralistes. Apple préfère se concentrer sur ses propres event. Pourtant, ce n’est sans doute pas un hasard si le Mac App Store a été lance le 6 janvier, jour de l’ouverture officielle du CES 2011.

Le Mac App Store reprend le principe introduit avec l’App Store dédié à l’iPhone puis l’iPad. Une sorte de place de marché où sont regroupées les applications. Outre un intérêt économique indéniable pour Apple, ce système simplifie à l’extrême l’installation et la gestion des applications.

Les puristes, et plus largement les personnes à l’aise avec l’outil informatique, s’offusqueront sans doute de cette nouveauté, notamment du fait des possibles dérives en terme de validation (où une certaine forme de « censure » plane en guise d’épée de Damoclès).

Pourtant, cette simplification de l’informatique marque très certainement la plus forte tendance de ces derniers mois et des prochaines années. Certaines distributions Linux proposent déjà un système équivalent depuis quelques temps, et nul doute que Microsoft s’engouffrera très prochainement sur ce créneau porteur dont l’un des enjeux est avant tout, de séduire les personnes auparavant apeurées par le fonctionnement pour le moins complexe d’un appareil informatique.

L’intérêt financier pour les firmes est indéniable, mais au final, ce nouveau mode d’utilisation semble malgré tout une bonne nouvelle et devrait permettre de démocratiser encore un peu plus l’accès au « monde numérique », désormais omniprésent dans notre quotidien.

Pour les autres, rassurez-vous, des solutions existeront toujours pour contourner ces marketplace et leurs fortes incitations à sortir la carte bleue…

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !
, , , , , , ,

2 réponses à “CES 2011 : L’heure du bilan !”

  1. En tout cas vous avez fait une très bonne couverture de ce CES 2011, donc bravo à vous tous et surtout merci 😉

  2. Quand je lis ça :

    Commençons par notre domaine de prédilection, les PC Portables où 2011 devrait être une année assez calme.

    … je me dis qu’on est pas près de voir de canoe lake sur le marché :/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 2 = 8