En février 2009, 96% des Netbooks vendus fonctionnaient sous Windows

Cet ordinateur portable n'est plus vendu
L'ordinateur portable présenté ci-dessous a été commercialisé en 2009, et n'est plus en vente. Depuis, de nombreux modèles plus récents et mieux équipés ont vu le jour.

Voici un chiffre qui n’étonnera surement pas grande monde, 96% des Netbooks vendus en février 2009 avaient pour système d’exploitation Windows.

C’est Brendon LeBlanc qui communique à ce sujet sur The Windows Blog, indiquant que le nombre de Netbook vendus sous Windows est passé de moins de 10% au premier semestre 2008 à 96% en février 2009.

Ces données concernent le marché américain mais sont certainement très proches des chiffres que l’on pourrait avoir en Europe à ce sujet. Le mois dernier le journal chinois Economic Daily News estimait d’ailleurs que 90% des Netbooks vendus cette année le seront sous Windows (voir cet article).

Nous avons déjà abordé ce sujet à plusieurs reprises, le grand perdant de l’histoire, c’est bien entendu Linux. Car au départ, il faut rappeler que les Netbooks étaient vendus uniquement sous une distribution Linux, Microsoft dédaignant ce marché. Mais l’engouement pour ce type de machines est passé par là, avec des configurations proposées plus performantes et un espace de stockage plus important.

La firme de Redmond a du coup vu le potentiel qu’elle pouvait tirer de ces minis PC mobiles et a envahi le secteur en quelques mois grâce à ses systèmes et presque exclusivement Windows XP. Mais il faut rendre à césar ce qui lui appartient comme on dit et il n’est pas sûr que les Netbooks aient rencontré un aussi vif succès auprès du grand public si ces derniers n’avaient pas été proposés en masse sous Windows XP, un système bien plus rassurant : il est à la fois plus connu et compatible avec un plus grand nombre d’applications utilisées couramment par le public. Malgré tout, on se demande tout de même, étant donnée l’hégémonie de Microsoft sur ce marché, quelle est la part des utilisateurs qui ont acquis un Netbook Windows alors qu’ils auraient préféré une distribution Linux et qui ont ou non installé un autre système que Windows sur leur Netbook.

Toutefois, comme nous l’avons souligné dans cet article, les Netbooks sous Linux ont de bonnes chances de ne pas disparaitre du paysage si des modèles équipés d’un processeur ARM viennent à apparaitre sur le marché (voir cet article). Google Android est souvent cité comme système pour ces modèles mais Linux pourrait bien tirer son épingle du jeu dans l’histoire. Les nouvelles plateformes Tegra 600 et 650 de NVIDIA semblent à ce sujet assez intéressantes (voir cet article). La partie pourra toutefois se compliquer dans si jamais Windows Seven s’avère être compatible avec les processeurs ARM…

Rappelons enfin que selon Microsoft, on verra débarquer sur le marché des Netbooks à 200 dollars sous Windows 7 en fin d’année (voir cet article). Si ces modèles à 200 dollars vont effectivement être commercialisés, précisons qu’ils le seront sous la mouture Starter de Seven, qui est notamment restrictive en termes du nombre de programmes qu’il est possible de faire fonctionner simultanément. Cependant d’après la firme de Redmond, la grande majorité des Netbooks sous Windows 7 seront équipés d’une version Familiale Premium.

[Source : The Windows Blog]

Besoin d’aide pour choisir votre PC portable ?
LaptopSpirit vous propose un court questionnaire qui va nous permettre de bien comprendre vos besoins. Nous pourrons ainsi vous conseiller les ordinateurs portables les plus adaptés à votre utilisation et à votre budget !

2 réponses à “En février 2009, 96% des Netbooks vendus fonctionnaient sous Windows”

  1. 96% de part de marché … peut être ! Oui, Linux passe encore mal dans le grand public, mais ça continue de s’améliorer.

    Et il est maintenant impossible de trouver des netbook avec Linux d’origine. Demander à un vendeur en grande surface est inutile, ils sont vendeurs et rarement plus. Sur les sites de e-commerce, l’offre à disparu.

    J’aurai un peu de mal à croire qu’il n’y a eu aucune intervention de Microsoft, aucune pression sur les fabricants …. tant pis pour les usagers, que ceux qui ne cherchent pas restent avec leurs virus, leurs anti-virus et continuent à gérer leurs licences et leurs paiements.

    Bigre !

  2. C’est un secret de polichinelle : Redmont subventionne son systeme a l’achat ! Des lors que, pour un constructeur, un netbook Linux revient toujours plus cher que la meme machine sous windows – le choix est vite fait… Nombre de linuxiens convaincus preferent payer la gabelle électronique que de se retrouver avec une machine qu’on ampute tantot de memoire, tantot de disque, … Il y a vraiment du foutage de gueule dans ce pays et des coups qui se perdent…

    Les netbooks sont la preuve flagrante que le systeme de vente est sous entier controle de MS – tant que la DGCCRF ne fera pas son boulot en faisant appliquer le L122-1, le racket continuera de plus belle, avec un etat trop heureux de se sucrer de ses 19,6% de TVA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 6 = 8